TEST – Arms : Préparez les poings !

Depuis Mario Kart 8 Deluxe, nous attendions un nouveau jeu made by Nintendo. Ce mois-ci sort Arms, jeu de combat fun et arcade qui met en valeur les spécificités des Joy-Con. Un titre décalé, comme l’a pu l’être Splatoon dans un autre genre, mais axé totalement sur le combat en arène. Plusieurs personnages, possibilités d’améliorer son équipement, de nombreuses qualités sont cachées dans Arms qui pourrait être le prochain bon titre compétitif, tout en étant aussi très accessibles.

Arms TestPrépareeezz ARMS !

Arms dévoile une histoire toute simple, une série de combattants s’affronte afin de gagner le titre de champion. Un challenger affrontera différentes arènes avec divers de modes de jeux afin de pouvoir affronter le champion en titre qui vous attendra à la fin. Une histoire simple et bateau qui permet de dévoiler des personnages hauts en couleur. En effet, Arms est un jeu typiquement axé sur le gameplay que sur d’autres parties d’un jeu vidéo. De fait, le titre vous propose de prendre en main les Joy cons, une de chaque main qui correspond au poing sur l’écran. Les Joy Con face à la télévision, tout passera par les mouvements des mains. Ainsi, en mettant les deux manettes vers la droite, votre personnage ira à droite, vers la gauche, il ira à gauche, etc. Dis comme cela, le gameplay s’avère très complexe à assimiler et il faut un temps d’adaptation, mais une fois pris en main, c’est un vrai plaisir de gamer de se défile. Notons qu’il est possible de jouer à deux avec un joueur par manette, nécessitant alors d’utiliser les boutons des Joy Con.

Outre ses déplacements basiques, Arms bénéficie d’un dash d’esquive et de la possibilité de sauter. Par une simple pression des touches L et R, le joueur pourra sauter, esquiver ou bien faire les deux pour pouvoir contre-attaquer. Plus qu’un jeu où il faut toucher son adversaire, Arms vous demande un minimum de stratégie, le tout étant axé sur la contre-attaque. En effet, ce sont les mouvements de vos bras vers l’avant qui vous donne la possibilité d’attaquer. De même, une fois l’attaque lancée et selon la distance qui vous sépare de votre adversaire vous pourrez orienter le Joy Con pour donner un effet à votre poing. Il y a également un système de choppe qui vous demande de balancer vos deux bras vers l’avant afin d’exécuter un combo sur votre adversaire. Ainsi, Arms paraît simple, mais le jeu gagne en complexité au cours des combats. Il est inutile de balancer ses bras vers l’avant pour espérer gagner. Arms repose sur le principe d’attaque et de contre-attaque qu’il faut maîtriser avec soin. Pour cause, si vous attaquez et que votre adversaire esquive, il faut compter une seconde de récupération. Une seconde cruciale qui laisse le champ libre à votre adversaire. La même chose se produit lorsqu’il attaque en même temps que vous et qu’il touche un de vos bras. Votre coup s’annule et vous laisse sans défense le temps de quelques secondes. Ainsi, il faut sans cesse être sur ses gardes tandis qu’il faut aussi guetter les bonnes failles de l’adversaire. Le choppe peut aussi se faire désactiver par la même défense précédente, tandis que vous pouvez être attrapé pendant vous vous défendez. Bien entendu, un système de spéciale est présent, qu’il faut utiliser après un combo dans le but de faire énormément de dégâts. De fait, Arms propose un gameplay digne de toute autre versus fighting, avec la possibilité d’exécuter des combos, un système de défense ou encore une jauge spéciale qui retirera énormément de points de vie.

Malgré sa simplicité, Arms est un titre exigeant qui ne vous fait pas de cadeau. Néanmoins, vous pourrez compter sur de nombreux bonus et malus au cours de vos combats qui pourront mettre à mal votre adversaire, ou vous mettre en mauvaise posture. En effet, différentes bombes viendront enlever de la vie, d’autres viendront désactiver vos bras – une des techniques du jeu est d’attaquer suffisamment de fois un des bras adverses pour qu’il explose et fasse des dégâts – des potions de soins et de jauge spéciale viendront vous aider. Autre élément à prendre en compte, c’est le fait que le joueur puisse charger ses poings. Via cette technique, il réalisera de meilleures attaques plus difficile à placer, mais plus dévastatrice aussi. Le gameplay du titre est assez complet, surtout qu’il ne se limite pas seulement à ce qu’il se passe sur l’arène. Ainsi, le roster compte huit personnages pour le moment, chacun avec ses spécificités, ses accessoires et ses combos spéciaux. Dans ce roster, chaque personnage à ses caractéristiques qui influent sur le gameplay. Par exemple, Spring man est l’équivalent du Ryu de Street Fighter. Simple à prendre en main, il constitue la base du jeu. Il est accompagné de gant de boxe simple et d’une hélice qui lui permet de faire dévier les ennemis. Byte & Barq, par contre, utilisent d’autres objets et est accompagné par un animal. Une idée qui modifie les possibilités de gameplay, d’autant que plus votre personnage est lourd, plus cela se ressentira sur la prise en main. Des esquives plus lentes, des sauts moins hauts et inversement, tout est pensé pour attribuer un personnage à chaque joueur. Un roster pauvre, certes, mais assez complet pour les nombreuses heures de jeux qui vous attendent.

Enfin, il est possible de personnaliser tout votre attirail. Chaque personnage possède son nombre d’équipements. Des équipements qu’il faut débloquer en jouant régulièrement au titre ou en exerçant la campagne via le mode solo. Vous récupérerez des jetons que vous pourrez dépenser dans un mini-jeu. Ce dernier vous demande d’obtenir le meilleur score et vous permettra de toucher des boites en carton pour obtenir les différents équipements. Un moyen de rendre ludique la quête d’objet en plus du fun qui se dégage du jeu. Arms est rarement frustrant, en effet, la technologie des Joy Con répond merveilleusement bien au titre et arrive à démontrer tout son potentiel. S’il est possible de jouer avec n’importe quelle autre manière de jouer, il est préférable de le tester en mode bluetooth comme indiqué dans l’introduction du jeu. De même que le titre s’avère complet grâce à plusieurs modes de jeux, dont un mode online classé et plusieurs types d’arènes au sein d’une même partie. De fait, vous pourrez jouer au basket-ball ou encore volley pour diversifier les plaisirs de jeu. Le basket-ball vous permettra entre autres de vous entraîner au choppe, car c’est la meilleure technique pour projeter votre ennemi dans ses filets et gagner des points. Le multijoueur sera l’occasion d’affronter de nombreux joueurs dans un salon défini. De fait, selon le nombre de joueurs sur le salon, plusieurs matchs pourront être lancés simultanément. De nombreux modes sont disponibles dont le 1 VS 1, le 2VS 2, le 3 VS l’IA et ainsi de suite. En effet, le multijoueur ne se limite pas en un seul match d’un joueur contre un autre, mais propose, parfois, de jouer à plusieurs pour gagner le match. Le fun est totalement mis en avant dans le titre. Ce qui n’est pas déplaisant pour s’adresser à plusieurs types de publics.

Ready… fight !

Arms TestArms propose un parti pris esthétique très intéressant, mais aussi très classique lorsque l’on connaît Nintendo. En effet, le studio présente un titre typé cartoon avec ses personnages, le tout dans des arènes, plus ou moins, réaliste. Ainsi, le design des personnages est assez fun et très coloré. Chacun a sa particularité, ce qui est intéressant pour se repérer sur les arènes. Néanmoins, le style des personnages ne conviendra pas à tous. Non pas parce qu’il est typé cartoon, ancré dans le fun du jeu, mais parce qu’il est aussi assez particulier à appréhender. Cependant, les animations sont fluides, chaque personnage possède ses particularités dans les mouvements. Certains seront plus rapides que d’autres, ce qui donne des parties survitaminées avec une petite dose de stratégie.

De plus, les arènes révèlent quelques qualités graphiques charmantes. Le titre propose des zones de jeux assez réalistes, mais toujours très axés sur le fun. Chaque arène à une distance attitrée, une d’entre elles est inspirée du Japon féodal, révélant un décor très caustique, mais ponctué d’effet moderne, visuellement magnifique, mais par contre la map se révèle plutôt grande. La distance est un parti pris intéressant notamment avec l’utilisation des poings des personnages. De plus, les arènes seront toutes originales, il y aura de nombreux éléments à découvrir en fonction des modes de jeux, ce qui rend le titre rythmé, loin d’être répétitif au final. Sans être bluffant visuellement, Arms tire son épingle du jeu par son univers déjanté, mais dont le cadre réaliste lui permet de proposer un mélange intriguant. Toutefois, les arènes ont plus d’un tour dans leur sac et on note une interaction avec le décor. Interaction utile puisqu’ils fournissent des dégâts supplémentaires lors de vos attaques ou vous permettent de continuer vos combos.

Néanmoins, si le jeu évite d’être répétitif en changeant régulièrement les modes de jeux et les arènes, ces dernières sont tout de même peu nombreuses. Notamment dans les modes annexes. Nous n’aurons qu’une seule map liée au basket, comme celle liée uniquement à la destruction de cible. C’est sûrement le seul défaut que l’on pourrait reproche au titre. Toutefois, Nintendo annonce des DLC gratuits qui augmenteront considérablement le contenu. Nous ne pouvons qu’attendre des défis prochainement pour voir le titre s’enrichir, mais en soi, le titre n’a pas à rougir de ce qu’il propose pour le moment. Ainsi, Arms est un titre ambitieux, mais extrêmement maîtrisé. En plus, des effets de lumières et la direction artistique des différentes arènes est suffisamment convaincants pour nous faire voyage dans ce monde particulier.

Une bande-son entraînante ?

Le deuxième point noir du titre est sûrement sa bande-son. Les thèmes des différents personnages ne sont pas forcément marquants et il est vrai que le titre en manque cruellement. On retient la main thème dans le ton de l’univers du jeu. Toutefois, le sound-design est convaincant avec le lancer des poings, les différentes choppes, les expressions des personnages et les différentes spéciaux. De fait, le titre possède un sound-design enrichi, mais une bande-son plutôt faiblarde. C’est dommage, mais loin d’être dérangeant pour le joueur.

Le trailer d'annonce d'Arms

Conclusion :

Arms est un titre convaincant à bien des niveaux. Que ce soit via ses partis pris esthétiques, des modes de jeux fun, et un roster bien équilibré, tout est là pour plaire au jeune public ainsi qu’aux joueurs exigeants. De plus, le titre propose différentes manières de jouer, bien que la plus idéale reste toujours le pad. Ceci dit, Arms réussit à développer challenge et fun, demandant un temps d’habituation et un minimum de strat pour réussir les divers combats. Cependant, il faut aussi savoir agir et réagir en conséquence. Le titre n’est pas bourrin, mais au contraire, vous demande un minimum de concentration pour réussir. Exigeant, mais accessible, Arms est en bonne voie pour proposer un titre compétitif addictif et réussit. D’autant qu’il risquera de plaire totalement à l’eSport, le jeu étant suffisamment axé sur la compétition de haut niveau.

Points positifs

  • Un gameplay simple, mais qui demande un temps d’adaptation
  • Des combats dynamiques
  • Les arènes toutes différentes avec leur propre particularité
  • Un roster équilibré et intéressant
  • Des personnages bien animés et fun à maîtriser
  • Des modes de jeu qui évite la répétitivité
  • Une esthétique à mi-chemin entre cartoon et réaliste
  • Une énorme durée de vie
  • Les différentes manières de jouer

Points négatifs

  • Une bande son qui manque de thème marquant
  • L’utilisation des Joy-con intéressante, mais on préfère le pad
  • Un petit manque de contenu
8

Super