Crash Bandicoot Nsane Trilogy

Crash Bandicoot Nsane Trilogy

PS4

Crash Bandicoot Nsane Trilogy remontre du gameplay

Décidément, Crash Bandicoot Nsane Trilogy est peu avare en gameplay ! Après avoir montré le premier et le second opus de Crash Bandicoot, les développeurs nous parlent encore du premier opus. Évidemment, rien de mieux pour ce faire qu’un petit extrait d’un niveau. Place donc à Upstream !

Assurément, il s’agit de l’un des niveaux emblématiques de ce Crash Bandicoot ! Il s’agit du niveau où Crash navigue sur une grande feuille d’arbre tropicale. Un environnement complexe puisque le moindre faux pas et le marsupial meurt noyé ! D’autant que les feuilles ont tendance à bouger sur la rivière. Un véritable casse-tête parfois, qui rappellera évidemment des souvenirs à beaucoup. Cependant, il s’agit là de la version remastered, et donc pas mal de choses ont changé. On apprécie donc grandement le rendu de l’eau qui a nettement évolué. Au passage, les items comme les vies ou la TNT ont un rendu différent. Un upgrade graphique sans dénaturer le jeu pour autant. Cet extrait de gameplay propose de voir un 100 % de caisses éclatées, avec le bonus stage compris.

Rien de véritablement nouveau sous le soleil donc. On a tout de même très envie de voir ce que cela donne manette en main, et si le jeu est aussi beau qu’il en a l’air. Pour cela, il faudra attendre le 30 juin prochain, exclusivement sur PS4. Même si certaines rumeurs courent sur la possible arrivée du jeu sur d’autres consoles… Pour attendre plus patiemment cette compilation, on aimerait également voir Crash Bandicoot 3 Warped in Time. En effet, si l’épisode 1 et 2 ont été montré, le troisième opus se fait toujours attendre. Est-il prévu pour les mois à venir ou faudra-t-il attendre l’E3 ? Il serait en tout cas dommage de ne pas montrer de trailer de cet opus. On prend donc notre mal en patience en attendant une possible publication d’Activision.

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse