A Coucher Dehors Tome 1 et 2 – Critique : Une suite attendue

a coucher dehors tome 2
Après un premier tome prometteur, nous attendions avec impatience la suite et conclusion de A Coucher Dehors. Ce deuxième tome est disponible depuis la fin du mois du d’aout pour 13,90€. La BD est éditée chez Bamboo dans la collection Grand Angle.

a coucher dehors tome 2 critiqueSynopsis :

Un SDF hérite d’une maison, d’une famille et de tous les soucis qui vont avec… Nicolas a disparu ! Amédée essaie tant bien que mal de le trouver au milieu des visiteurs du Parc de l’Espace. À la maison, Prie-Dieu a accroché sur le toit de la baraque les signes des trois religions monothéistes, provoquant un afflux des adeptes de tout poil. Ce qui n’est pas du goût d’Amédée, surtout que la priorité serait plutôt de retrouver l’apprenti cosmonaute ! Car huissiers et gendarmes attendent, montre au poignet. Si Nicolas n’est pas là rapidement, Amédée ne sera plus son tuteur et ce sera l’expulsion pour les trois clochards !

Critique tome 1 :

a coucher dehors tome 2Le sujet traité dans cette BD est vraiment intéressant. Le synopsis a de quoi laisser présager une histoire palpitante, touchante, mais également drôle. La rencontre entre un SDF et un jeune homme trisomique qui a la tête dans les étoiles a de quoi attiser notre curiosité et il faut bien avouer qu’on avait hâte de découvrir plus en profondeur la BD.

Dès les premières pages, on fait connaissance avec trois SDF qui ont élu domicile sur les rives de la Seine, mais pas pour longtemps puisqu’ils sont rapidement délogés par la Police. On est ainsi dès le début face à une situation détestable, mais avec quelques pointes d’humour. Nos trois comparses aux surnoms atypiques ont bien évidemment une personnalité bien différente, ce qui donne un cocktail parfois explosif. On fait ainsi connaissance avec un vieux grincheux, Amédée, un grand black tout maigre avec des croyances vaudou, la Merguez, et un troisième luron un peu foufou qui est juif, musulman et chrétien à la fois qui a hérité du surnom de Prie-Dieu. À ce trio, on ajoute le jeune Nicolas, le fils trisomique, de la tante décédée, qui souhaite partir à la conquête de l’espace.

À travers ce premier tome, l’histoire évolue assez bien et le scénariste a pris le temps de mettre l’accent sur les événements importants et les 48 pages se savourent d’une traite, le tout étant aidé par de très jolis dessins. Malheureusement, on trouve quelques idées sous exploitées. Pour éviter de trop entrer dans les détails, on aurait aimé voir comment évoluaient nos trois SDF avant qu’ils soient contraints de quitter leur abri. Finalement, ils sont assez vite face à leurs nouvelles responsabilités et les événements s’enchaînent à une vitesse assez folle, du coup, on a du mal à s’attacher aux personnages… alors qu’il y a tout pour qu’on se prenne d’empathie pour eux. S’agissant de l’humour, bien que présent, il se fait un peu trop discret également bien que certains passages soient vraiment cocasses.

Critique tome 2 :

a coucher dehors tome 2On l’attendait cette suite et le résultat est assez sympathique. On a ainsi toujours droit à quelques moments drôles et d’autres beaucoup plus sérieux. Comme indiqué, le jeune Nicolas a disparu, et Amédée doit absolument le retrouver s’il veut conserver une chance de garder la maison. Forcément, dans ce type de course contre la montre, on a droit à de nombreux rebondissements auxquels on ne s’attend pas forcément. Une nouvelle fois, le tome se termine en 48 pages et c’est clairement trop peu pour raconter une histoire et la développer comme il se doit. On passe alors à côté de quelques scènes qui mériteraient d’être un peu plus développé. Cela dit, il n’y a pas de temps mort et on ne s’ennuie jamais en lisant cette drôle d’aventure.

A Coucher Dehors est une bonne surprise. Si on peut en attendre plus au vu des thèmes traités dans la BD, elle offre un moment agréable au lecteur avec quelques rebondissements et diverses notes d’humour ici et là. Les dessins sont quant à eux soignés et c’est un véritable plaisir de découvrir les différentes pages.

Critique précédente : Puta Madre tome 6

a coucher dehors tome 2

Laisser une réponse