JeuxCapt

Test Mass Effect Trilogy sur Xbox 360

Mass Effect Trilogy sur Xbox 360
  • Test Mass Effect Trilogy sur Xbox-360
  •  Xbox 360
  • Vidéo test Mass Effect Trilogy

    Mass Effect Trilogy 18+
Descriptif de Mass Effect Trilogy
Descriptif :

Mass Effect Trilogy est comme son nom l’indique une compilation regroupant les trois épisodes de la saga Mass Effect. Le joueur y incarne le commandant Shepard qui devra mettra fin à l’invasion des Moissonneurs. Mêlant habilement action et RPG, le jeu repose sur un système de choix qui influent directement sur le scénario et l’expérience du joueur.

Histoire de Mass Effect Trilogy
Histoire :

En 2148, l'humanité découvre sur la planète Mars les vestiges d'une civilisation disparue, les Prothéens, permettant un grand bond en avant afin de voyager à travers l'espace en atteignant une vitesse dite supraluminique. C’est alors qu’une phase d'exploration spatiale commence avec  l'Alliance, regroupant toutes les nations de la Terre.  Peu après, un premier contact est fait avec une civilisation extraterrestre, les Turiens. La mission de Shepard consiste à récupérer une balise prothéenne qui a été déterrée. La Citadelle vous confie le commandement du vaisseau Normandy et vous devrez alors traquer Saren, un Turien qui a assassiné Nihlus, son collègue.

Quelques semaines après, le Normandy est alors attaqué par un vaisseau ennemi. Shepard perd la vie. Cependant une organisation, Cerberus, ramène à la vie le commandant. Shepard rencontre Jacob Taylor et Miranda Lawson. La mission de Shepard est de concevoir une équipe afin de combattre les Récolteurs, les alliés des Moissonneurs. Cette espèce attaque les civilisations humaines. L’Alliance ne veut pas entendre parler de ce sujet, Shepard doit alors combattre avec sa future équipe pour sauver l’Humanité.

Malheureusement, quelque plus temps plus tard la Terre est envahie par les Moissonneurs. L’amiral Hackett ordonne à Shepard d’aller sur Mars pour trouver des archives prothéennes qui pourront alors aider l’Alliance à construire une arme afin d’anéantir une bonne fois pour toutes les Moissonneurs. Malheureusement, Shepard et ses coéquipiers font face à Cerberus qui, quant à eux veulent contrôler les Moissonneurs et non les détruire. Cerberus empêche plusieurs fois le commandant qui doit obtenir le soutien des civilisations de la galaxie. En somme, le commandant doit aussi aider des civilisations qui se font envahir par les Moissonneurs. La fin de cette trilogie se résume à la construction du Catalyseur, l’arme pouvant détruire à jamais les Moissonneurs, et à l’attaque de Cerberus.  

Scenario de Mass Effect Trilogy
Scénario :

De manière générale, l’histoire est intéressante à suivre et s’avère très réussie dans chaque épisode. La trame principale hypnotise littéralement le joueur, car bien que simple, elle est aussi efficace et abordable par tous. Chacun pourra décider de son niveau d’implication dans celle-ci, c’est-à-dire qu’un joueur peut suivre simplement la trame sans se soucier du background et un autre peut très bien parfaire sa connaissance de l’univers grâce aux nombreuses informations données en jeu, rendant par la même occasion la trame beaucoup plus complexe. Les trois épisodes sont d’ailleurs rythmés par de nombreux rebondissements, assez imprévisibles pour la plupart, ils tiennent littéralement le joueur en haleine, toujours plus curieux de découvrir l’incidence de ses choix sur l’univers. Tout cela est mis en relief par une mise en scène de haute volée et cela dès les premières minutes, un véritable plus pour l’immersion plus que réussie des différents titres.

Enfin, et comme déjà signifié, les choix sont au cœur du jeu et cela dans les trois différents opus. Ainsi, durant les phases de dialogues, le joueur aura à loisir de choisir son propre cheminement et d’influer sur la suite des événements. Les répercussions sont grandes, car tous les choix effectués depuis le premier opus trouveront écho dans les épisodes suivants, ce qui met le joueur dans une position assez inconfortable, le confrontant souvent à des choix moraux. Par exemple, si un de vos compagnons meurt dans Mass Effect 2, ne vous attendez pas à le retrouver dans Mass Effect 3, Bioware souhaitant ainsi rendre son univers crédible et impliquer au maximum le joueur dans l’histoire qu’il écrit. Chapeau messieurs les développeurs, c’est réussi.

