Don’t Starve reviendra en boîte !

Don’t Starve reviendra en boîte !

Il y a peu, on vous parlait de Shovel Knight, qui n’arrête pas de se porter sur toutes les consoles du moment. Il y a un autre titre également qui a été porté sur bien des consoles. Don’ t Starve, c’est son nom, est sorti en 2013, mais a connu bien des portages. D’abord sorti sur PC, il est ensuite arrivé sur PS4, PS Vita, Wii U, PS3, Xbox One et finalement iOS. Cependant, le titre n’était uniquement sorti en version dématérialisée. Un tort que 505 Games va corriger, en sortant une édition boîte de Don’ t Starve.

Klei Entertainment et 505 Games annoncent effectivement un partenariat pour proposer une version boîte de Don’ t Starve. Au passage, cette édition portera le nom de Don’ t Starve Mega Pack sera proposé à 30 €. Si le jeu change de nom, c’est tout simplement parce que le passage en boîte profite de tout un tas de mise à jour et extensions. On pourra en effet jouer à l’extension Don’ t Starve Together, permettant de survivre en multijoueurs. Aux joueurs de voir s’ils veulent coopérer, ou se voler… L’extension Reign of Giants propose elle de nouveaux monstres et territoires. De nouveaux objets sont également présents pour relancer l’intérêt du jeu. Quant à Shipwrecked, l’extension demande au jeu de survivre sur des îles tropicales après un naufrage. De nouveaux biomes, créatures, ressources et des saisons font leur apparition.

Notons que ce Mega Pack sortant sur PS4 et Xbox One est très intéressant financièrement. En effet, prendre le jeu en version boîte permet d’économiser 25 % par rapport au prix du jeu et de toutes ses extensions sur les différents store. Autant dire que si le jeu vous intéressait, il vaut mieux le prendre avec sa jolie boîte, plutôt qu’en dématerialisé. Hélas, 505 Games n’a pas annoncé l’information capitale : la date de sortie de cette édition boîte…

Photo du profil de Crocomiles
"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse