Bethesda précise ses projets

bethesda
On pourrait croire que Bethesda a abattu toutes ses cartes. Après avoir sorti deux des meilleurs hits de 2017 (à savoir Dishonored 2 et DOOM), pas grand-chose n’a été dévoilé pour le futur de l’éditeur/développeur. Pourtant, il y a un an, Todd Howard, producteur exécutif chez Bethesa, avait annoncé trois projets. Si ces derniers étaient bien mystérieux, on en sait maintenant un peu plus.

C’est le site Glixel qui a abordé la question directement. Le producteur exécutif a donc tout d’abord parlé des deux premiers projets à venir. Ces derniers semblent apparemment imposants, plus encore que précédemment :

Je ne peux pas vraiment en parler, mais je peux dire que c’est plus ambitieux que jamais auparavant. C’est un peu différent, mais toujours proche de ce que les joueurs peuvent s’attendre de nous

On imagine sans mal que derrière ces deux projets énormes se cachent au moins un Elder Scrolls. Si les développeurs avaient annoncé plusieurs fois de suite que cela viendrait plus tard, on arrive bientôt vers ce fameux « plus tard ».

Concernant l’autre projet, il est bien plus précisé. En effet, Todd Howard a lâché un bout de la chose, en annonçant qu’il s’agit d’un jeu smartphone. Il faut bien dire que l’équipe de développement fut elle-même surprise par le succès de Fallout Shelter :

C’était une grosse surprise pour nous. Notamment sur l’important succès du jeu. On est à quoi ? 75 millions de joueurs ?

Il ajoute de ce fait que Bethesda s’intéresse à ce marché et va proposer une expérience bien différente. Ils ne veulent pas essayer de faire ce qui marche ailleurs :

Le jeu que nous travaillons est très différent, unique en son genre.

De belles promesses en somme, d’autant plus que la cerise sur le gâteau est que ces trois jeux semblent imbriqués, liés. On peut-être s’imaginer quelque chose dans le style de Fallout Shelter et Fallout 4 par exemple. On attend la prochaine conférence de Bethesda pour en savoir plus.

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse