Classico: Le Real Madrid gâche la fête du Camp Nou !

Bien loin de la monotonie du Classico français entre l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain, le vrai Classico entre le Real Madrid et le FC Barcelone, avait de quoi intéresser un public beaucoup plus important. Est-ce que les hommes de Zinedine Zidane ont creusé l’écart, ou ont-ils loupé une étape importante dans la conquête de la Liga, la réponse ci-dessous.

Dans la course au championnat en Espagne, le Real Madrid C.F avait pris de très bonnes dispositions avec une incroyable série d’invincibilités qui se prolongeaient depuis plusieurs mois, contrairement à son rival historique qui restait sur de très maigres performances. Après un regain de confiance évident après avoir mis à terre l’Atletico Madrid, le Real Madrid se rendait au Camp Nou sous une forme épatante, à l’inverse des Catalans qui avaient tout à prouver lors de cette rencontre, eux qui accusaient 6 points de retard avant le début de ce match. Dès l’entame de match, les Blaugranas commençaient plutôt bien avec plusieurs récupérations et incursions dans la surface madrilène, mais très souvent cela débouchait sur de la maladresse, une perte de balle, voire même des glissades. Après une dizaine de minutes, le Real a su reprendre le jeu à son compte en multipliant les occasions, mais butant toujours et encore sur un Ter Stegen des grands soirs, et un Ronaldo peinant à retrouver ses coéquipiers dans la surface. Jusqu’à la fin de la première période, le FC Barcelone aura été dévoré dans bon nombre de compartiments de jeu, n’offrant à son public qu’une piètre prestation et de maigres espoirs à se mettre sous la dent.

Les changements de ZZ ont été décisifs !

Les changements de ZZ ont été décisifs !

Cependant, un match dure 90 minutes et non 45, et cela le Real Madrid va l’apprendre à ses dépens. Dès l’entame de la seconde période, Neymar enclenche un coup franc depuis le côté gauche, Suarez qui a su se dégager du marquage de Vazquez parvient à tromper Keylor Navas d’un coup de tête, ouverture du score pour le Barça contre le cours du jeu. Les coéquipiers de Messi vont continuer à monter en puissance dès lors que Rakitic cèdera sa place à Iniesta, l’Espagnol de retour dans la partie reprend son rôle de métronome et commence à montrer l’étendu de son terrible jeu de passe. Les occasions s’enchaînent pour les Catalans, Neymar parvient dans un premier temps à effacer Carvajal avant de louper sa frappe, même son de cloche pour Iniesta qui voit sa frappe dévier sur un bon retour du latéral Madrilène. En toute fin de match, Zinedine Zidane tente le tout pour le tout et enchaîne les changements, Benzema cède sa place à Marco Asensio, tandis que Mariano auteur d’un triplé en coupe, entre à la place de Kovacic. Les hommes de Zizou reprennent la même intensité qu’en début de match, et le verrou barcelonais finit par céder suite à un coup franc très bien repris par Sergio Ramos dont le coup de casque finit au fond des filets.

En toute fin de match, le FC Barcelone s’offre une succession d’occasions dans un cafouillage de la surface madrilène, tant bien que mal le ballon finit loin de la zone de danger, et c’est dans un dénouement inattendu que ce Classico intense se boucle sur un match nul. Un match nul qui ne fait pas les affaires de Messi et de ses coéquipiers qui étaient revenus à trois points du leader… À deux minutes de la fin du match !

Laisser une réponse