TEST Dragon Ball FighterZ – Le meilleur jeu de la licence ?

Après avoir fait saliver les fans du monde entier, Dragon Ball FighterZ est finalement disponible. Les joueurs PS4, Xbox One et PC peuvent ainsi découvrir celui qui a le potentiel d’être le meilleur jeu DBZ de l’histoire. Est-ce vraiment le cas ou est-ce qu’on juste un bon jeu ? Quoi qu’il en soit, l’attente pour un jeu de la licence n’aura jamais été aussi excitante.

test dragon ball fighterzExplosif

test dragon ball fighterzLorsque l’on parle de VS fighting, on pense tout de suite à Street Fighter ou encore Tekken, du moins le grand public. Si on creuse un peu plus chez les passionnés, on va alors parler de saga comme Blazblue ou encore Guilty Gear. Des jeux techniques et toujours encensés par la critique. Le point en commun entre les deux licences vient du fait qu’elles sont développées au sein du même studio. Notez à ce titre qu’Arc System Works est vraiment spécialisé dans les jeux de combat. Un argument fort pour être confiant concernant le jeu. Cela dit, nous étions restés sur notre faim après la sortie de DBZ Extrem Butoden sur 3DS. Quoi qu’il en soit, le temps passe et nous sommes maintenant faces à celui qui a fait saliver de nombreux joueurs.

Autant vous le dire tout de suite. Dragon Ball FighterZ est une nouvelle référence dans l’univers du VS fighting. Oui, je n’ai pas peur d’utiliser de tels mots. Tout n’est pas parfait et on va revenir en détails sur les quelques problèmes du jeu, mais on a là du très très lourd. Parlons dans un premier temps de l’enrobage qui est sublime. Jamais on a vu un jeu Dragon Ball avec une telle réalisation. Il est tout simplement magnifique et d’une grande fidélité avec l’univers d’Akira Toriyama. Les mouvements, les attaques, absolument tout colle pour le plus grand plaisir des fans et même des joueurs occasionnels. Notez également que le tout est très dynamique et explosif. Il ne se passe pas une seule seconde sans action à l’écran. De quoi ne pas s’ennuyer.

Le meilleur dans son genre ?

test dragon ball fighterzComme indiqué plus tôt Dragon Ball FighterZ est une nouvelle référence dans son genre. Si sa réalisation est bluffante, le reste l’est tout autant. Il n’y a aucune baisse de framerate et l’équilibre entre les personnages est bien optimisé. Oui, il est assez facile de spammer des Kaméhaméha avec Cell par exemple. Cela dit, il est très facile de contrer ce type d’attaque. Tout est pensé pour que tous les joueurs prennent un maximum de plaisir avec le titre. Il bénéficie d’une prise en main très accessible, même pour une personne qui n’a jamais joué de sa vie. Mais si on souhaite aller plus loin, les possibilités en terme de combos sont riches. Afin de vous faire une idée, vous pouvez enchainer un combos de 5/6 coups en matraquant une seule et même touche. A vous ensuite de les combiner pour sortir des enchainements encore plus spectaculaires.

Dragon Ball FighterZ propose un système de combat à la sauce Marvel VS Capcom. C’est à dire que vous contrôlez un combattant, mais vous pouvez switcher avec deux autres à tout moment. Ce système en 3 VS 3 n’est pas nouveau donc et les développeurs s’appuient sur une formule qui marche. Là où ce jeu fait mieux que son illustre concurrent, c’est au niveau du dynamisme et de sa réalisation. Il est vrai qu’au début, tout peut sembler aller trop vite si on se lance tout de suite dans un combat en ligne. Il faut alors prendre le temps de faire les choses étape par étape.

test dragon ball fighterzPour apprendre les bases, il y a un didacticiel, assez sommaire cela dit. Il permet tout de même de bien comprendre les mouvements du jeu. Si vous souhaitez éviter cette étape, vous y aurez quand même droit au début du mode histoire. Vous trouverez également quelques défis pour réaliser plusieurs combos avec les différents personnages. Après un premier tour du propriétaire, on se rend rapidement compte que les personnages se jouent plus ou moins de la même manière. Pourquoi ? On imagine que c’est pour rendre le jeu vraiment accessible à tous comme indiqué plus tôt. Cela dit, si vous souhaitez vraiment entrer dans le détail et devenir fort avec un combattant, il faudra de l’entrainement. Vous pourrez alors découvrir des combos surpuissant et toujours plus spectaculaires.

Autre détail qui peut être gênant, mais qui s’explique, on ne peut pas véritablement se transformer durant un combat. Goku en mode Super Saiyan, par exemple, ne peut pas passer d’étape pour gagner en puissance sauf lors d’une attaque spéciale. Ceci s’explique assez simplement. Si les développeurs avaient proposé un tel système, il y aurait eu un énorme déséquilibre entre les combattants. En effet, certains comme Krillin ou encore Yamcha ne bénéficient pas de transformation. Enfin, il est tout simplement impossible de charger son Ki lors des combats en ligne. Le tout va tellement trop vite que notre jauge se remplit d’elle-même au fur et à mesure.

Simple et efficace

test dragon ball fighterzC’est simple, avec Dragon Ball FighterZ, les développeurs ont écouté les demandes des joueurs. Certes, il y a des absences encore, mais on touche là un modèle du genre. Les plus grand fans de DBZ ont sans doute déjà entendu parler des jeux développés avec Mugen, Hyper Dragon Ball Z. Le titre a tellement fait parler de lui qu’on imagine forcément que Bandai Namco s’en soit inspiré pour les bases de ce nouvel opus.

Au niveau de la jouabilité, tout est simplifié. Une touche pour les coups faibles, moyens, forts et les boules de feu. Vous pourrez changer de combattant à l’aide des gâchettes. Combiner le tout et vous aurez un cocktail détonnant. Il y a tout de même quelques subtilités bien pensées. Si on regrette que les attaques spéciales sortent vraiment facilement, vous pouvez en enchainer plusieurs à la suite. Si vous avez suffisamment de barre de Ki, vous pourrez balancer jusqu’à trois attaques simultanément. Vos trois personnages interviendront donc pour réaliser un maximum de dégâts.

Le contenu est également assez simple finalement. Retrouvez différents modes multijoueur avec des matches classés, de l’amical ou encore la possibilité de faire des tournois. En local, vous aurez le mode histoire sur lequel on reviendra plus tard, un mode arcade et des combats en 2 vs 2. On n’oublie pas non plus le mode entrainement et défis. Le mode arcade n’a rien de révolutionnaire, mais il est plaisant à jouer. Il y a en fonction de votre choix un nombre déterminé de combats. En fonction de votre aisance, vous affronterez des adversaires plus ou moins puissants. Si vous êtes fort, vous aurez des adversaires plus costauds et plus faibles si vous avez du mal. A la fin, vous aurez alors une note allant jusqu’à S, le D étant la plus mauvaise.

Mode histoire qui fait débat

test dragon ball fighterzC’est probablement le moins intéressant dans ce Dragon Ball FighterZ. De prime abord, on se laisse convaincre par la manière dont le mode histoire évolue, mais très vite, on s’en lasse. La raison ? On enchaine trop de combats avant d’avoir accès à la suite de l’histoire. Le pire dans tout ça c’est que les combattants qu’on affronte ne sont même pas amenés avec une courte cinématique. On enchaine alors les combats avec un grand manque d’intérêt. Il faudra alors attendre les confrontations avec les boss pour en savoir un peu plus sur le scénario. Au vu du format, on a malheureusement un mode histoire trop long qui traine en longueur. Finalement, on peut imaginer qu’il est là juste pour apprendre à jouer avant de finalement s’amuser en ligne.

Pour avancer, vous devrez déplacer votre personnage de case en case. Chaque case correspond à un événement. Vous pourrez alors prendre différents embranchements pour arriver au boss plus rapidement. Cela dit, les chemins que vous prendrez n’auront aucun impact sur le scénario. Vous aurez différentes cases. Les combats didacticiel, les combats de sauvetage, ceux qui permettent d’avoir un bonus à activer ou encore les combats de boss comme indiqué plus tôt. Les missions de sauvetage vous permettront de débloquer un personnage. Il faudra d’abord sauver Trunks si vous souhaitez le greffer à votre équipe de 3.

Après chaque affrontement, les personnages présents dans votre équipe gagneront ainsi de l’XP. Les bonus à débloquer quant à eux serviront à vous faire gagner plus d’argent à la fin d’un combat, récupérer de la vie plus rapidement quand votre combattant n’est pas utilisé ou encore avoir plus de puissance ou meilleure défense. Au final, malgré quelques bonnes idées, on n’entre jamais vraiment dans ce mode histoire. On en vient même au stade d’avoir hâte qu’il se termine par moment. Finalement, ceux des Xenoverse qui étaient bien plus passionnant. On note également des animations très lentes, dignes d’un paresseux durant les cinématiques. Un choix incompréhensible au vu du dynamisme du jeu.

Génial, mais on aurait pu avoir plus

Ne vous méprenez pas, le jeu est totalement génial. On prend un plaisir énorme à combattre, mais on aurait pu avoir mieux. Si la bande son est de qualité, on regrette forcément l’absence des vraies musiques. Pour y avoir accès, il faut passer par la case DLC et payer. C’est vraiment regrettable et on imagine à quel point avoir les vraies musiques auraient apporter une immersion encore plus grande. Le casting est également plaisant et assez varié. Cela dit, il manque quelques combattants importants. L’absence la plus frappante reste tout de même celle de Broly ! On imagine qu’il arrivera lui aussi en DLC, mais que c’est frustrant de ne pas pouvoir jouer un tel combattant dans le jeu de base.

Conclusion :

Magistrale, ce Dragon Ball FighterZ est le jeu de baston que les fans de la licence attendaient. Il est dynamique, fidèle et spectaculaire il regroupe tout pour combler les joueurs. Le jeu se veut très accessible, mais il est finalement plus profond que ce que l’on imagine. On peut regretter que les combattants se jouent tous plus ou moins de la même manière ou encore que le contenu soit un peu light, mais on oublie très rapidement ces détails. On prend un énorme plaisir à combattre en ligne ou encore avec des potes, le tout est tellement bien réalisé qu’on en redemande encore et encore. La seule véritable ombre au tableau concerne alors le mode histoire qui tire trop en longueur et cet appétit vorace de Namco pour les DLC concernant ce DBZ.

 

Points positifs

  • Réalisation à couper le souffle
  • Hyper dynamique
  • Hyper fidèle
  • Accessible pour tous les joueurs
  • Exigeant à haut niveau
  • Mode arcade sympathique

Points négatifs

  • Les vraies musiques en DLC
  • Mode histoire sans plus
  • Contenu un peu light
  • Le casting aurait pu être plus riche
9

Exceptionnel