Apple se met à réglementer les lootboxes

apple

Depuis plusieurs semaines, la presse et les joueurs s’enflamment sur un sujet, tandis que les développeurs se font tout petit. Un ras-le-bol général se fait entendre à propos des lootboxes. La chose est parvenue aux oreilles de certains organismes comme UFC Que Choisir, qui prône plus de transparence. Apple a mis compris la tempête, et se range du côté des « gentils ».

Si chaque éditeur semble faire son mea culpa ou sa plaidoirie, Apple a décidé de trancher pour tous les développeurs de sa plate-forme de téléchargement. Ainsi, dans une nouvelle mise à jour, le constructeur déclare :

Les applications qui offrent des caisses de butin ou d’autres mécanismes fournissant des objets virtuels de façon aléatoire doivent indiquer aux consommateurs les chances de recevoir chaque type d’objet avant achat

Certains jeux proposent déjà cela, comme le récent Fire Emblem Heroes, mais c’est loin d’être une généralité. Avec cette nouvelle règle, les joueurs sauront si l’investissement en vaut la chandelle. Si cela est un bon point sur le papier, cela ne fait que déplacer le problème. En effet, ce qui gênait les joueurs dans la fameuse affaire des lootboxes de Battlefront II (à l’origine de tout ce battage médiatique), c’est le prix de celle-ci. Les supprimer serait la solution ? Pas si sûr sachant que nombreux sont les joueurs à les consommer. De plus, elles permettent aux free-to-play de se rentabiliser. En revanche, pour ce qui est des jeux AAA…

Quoi qu’il en soit, il est intéressant de voir que la colère des joueurs a fini par toucher d’autres organismes que Electronic Arts. Comme quoi, les consommateurs peuvent se soulever contre un système établi.

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse