Les meilleurs jeux de 2016 !

Les meilleurs jeux de 2016 !

L’année 2016 s’achève et elle fut décidément intense. Sans parler de l’actualité IRL, la scène vidéoludique fût très chargée cette année ! De gros jeux attendus depuis de nombreuses années sont enfin sortis, des pépites inattendues nous ont fait oublier des titres au marketing pourtant énorme, et de grosses déceptions ont également vu le jour ! Et que serait une fin d’année sans un traditionnel retour sur les meilleurs jeux étant sortis ? L’équipe de JeuxCapt vous propose donc son top 20 des meilleurs de cette 2016e année (A.P. JC) ! Évidemment ce top est basé sur notre propre ressenti et repose donc sur des avis subjectifs. Si vous n’êtes pas d’accord ou si au contraire vous ne faites qu’un avec ce top, vous pouvez le commenter tout en bas, et même, on vous le rappelle, proposer vos propres tests des jeux suivants. D’ailleurs, trêve de blabla, voici la liste de nos meilleurs jeux de 2016 :

20) Quantum Break

Lorsqu’un jeu Remedy est annoncé, c’est toujours excitant. Le studio a en effet derrière lui les excellents Max Payne et Alan Wake, ce qui conforte dans sa position de très bon studio, qui prend tout de même son temps. Aussi, lorsque Quantum Break a été annoncé, le jeu a fait grand bruit. Pas si loin du bullet-time de Max Payne, le scénario du jeu nous place dans les voyages temporels, et se raconte autant en cutscenes CGI qu’en vrai, puisque certaines cinématiques sont tournées avec de vrais acteurs et caméra (live-action). Ces séquences de shoot très agréables en font également un des jeux de 2016 à ne pas manquer, même si, osons le dire, le jeu n’a pas la grandeur des précédents jeux Remedy.

quantumbreak19) Doom

Curieuse année que celle de 2016, où l’on joue à Doom et où la NES est en rupture de stock ! Une année définitivement basé sur le passé sans pour autant perdre de vue le présent ! Ainsi, si Doom est un revival des jeux de l’époque (extrêmement rapide, nerveux, brutal et sanglant), il n’oublie pas pour autant d’être moderne. Le jeu dispose d’une bien belle mise en scène, de somptueux graphismes et des mécaniques de jeux actuels. Cependant, ce qui fait tache, c’est sans doute le multijoueur qui ne sait pas où se situer. On aurait pu s’en passer. Surtout si cela voulait dire plus d’heures à réfléchir à comment détruire les hordes de monstres. Car Doom a un petit côté Hotline Miami : bien que le jeu est ultra-violent, le joueur est prié de bien réfléchir à sa position dans l’espace (et surtout verticalement, comme c’est la mode en ce moment) et a son armement pour mieux survivre à son environnement. Cela fait tellement de bien de revenir à l’origine du FPS !

doom18) Final Fantasy XV

On osait plus trop y croire, mais ça y est, Final Fantasy XV est là. Après avoir été maintes et maintes fois repoussé, le jeu de Square Enix est en rayon ! L’attente valait-elle la peine ? Clairement oui ! Est-il le meilleur épisode ? Clairement non. On salue tout de même évidemment le côté open-world du jeu qui est magnifique et qui donne l’impression de se balader dans des décors naturels avec sa bande de potes, prêt à tout casser. Les personnages sont très bien écrits, mais c’est finalement l’histoire en elle même qui pêche un peu. Quoi qu’il en soit, Final Fantasy XV reste un des très bons J-RPG de cette année !

FINAL FANTASY XV_20161127152747

17) Battlefield 1

Alors que la bataille futuriste fait rage chez le FPS, DICE a choisi la Première Guerre mondiale pour revenir avec Battlefield. On aurait pu croire que cela tournerait en rond, qu’il s’agirait de déjà vu, mais non. Les développeurs ont eu l’intelligence de ne pas refaire de l’épique à outrance, mais plutôt de s’intéresse au côté humain et anonyme de la guerre, de toutes les personnes qui ont combattu pour leur pays. L’industrialisation de la guerre est également mise en avant avec les différentes machines ayant presque un côté steampunk. Et si le solo ne reste pas dans les mémoires, le multijoueur n’a jamais eu autant l’air d’un champ de bataille ! Notamment grâce au mode Opération, qui permet d’enchainer les maps et de voir ainsi les conséquences de nos défaites ou victoires. Impossible de ne pas saluer la claque graphique qu’est le jeu.

Il est possible de conduire des zeppelins

16) Ratchet & Clank

En voilà un remake comme on en voudrait plus souvent ! Ratchet & Clank est un jeu de plate-forme/action adapté du film éponyme qui est lui-même adapté du premier opus de la saga ! Ainsi, les joueurs ne seront pas dépaysés et retrouveront la trame et les décors du Ratchet de 2002, mais avec beaucoup de modifications pour le rendre plus moderne. Les séances de shoots sont souvent plus longues, plus variées. Concernant les graphismes c’est une véritable pépite. On a véritablement l’impression de jouer au film d’animation du même nom. Clairement c’est une explosion de couleurs aux textures extrêmement lisses. Il pourrait s’agir du meilleur remake de l’année si seulement ce n’était pas une adaptation d’un film adapté du premier jeu (on s’y perd un peu, non ?).

ratchet-and-clank

15) Titanfall 2

Titanfall 2, peu de gens l’attendaient. Il faut dire que le premier opus n’a pas laissé un souvenir impérissable, bien qu’il ait influencé son rival Call of Duty. Pourtant, Titanfall 2 était là cette année et était même une réussite ! L’aspect complètement agile du pilote a été grandement amélioré, et est aujourd’hui ce qui se fait de mieux dans le genre, tandis que les méchas offrent toujours autant de puissance et de plaisir. Ce qu’on retient d’ailleurs du jeu c’est son solo, qui offre une histoire intéressante entre le pilote et la machine. On ne s’attendait pas à le voir ici, et pourtant Titanfall 2 est bien l’un des meilleurs jeux de l’année. Dommage qu’EA l’ait à quelques semaines de Battlefield 1, ce qui a clairement contribué à l’échec commercial du jeu.

titanfall214) Xcom 2

Le Xcom a su renouer avec une série qui n’avait pas donné de nouvelles depuis 2001. Il s’agissait aussi d’un jeu brillant de stratégie au tour par tour. Dans une énième invasion extraterrestre, les humains sont clairement laminés. Ce n’est que dans Xcom 2 qu’on aura enfin la possibilité de les battre pour de bon. Dans ce jeu de Firaxis Games, il faudra développer ses équipements, gérer son équipe et rallier des coins de la carte à défendre ou à protéger. Chaque bataille a son importance et l’IA ne fera pas de cadeau. C’est d’ailleurs le point clef de ce jeu : l’IA saura toujours surprendre le joueur et sembler humaine ou en tout cas vivante. Les parties sont donc de véritables moments de tension où il faut réfléchir à tout et ne rien lâcher. Un jeu d’échecs, version SF, diablement addictif.

xcom-213) The Last Guardian

Que cette année soit marquée d’une pierre blanche ! Final Fantasy XV et The Last Guardian sont sortis en 2016 ! Mieux encore, ces deux presque vaporware (des jeux repoussés encore et encore, jamais officiellement annulés, mais sans progrès visibles) sont dans ce classement ! The Last Guardian est effectivement à la mesure de ce qu’on en attendait ! Bien sûr, le jeu a souffert d’être repoussé, notamment de la PlayStation 3 à la PlayStation 4. Mais il n’en reste pas moins un jeu tendre, typiquement comme Fumito Ueda sait les imaginer. On adore clairement cette complicité entre Trico et sa bête, et les différentes animations qu’ils proposent tous deux. The Last Guardian fonctionne évidemment sur l’émotion, même si, parfois, les angles de caméras frustrent le joueur, ce qui fait perdre l’empathie pour cette belle histoire.

the-last-guardian-screencap_1920-012) Fire Emblem Fates

Certes, Fire Emblem Fates est initialement sorti en 2015. Mais ce n’est qu’en mai dernier que l’Occident a pu mettre ses mains dessus. Une fois encore, on retrouve un jeu de rôle tactique aux mécaniques bien huilées. Cet épisode a été encensé par la critique, à tel point que de nombreux sites spécialisés lui ont mis la note maximale. Il faut dire que les développeurs ont redoublé d’efforts pour surpasser la qualité du dernier opus, qui était perfectible. Ainsi, dans Fire Emblem Fates, c’est ni plus ni moins trois scénarios qui ont été créés, un pour chaque camp et un entre-deux, pour ceux qui ne veulent pas choisir. Un très bon point qui est rejoint par les personnages bien développés, une interface facile à prendre en main et « Mon Chateau » permettant de se balader dans son propre château (d’où le nom), afin de parler aux différents personnages, et de se préparer à la bataille suivante. Et même si vous n’êtes pas familier avec l’univers de ce genre de jeu, Fire Emblem Fates saura vous accueillir sans problèmes !

fire-emblem-fates11) The Whitness

Vous ne connaissez peut-être pas Jonathan Blow, et pourtant, le monsieur est une figure du jeu vidéo. Ce dernier a développé tout seul l’un des succès de l’année 2008, à savoir Braid. Et par cette seule sortie, il a réussi à rendre les indépendants un peu plus connus et surtout reconnus. Le nouveau jeu de Blow, The Whitness n’est pas un succès aussi incroyable que Braid, mais il est clairement l’un des meilleurs jeux de 2016. Il faudra pourtant s’accrocher pour que le jeu dévoile tous ses mystères. Il s’agit en effet d’un jeu de réflexion et d’exploration. Le joueur se retrouve sur une île et doit résoudre tout un tas d’énigmes, dans l’ordre qu’il veut, pour révéler les mystères de cette terre sauvage. D’autant que les récompenses individuelles des quelque 667 énigmes sont finalement autant d’énigmes que les énigmes en eux même. Vous l’aurez compris, The Whitness est baigné sous le signe du mystère, et d’une direction artistique irréprochable.

the-whitness10) Watch Dogs 2

Après un premier épisode très attendu et également très décevant, difficile d’attendre Watch Dogs 2. D’ailleurs, d’après Ubisoft, les préventes étaient insatisfaisantes. Les joueurs ont sans doute cette fois-ci attendu les retours des critiques avant de se jeter le jeu. Et pourtant, Watch Dogs 2 est un incontournable de l’année 2016. Les critiques sont unanimes, le jeu est très bon, et les notes vont même plus haut que le premier jeu. Il faut dire que l’ambiance plus décontractée de cet épisode y est sans doute pour quelque chose, tout comme la ville de San Francisco, finement représenté. Ubisoft a également été plus loin que son concept de base en ajoutant bien plus de choses à faire, sans trop de répétitivité. Bref, les développeurs d’Ubisoft se sont efforcés de gommer tous les défauts du premier opus et on leur tire notre chapeau.

watch dogs 2 test9) Rez Infinite

Impossible de ne pas l’avoir vu, que vous soyez joueur ou non. On veut bien sûr parler de la hype de la réalité virtuelle, avec ses trois principaux casques (PlayStation VR, Oculus Rift et HTC Vive). On ne pouvait donc pas faire ce top 20 sans citer un jeu compatible VR. Et si Rez était déjà un excellent jeu sans VR, Rez Infinite transporte l’expérience dans une tout autre dimension. Il faut dire que le titre initialement créé par Tetsuya Mizuguchi était à l’époque pensée pour être adaptée à la réalité virtuelle. Il aura fallu attendre 15 ans pour que son rêve se réalise, et le nôtre aussi. Rez Infinite est une expérience sensorielle plus qu’un véritable jeu vidéo. Et si les jeux VR sont souvent courts, on reviendra aisément sur Rez Infinite pour pouvoir écouter la bande-son fantastique du jeu et être subjugué par la direction artistique du titre. De plus, le PlayStation VR est seulement compatible avec le jeu, et donc non requis. Vous n’avez donc aucune excuse pour rater ce shoot themp up si particulier !

rez-infinite8) Overwatch

Lorsque Blizzard sort de sa zone de confort, le résultat est forcément attendu. Il faut dire que le studio enchaine toujours les très bonnes productions, même s’il met du temps entre-deux. Lorsqu’Overwatch fut annoncé, les fans étaient donc tout fou. Et à la sortie du jeu aussi ! Le jeu, qui se calque techniquement sur un Team Fortress, propose un gameplay rapide à prendre en main et gratifiant. Pour autant, il faudra passer du temps pour en saisir toutes les subtilités. Bref, un jeu Blizzard finalement !

overwatch7) Superhot

Sorti lors d’une GameJam (une compétition où il faut inventer un jeu en un temps limité sur un thème donné), SUPERHOT s’est enrichi pour avoir le droit à une sortie définitive. Et le jeu a toutes les qualités d’un jeu développé sur plusieurs années ! Il a d’abord un concept qui met à mal tous les FPS sortis cette année. Car SUPERHOT est en effet un FPS/Puzzle Game où, à la manière de l’excellent Hotline Miami, il va falloir réfléchir tous ses mouvements pour survivre et éliminer tous les ennemis. Le temps se fige en effet lorsque le joueur ne bouge plus. Un concept rafraîchissant, qui va de pair avec un scénario métaphysique (le joueur incarne un joueur jouant à un nouveau jeu) dans une direction artistique cubiste et minimaliste. Une fois le jeu fini, on en redemande à travers les divers défis. Le comble de l’expérience reste encore d’y jouer avec un casque VR, pour un résultat parfait !

superhot6) Civilization VI

Un peu de stratégie dans ce monde de brute ! L’une des plus grosses franchises de jeu gestion a fait son grand retour en 2016. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Civilization VI s’est imposé comme le meilleur jeu de stratégie de cette année. Ce jeu au tour par tout a en effet su s’imposer grâce à des nouveautés qui rafraîchissent la licence. Notamment la gestion des quartiers, qui permettent la construction de bâtiments spécifiques et qui obligent à longuement réfléchir la construction de sa ville. De plus, on retrouve la galerie haute en couleur de personnages historiques, mais pourtant cartoonesques. Bien d’autres ajouts ont été réalisés, ce qui fait de ce jeu un incontournable, même pour les possesseurs de Civilization V.

