A quoi joue la gent feminine ?

A quoi joue la gent feminine ?

Petit à petit, le média du jeu vidéo se transforme. Ses codes, mais aussi sa perception qu’on s’en fait. Ainsi, le public n’est plus le même qu’il y a trente ans, et les nombreuses attaques qu’on lui a sont obsolètes. À une époque où la place des femmes est remise en perpétuelle question, il est bon de rappeler que non, le jeu vidéo n’est pas masculin. Le jeu vidéo connait depuis pas mal d’années déjà un regain d’intérêt chez les femmes. Évidemment, certains jeux ont été plus décisifs que d’autres. On pense notamment aux Sims, et plus récemment à League of Legends. La société Quantic Foundry s’est donc posé la question : « A quoi joue les joueuses ? ».

Notons tout d’abord que cette étude s’est faite sur 270 000 femmes, ce qui représente un panel important. Si effectivement, l’on connait beaucoup de joueuses de MOBA, ce n’est absolument pas leurs jeux favoris d’après cette étude. Les deux premiers genres les plus plébiscités (et de loin) sont les match 3 et les simulations/gestion de vie. Plus concrètement, ce sont des jeux comme Candy Crush Saga et les FarmVille. La gent féminine serait donc plus attirée par des titres dits casuals ? Il faut tout de même noter que les RPG et MMORPG sont dans le top 10 de cette étude. Par ailleurs, 23 % de la population de World of Warcraft est féminine. En revanche, les jeux de sports et les shooters semblent désertés chez les femmes. Par ailleurs, l’analyse faite par Quantic Foundry note aussi les motivations des joueurs et des joueuses. On se rend compte que les joueuses préfèrent compléter/réaliser des choses, là où les hommes préfèrent la destruction et la compétition.

Évidemment, avec les statistiques, on peut tout dire et son contraire. Il s’agit de statistiques globales, qu’il serait intéressant d’affiner. Notamment au niveau de l’âge ou de la nationalité, ce qui pourrait changer drastiquement ces chiffres, qui restent tout de même très intéressants.

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

1 Commentaire

  1. Intéressant comme sondage !

Laisser une réponse