Black Sea Games, un studio des anciens de Crytek

Black Sea Games, un studio des anciens de Crytek
Résumé des épisodes précédents : Après maints démêlés financiers, notamment en 2014, Crytek retombait dans ses travers. Le studio n’avait en effet pas payé ses employés depuis plusieurs mois, à travers tous ses différents studios. La situation délicate aurait pu mieux se terminer, mais Crytek a décidé de garder que son siège principal et le studio de Kiev. Les autres studios ont dû être démantelés, ce qui veut un licenciement de masse. Difficile pour certains de ces employés qui venaient de loin (de pays différents notamment) pour avoir ce travail. Certains semblent déjà être retombés sur leurs pattes, comme Crytek Sofia devenu Black Sea Games.

Chose amusante, le studio Black Sea Games (anciennement Crytek Sofia donc) s’appelait… Black Sea Games ! C’est en étant racheté par Crytek en 2008 que le studio a changé de nom. Un retour aux origines donc qui permet de retrouver facilement une identité. Avant de travailler sur Arena of Fate, ces développeurs avaient déjà développé Knights of Honor et Worldshift, deux jeux de stratégie en temps réel, plutôt bons au demeurant. Mais pour le moment, c’est évidemment le silence chez Black Sea Games. Le studio demande du temps avant de se reformer complètement. Pour autant, les développeurs ont tout de même déjà annoncé avoir un jeu en développement. Le projet vient sous d’être à peine commencé, peut-être grâce à la reprise de l’indépendance. Peut-être qu’il s’agira encore une fois d’un jeu de stratégie, ou bien d’un MOBA, comme le fût Arena of Fate. On leur souhaite en tout cas bien du courage pour la suite.

On espère également que les autres anciens studios de Crytek suivront la même voie. À savoir celle de retomber sur ses pattes, et de possiblement reformer un studio. On rappelle que Crytek a fermé les sites de Turquie, Corée du Sud, Chine et Hongrie. Cependant ces quatre studios ont été fondés grâce à Crytek et non rachetés, ce qui rend plus dure la possibilité de former un autre studio. D’autant plus que le changement de nom de Black Sea Games remonterait à novembre dernier, soit avant que Crytek se sépare de ses studios. L’envie était donc déjà là.

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse