code vein

Code Vein

PS4

Code Vein, un nouvel action-rpg, s’illustre

code vein
Depuis quelque temps, Bandai Namco Games teasait un nouveau jeu. Si le nom Code Vein était sorti, on pensait qu’il s’agissait d’un nom de code. Eh bien non. Il s’agira bien du nom du prochain jeu de Shift, développeurs de God Eater entre autres. Le studio nous propose d’ailleurs une première fournée d’images.

Code Vein sera donc un action-RPG et gardera un style visuel proche de God Eater. Et pour cause, le producteur, réalisateur et chef d’équipe se retrouvent encore dans le même bateau. Au niveau du scénario, encore une fois la Terre est dévastée dans le futur. Quelques combattants résistent, on les appelle les Revenants. Ils ont la capacité (ou la malédiction) de devoir aspirer le sang de leurs ennemis via un Blood Veil. Il s’agit d’un artefact prenant une forme personnelle. Avec tout ce sang aspiré, on peut déclencher un Tempered Blood permettant d’être plus fort ou d’affaiblir l’ennemi. Ces derniers sont les Lost, et sont ni plus ni moins tous ceux qui n’ont pas sur combattre. Si ces sortes de vampires sont de super combats, il n’en reste pas moins que la chute de l’humanité est de leur faute. Techniquement, le jeu semble un peu daté, mais le contraste des personnages avec les décors est intéressant. Pour les intéressés, le jeu est basé sur l’Unreal Engine 4.
Au niveau du gameplay, quelques indices ont été donnés. Le joueur incarnera au choix deux personnages. Cependant, le deuxième sera contrôlé par l’IA et viendra nous aider. Pas de coop humaine en vue donc. On espère que l’IA sera bonne. On imagine évidemment que des attaques spéciales et de la customisation seront à l’honneur. Code Vein ne sortira pas avant 2018 et des trailers devraient bientôt arriver. En revanche, pour du gameplay, il faudra au moins attendre le mois de mai indiquent les développeurs. Les supports n’ont pas été annoncés, mais d’après les développeurs, au moins une console sera dans le lot. Un jeu taillé pour la PS4 ?

 

« Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière. »
August Strindberg

Laisser une réponse