arms

Arms

Nintendo Switch
8

Super

Arms dévoile ses personnages et armes !

Le lancement de la Nintendo Switch s’étant très bien passé, il faut maintenant que Nintendo assure la suite des choses. Ce qui veut notamment dire présenter les prochains jeux à venir. Après Mario Kart 8 Deluxe, c’est au tour de Arms de présenter son contenu. On le rappelle, Arms est un jeu de boxe fantaisiste, dont la preview se trouve d’ailleurs ici.

Enfin difficile de parler de boxe lorsque que l’on regarde le jeu de plus près. En effet, les coups de poing se lancent à distance et diverses autres attaques sont disponibles. Justement, ces attaques dépendant du personnage, c’est l’occasion pour Nintendo de les présenter. Pêle-mêle, on trouve Springman. Ce dernier est capable d’annuler l’attaque de son ennemi via un tourbillon de vent. Ribbon Girl elle aussi pourra se défendre, via des doubles sauts, permettant d’esquiver les poings. Histoire de ne pas se faire avoir par des poings placés trop hauts, elle pourra toujours redescendre très vite. Si vous préférez la mobilité, Ninjara devrait vous convenir. Ce dernier peut dasher dans les airs, ce qui embêtera certainement bon nombre d’adversaires. Tout le contraire de Master Mummy donc, qui préfère jouer la carte du tank. Sa garde est en effet impénétrable, et restaure même sa santé. Un peu à la manière de Ribbon, Mechanica comporte un jetpack pour rester un peu dans les airs.

Le gameplay ne s’arrête pas avec les différents personnages. Il est possible de personnaliser ses poings pour différents effets. Une fois chargé, le Toaster assénera un coup enflammé, tandis que le Sparky étourdira l’adversaire, car il est électrifié. Contre les peureux, on optera pour le Boomerang, capable de contourner les obstacles abritant un ennemi. Bien d’autres armes n’ont évidemment pas encore été annoncées. En revanche, le point intéressant est que l’on peut disposer de deux armes différentes. Pratique pour s’adapter à toute éventualité, ce qui pourrait s’avérer très stratégique par la suite.

« Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière. »
August Strindberg

Laisser une réponse