Dark Night Une histoire vraie – Critique : Paul Dini raconte son histoire

Dark Night Une histoire vraie
Paul Dini est connu de tous les fans de Batman. Si vous découvrez l’univers du Dark Knight, sachez qu’il est le scénariste de très nombreuses œuvres. Au niveau du gaming, il a écrit le scénario de Batman Arkham City et Asylum. Il a également écrit l’histoire de nombreux dessins animés pour la télévision. Bien évidemment, il a également plusieurs Comics à son actif. Aujourd’hui, on ne va pas donc pas parler du chevalier noir, mais de l’histoire de Paul Dini qui a vécu une soirée traumatisante dans sa vie. Dark Night Une histoire vraie est édité chez Urban Comics et est vendu à 14€.

dark night une histoire vraieSynopsis :

Un soir, le scénariste Paul Dini, responsable de Batman, la série animée, rentre chez lui après un rendez-vous décevant… suivi par deux inconnus. L’agression qui suit remet en cause toute son existence : de ses amours à sa famille en passant par son travail et sa passion pour les mondes de l’imaginaire. Dès lors, il va devoir réapprendre à vivre avec ses fêlures qu’elles soient physiques ou plus intimes, aidé en cela par les personnages de la mythologie du Chevalier Noir.

Critique :

Dark Night Une histoire vraie scanOn se demande rarement à quoi ressemble la vie d’un scénariste qui raconte des histoires de supers héros. Dark Night Une Histoire Vraie ressemble un peu à une autobiographie dans laquelle Paul Dini raconte un passage de sa vie qu’il a vécue un soir comme un autre. Alors qu’il rentrait chez lui, deux types lui tombent dessus et font de lui un véritable sac de frappes. Cette soirée va marquer à jamais l’auteur qui va pourtant devoir remonter la pente pour continuer son travail. Dès son plus jeune âge, on comprend que Paul Dini n’est pas une personne comme les autres. Il explique alors qu’il a ce sentiment d’être invisible aux yeux de ses camarades de classe. C’est donc un enfant réservé qui va trouver son plaisir en imaginant des histoires et se créant son propre monde finalement.

Une agression pour un scénariste qui parle de Batman, c’est quand même très atypique. Ou était l’homme chauve souris lorsque ces deux gars l’ont complètement massacré. Forcément, il en découle une très grosse remise en question. L’aspect psychologique de Paul Dini est ainsi au centre de ce comics. On y retrouve bien évidemment des dessins du Batman et de nombreux personnages de l’univers avec le Joker entre autres. Le comics ne plaira pas à tout le monde, il faut bien en être conscient. Le rythme est assez lent et comme indiqué, le scénariste raconte sa vie de scénariste qui s’est fait agresser un soir. On va ainsi découvrir quelques dialogues lors de l’élaboration de différents scénarios, de sa vie sentimentale, de son quotidien après sa dérouillée, etc. L’histoire est donc posée, il y a très peu d’action et beaucoup de dialogues.

Dark Night Une histoire vraie scanSi le Comics n’est pas destiné à tout le monde, c’est pour cette raison. Les fans de Batman sont toujours croustillants de petits détails, mais tous n’y trouveront pas leur compte. Il ne faut donc pas penser que Dark Night Une histoire vraie est exclusivement destiné aux amateurs du Chevalier Noir. En réalité, il intéressera surtout le public qui apprécie le travail de Paul Dini. Si vous ne le connaissez pas et que Batou vous laisse indifférent, vous pouvez passer votre chemin. De même que si vous voulez un Comics avec de l’action, vous pouvez botter en touche.

Dark Night Une histoire vraie est issu de la collection Vertigo Deluxe et est disponible depuis le 3 février 2017. Il dispose au total de 125 pages.

Précédente critique : Lockdown Critique tome 1 et 2 – Un thriller haletant

Acheter Dark Night Une histoire vraie

Laisser une réponse