Chivalry : Medieval Warfare est gratuit à vie !

chivalry
On a l’habitude des offres de week-end gratuit, permettant de jouer à un jeu de A à Z pendant deux jours. Mais cette offre se finit toujours de la même manière : le joueur est invité à payer le prix du jeu à la fin, si possible avec une petite réduction. Cependant, pour Chivalry : Medieval Warfare la gratuité est au sens pur.

En effet, Chivalry : Medieval Warfare est annoncé comme gratuit sur Steam. On parle bien ici de gratuité à vie. Ce qui veut dire qu’une fois le titre activé (et non pas acheté du coup), il restera à jamais dans votre ludothèque. Attention toute fois, il faut faire vite ! Les développeurs que l’offre expiera aujourd’hui même, le 28 mars, à 19 h. Il fallait s’en douter, cette offre est donc temporaire, très, temporaire. Cependant, on ne crachera pas dans la soupe et un titre gratuit est toujours bon à prendre. D’autant plus quand il s’agit d’un FPS moyenâgeux. En effet, il s’agit d’un jeu multijoueur en vue à la première personne où l’on se bat à l’épée, à la masse d’armes, à l’arc… Démembrements et cris de guerre sont à prévoir !

Si Torn Banner Studios propose leur jeu gratuit, c’est pour une bonne raison. C’est tout simplement pour mieux annoncer le bêta de Mirage : Arcane Warfare, le second titre des développeurs. Un jeu assez similaire, dans le fait qu’il s’agisse d’un FPS moyenâgeux. Cette fois-ci, les développeurs s’intéressent surtout à la magie orientale. Il y est certes toujours question de cimeterre et de sabre, mais la magie change entièrement la donne. Les différents sorts, aussi défensifs qu’offensifs modifieront clairement le gameplay. La gratuité de Chivalry permettra de comparer ces deux opus, et ça, c’est plutôt chouette ! Ce qui l’est moins, c’est qu’ilfaut précommander Mirage pour essayer la bêta.

« Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière. »
August Strindberg

Laisser une réponse