civilization-vi-65) Dishonored 2

Lorsqu’Arkane nous a proposé le premier Dishonored en 2012, les joueurs furent ravis. Et il y a de quoi ! Il s’agissait d’un FPS nous laissant libres du chemin à prendre et également de la façon à le prendre. On pouvait passer en force comme monter les gardes les uns contre les autres ou se téléporter de corniche en corniche pour atteindre le point B sans problèmes. Pour ce deuxième opus, on oublie l’ambiance poisseuse de Dunwall et bonjour le soleil de Karnaca. Une ambiance clairement différente, mais toujours aussi réussie, avec une gestion des détails très surprenante. Quant à l’ajout d’un nouveau personnage, Emily permet à la fois d’autres approches pour varier celles de Corvo, mais elle permet aussi de redynamiser le scénario du jeu, qui possède même plusieurs fins. On notera également qu’en VO, le jeu se dote de têtes d’affiche comme Vincent D’Onofrio ou Sam Rockwell.

dishonored-114) Forza Horizon 3

Les jeux de courses sortis cette année sont légion. Entre le rallye, la moto et les courses aux tracés délirants, c’est finalement Forza Horizon 3 qui remporte la bataille, et de loin. Il faut dire que le jeu est tout d’abord magnifique. Autant pour son casting de délicieuses voitures que pour l’Australie que l’on traverse de bout en bout. Ce jeu qui plaira autant aux pilotes exigeants qu’aux débutants fait également la part belle aux tracés hors routes. On se plait donc à conduire sur le sable, la terre et le goudron ! Un vrai esprit de liberté qui confirme la suprématie de Forza dans le domaine des jeux de course.

forza-horizon-33) Inside

Annoncé à l’E3 2017, c’est un jeu indépendant au nom d’Inside que l’on trouve à la deuxième place de ce classement. Les développeurs du jeu, vous les connaissez sans doute, puisque ce sont ceux de Playdead, les mêmes développeurs de Limbo. Un autre jeu, déjà encensé par la critique et par les joueurs en 2010. Inside lorgne du même côté que son prédécesseur. C’est un jeu de plate-forme minimaliste et très mélancolique. Inutile donc de dire que la direction artistique du jeu est tout à fait sublime. Mais ce qui envoûte, c’est surtout l’histoire qui nous est racontée, et qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, avec de nombreuses théories. Si vous avez aimé Limbo, vous adorerez Inside, car les développeurs ont sur apprendre de leurs (rares) erreurs de Limbo.

inside2. Uncharted 4

À chaque fois qu’un Uncharted sort, on peut être sûr qu’il sera dans les jeux de l’année ! Il faut dire que Naughty Dog a du talent pour rendre son jeu à la fois grand public d’une qualité vraiment irréprochable. Et pourtant on aurait pu avoir peur que la série s’essouffle. Pour certain, le troisième opus, aussi bon soit-il, était le moins bon de la licence. Mais Naughty Dog a redoublé de génie et a profité de la nouvelle console de Sony pour nous offrir une claque graphique dans la face. Que ce soit techniquement, au niveau des animations et même sur le son, le jeu est réalisé avec minutie. Et comme si cela ne suffisait pas, le jeu nous offre un scénario très intéressant et un gameplay enrichi, notamment grâce à des espaces plus vastes. On pourra même profiter du multijoueur, même s’il ne s’agit pas de la qualité principale du jeu.

uncharted-4-a-thiefs-end-madagascar1. Dark Souls 3

En 2009 sort en exclusivité sur PlayStation 3 Demon Souls. Un jeu sombre et surtout très pointilleux. Sony n’y croit pas et lâche l’exclusivité. Pourtant le troisième opus de Dark Souls 3 (successeur spirituel de Demon Souls, créé par le même concepteur et studio) confirme ce qui se disait : Dark Souls sont d’excellents jeux. Exigeants, mais jamais punitifs, avec une ambiance extrêmement sombre et difficile à cerner. Clairement Dark Souls 3 ne plaira pas à tout le monde, et pourtant, vous risqueriez de louper l’un des meilleurs jeux de 2016. Direction artistique léchée, gameplay très précis, et même un multijoueur. Et même si ce dernier n’est pas optimal, il reste très plaisant dans l’idée. Dark Souls 3 saura vous tenir plusieurs semaines, soyez-en assurés. Le coup de cœur de l’année 2016, à tous les points de vue.

dark-souls-3

« Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière. »
August Strindberg

Laisser une réponse