Castlevania – Est-ce que la licence est vouée à mourir ?

castlevania
Castlevania, ce n’est pas rien dans l’univers vidéoludique. Un pionnier fragilisé par sa dernière sortie, mais pas que. Depuis Lords of Shadow 2, Konami n’a plus du tout communiqué sur la saga, ou presque pas du moins. On a cependant retrouvé ici et là des portages d’anciens jeux, mais rien de neuf.
Castlevania

Un mal profond ?

super castlevania 4

On va pas remonter bien loin pour avoir besoin de comprendre ce qui ne va pas. La génération de console précédente avait tout pour elle et pour proposer des Castlevania totalement épique. Si Lords of Shadow avait su conquérir les joueurs, ça n’était pas totalement le cas avec sa suite. Entre ces deux épisodes, Konami avait essayé différents formats.

Le premier était de proposer un titre sur les différents Store (PS Store Xbox Live). Avec Harmony of Despair, on part sur un jeu axé sur le multijoueur. On garde les mêmes bases qu’un titre classique de la licence, mais il était jouable à plusieurs. Une bonne idée sur le papier, mais le succès n’est pas au rendez-vous. Deuxième tentative trois ans plus tard sur 3DS avec Mirror of Fate. Ici, les développeurs avaient proposé de retrouver un Castlevania plus classique en 2D. deuxième couac, puisque le succès est assez mitigé.

Finalement, le coup de trop est venu avec celui que beaucoup de joueurs attendaient. Castlevania Lords of Shadow 2 a essuyé de très nombreuses critiques. Certains développeurs au sein du studio, Mercury Steam, annonçait un développement chaotique. C’est le président du studio qui était visé par les déclarations. Enric Alvarez agissait surtout comme une sorte de dictateur et imposait son avis ne laissant aucune liberté créative aux développeurs.

Une génération sans nouveauté ?

castlevania

Castlevania a pourtant traversé le temps. Tous les jeux de la saga ne sont pas parfait, mais la licence est culte. Elle surf encore sur ses années glorieuses et la nostalgie des vieux briscards. Notez cependant qu’il y a eu d’excellent jeux sur Nintendo DS avec Dawn of Sorrow ou encore Order of Ecclesia.

La licence appartient toujours à Konami et pour justement ne pas laisser la saga mourir, l’éditeur propose des compilations. Il y a eu celle avec Rondo of Blood et Symphony of the Night en téléchargement. Mais il n’y avait eu aucun véritable effort de portage. Le 16 mai, il y a aura cette fois une compilation au format physique. Intitulée Castlevania Anniversary Collection, la cartouche va regrouper 8 jeux. Ici encore, rien de vraiment nouveau. On reste donc sur du portage pour que la licence ne tombe pas dans l’oublie. Elle ne marque même pas l’anniversaire de la saga, mais celui de l’éditeur qui a 50 ans.

Qu’on se le dise, la génération PS4/Xbox One n’aura pas connu de véritable nouveau Castlevania. La fin de cette génération étant assez proche, il n’y aura probablement pas d’annonce pour un nouvel opus. La Nintendo Switch quant à elle a peut-être une chance. Il faudra cependant se montrer très patient.

Konami = Pachinko et PES

Pachinko castlevania

Après avoir sacrifié Hideo Kojima et ce qui semblait prometteur avec le nouveau Silent Hill. Konami s’est totalement craqué avec Metal Gear Survive. On est pas là pour parler de la saga, mais j’aborde ce point juste pour indiquer qu’actuellement, l’éditeur n’a plus vraiment de gros projet en terme de jeux vidéo. Le Pachinko rapporte déjà énormément d’argent et ils se servent de ça pour remettre leurs licences en avant, du moins au Japon. Pour le reste du monde, il y a PES qui essai toujours de résister à l’ogre FIFA. (Pas de débat sur qui est le meilleur, ce n’est pas le sujet.)

A n’en pas douter Metal Gear reviendra. Du coup, est-ce qu’il reste une place dans tout ça pour un retour de Castlevania ? Là est la question.

Netflix pour continuer d’exister ?

netflix castlevania

Pour continuer d’exister à l’échelle mondiale, il y a la série Castlevania sur Netflix. J’ai uniquement regardé la saison 1 pour émettre un avis dessus. Cela dit, si la série va avoir droit à une troisième saison, c’est que le succès est au rendez-vous. Du coup, on peut se demander si Konami n’essaie pas de redonner une bonne image à sa licence. Il y a donc d’un côté la série, et de l’autre une compilation qui regroupe des jeux cultes.

Peut-être donc que l’éditeur prépare l’avenir de Castlevania avec un nouveau projet d’envergure pour la prochaine génération de consoles. On l’espère, même si retrouver un bon épisode 2D sur Nintendo Switch ne serait pas de refus. Il ne reste donc plus qu’à patienter jusqu’à la PlayStation 5 et nouvelle Xbox pour en savoir plus.

Note :

Nous parlerons de Bloodstained dans un autre article. Ce jeu développé par le producteur de nombreux Castlevania, Koji Igarashi. Curse of the Moon a déjà largement convaincu les joueurs. Il reste désormais à voir ce que donnera Ritual of the Night.

Laisser une réponse