Graphismes de Mass Effect Trilogy
Graphismes :

La saga Mass Effect a énormément évolué graphiquement au fil des différents épisodes. Le premier opus est, comme vous vous en doutez, celui qui a le plus mal vieilli. Décors génériques, parfois répétitifs et vides, on dénote un jeu assez inégal, la faute à des textures baveuses ou tout simplement ratées. Inégal aussi dans son artistique, car alors que certains passages et lieux marqueront le joueur de par leurs beautés et leurs recherches, d’autres s’avèrent quelconque aujourd’hui et on sent le poids de l’âge peser sur les épaules du jeu. Les différents personnages sont eux bien modélisés et leurs différents designs sont très réussis.

Venons-en maintenant à Mass Effect 2, qui a beaucoup mieux vieilli pour le coup. Que ce soit de par sa qualité graphique que de par la diversité qu’il propose, ce deuxième épisode s’impose comme étant plus mature. On note alors un bon en avant global et le titre s’en sort encore aujourd’hui très bien.

Ensuite, il y a Mass Effect 3 sorti il y a un an. Là, on est en face de l’épisode le plus réussi techniquement, avec notamment une modélisation des visages d’excellente facture, qui permet de bien mettre en relief l’aspect plus émotionnel de ce troisième volet. Le titre se veut en outre plus sombre que ces prédécesseurs et n’a honnêtement pas pris une ride, même si quelques problèmes persistent.

Enfin, on dénote des problèmes inhérents aux trois épisodes de la saga. Notamment un clipping persistant ou encore un popping des objets parfois tardif. Des bugs de collisions sont aussi présents, rien de bien alarmant, même s’ils s’avèrent assez énervants à la longue.

Gameplay de Mass Effect Trilogy
Gameplay :

La trilogie Mass Effect a toujours souffert de quelques défauts, plus ou moins corrigés au fil des épisodes. Le premier est dans aucun doute l’IA, assez mauvaise dans le premier, elle s’avère plus réussie dans le deuxième et vraiment pas mal dans le troisième. Ainsi, dans Mass Effect 3 les ennemis auront tendances à se regrouper, contourner et déloger à coup de grenades, voir former des petits groupes pour mieux vous avoir.

Ensuite, le système de combat a lui aussi connu diverses améliorations. Bancal et lourdauds dans le premier opus, Bioware s’est décidé à revoir sa copie dans les suivants. Ainsi, bien que mal dans Mass Effect 2, c’est dans le volet suivant que l’on trouve le système le plus abouti et le plus dynamique, passer de couvert à couvert se fait alors plus intuitivement. Le sprint ayant aussi été amélioré et la roulade implantée au gameplay, tout se fait donc plus naturellement. On n’oublie pas non plus le monde dit persistant qui caractérise Mass Effect, avec de nombreux NPC à qui parler, ce qui donne lieu parfois à dialogues sympas et vous amènera parfois des renseignements sur l’univers et vos missions. L’un des meilleurs moyens en votre possession pour en savoir plus sur l’histoire et les événements qui rythment les différents jeux.

Chose à préciser aussi, dans Mass Effect 3, on a le choix entre trois modes de jeu avant de lancer la campagne :

- Action : la possibilité de choisir le dialogue a été enlevée et se fait automatiquement

- Histoire : les dialogues sont entièrement manuels, et les combats sont faciles

- RPG : le mode classique de Mass Effect

Enfin, il faut noter avec Mass Effect 3, l’apparition d’un mode multijoueur coopératif à quatre. Sorte de mode horde, ce multi nous fait affronter dix vagues d’ennemis à difficultés croissantes et proposant des objectifs dynamiques comme pirater des données durant une vague ou encore protéger des drones. Rien de transcendant en somme, mais tout de même sympathique.

Petit aparté pour parler de quelques choses de non négligeable, car qui dit compilation, dit contenu téléchargeable. Malheureusement, les trois versions ne contiennent pas tous les DLC sortis depuis le premier opus. Seule la version Xbox 360 propose la possibilité de télécharger du contenu pour Mass Effect 2 uniquement, avec aussi un pass online pour Mass Effect 3. Donc, aucun des gros DLC sortis pour Mass Effect et Mass Effect 3 (hormis ceux gratuits pour le multijoueur) ne sont offerts avec cette compilation, un mauvais point.

Duree de vie de Mass Effect Trilogy
Durée de vie :

Difficile d’estimer la durée d’une telle trilogie. Car si vous comptez tout faire (quêtes principales et secondaires) et achetés les DLC, vous en aurez pour une centaine d’heures, voire plus.

De plus, cette trilogie et chaque jeu proposent une excellente rejouabilité grâce au système de choix qui nous incite à recommencer pour expérimenter et voir ce qui change. Pour les amateurs de succès et trophées, sachez qu’il y en a plus de trois cents à débloquer, ce qui peut vous intéresser.

Enfin, le mode multijoueur de Mass Effect 3 n’apporte rien de bien original, même si certaines idées sont plutôt bonnes et amènent de bonnes choses. On y passe alors une petite dizaine d’heures peut-être, avant que celui-ci ne lasse et qu’on le lâche.

Bande son de Mass Effect Trilogy
Bande-son :

Le doublage français est assez inégal, car alors que les personnages principaux s’en tirent plutôt bien, les personnages secondaires eux ne bénéficient pas du même traitement. Les adeptes de la VO peuvent toujours changer la langue dans les options et mettre les sous-titres français.

Au niveau des bruitages, ça frôle la perfection dans les trois jeux, que ce soit par l’ambiance sonore, le bruitage de l’armement ou encore l’atmosphère futuriste, tout est réussi.

Enfin, les thèmes musicaux sont superbes et rythment admirablement bien le jeu. Normal, lorsque l’on sait que c’est Clint Mansell, compositeur reconnu d’Hollywood (Requiem for a Dream, Black Swan, etc.), qui est à la baguette.

Ce qu'on a aimé  de Mass Effect Trilogy
Ce qu'on a pas aimé  de Mass Effect Trilogy

- L’expérience Mass Effect dans une compilation
- Une excellente durée de vie
- Une bande-son au top
- Un scénario cohérent du début jusqu’à la fin…
- Une immersion totale et rapide
- Artistiquement, c’est réussi
- Une très bonne replay-value
- La VF plutôt bonne

- Des bugs de collisions toujours pas corrigés
- Les 3 quarts des DLC manquant à l’appel
- Quelques textures baveuses
- … mais anecdotique à la fin de Mass Effect 3
- Des passages un peu longuets

Test Mass Effect Trilogy 17/20 sur Xbox-360
Conclusion du testeur :
Fear Fear

Mass Effect Trilogy est une compilation à ne rater sous aucun prétexte. Elle contient trois jeux splendides avec un univers unique, une ambiance futuriste et un très bon scénario qui tient la route du début jusqu’à la fin, même si la fin de Mass Effect 3 s’avère assez anecdotique. Les jeux possèdent un très bon replay-value, et une très bonne durée de vie (environ 100 heures). On ne serait alors tenté de ne dire que du bien de cette compilation, mais malheureusement ce n’est pas le cas, car par endroits, on retrouve des petits défauts techniques qui peuvent agacer et qui auraient mérité d’être revus. Finalement, on retient surtout une excellente expérience et un dépaysement digne des grands films de science-fiction.

Mass Effect Trilogy a été noté : 17/20 par Fear
Vous n'avez pas accés à cette option.
Vous devez vous connecter pour poster une réaction.
  • Damien - Le 02/03 à 13:08
  • super test plutot interressante cette trilogie pour ceux voulant découvrir cette série génial
  • DyDy_ - Le 12/03 à 20:06
  • Très bon test
  • beco63 - Le 22/03 à 22:48
  • tres bonne trilogie je l ai recommencer 4 foix avec les 4 fin
Acheter ce jeu
Facebook de JeuxCapt Twitter de JeuxCapt Chaîne Wat.tv de JeuxCapt
ToolCapt
  • JeuxCapt.com
  •  
  • Calendrier
  •  
  • Chat
  •  
  • Niveaux JeuxCapt
  •  
  • Fiches de jeux
  •  
  • Sondages