E3 2017 – Wolfenstein : New Colossus pousse l’uchronie à fond

Cela n’est clairement pas une surprise, tant Wolfenstein était le type de jeu à avoir une suite. D’autant plus que les rumeurs étaient plus qu’insistantes sur le retour du FPS plutôt très bourrin. L’E3 2017 et la conférence Bethesda était le moment parfait pour lancer un gros trailer sur le jeu.

Ainsi, Wolfenstein : New Colossus revient deux ans après le spin-off The Old Blood. Le trailer commence de bien belle façon en parodiant des shows des années 50, mélangées à la sauce SF. Le personnage principal se réveille avec nous dans un monde toujours aussi dystopique. Cette fois-ci, la guerre est bien finie. Mais le résultat est pour autant troublant, car les Allemands ont bien gagné ! Pire encore, ces derniers ont envahi la terre de liberté que sont les États-Unis d’Amérique. Entre The Man in the High Castle et Homefront, Wolfenstein : New Colossus nous plonge en terre américaine occupée. Il est grand temps de lancer la résistance, et de mettre fin au régime dictatorial. Pour cela, on pourra compter sur un réseau de différents personnages. Le jeu deviendra-t-il un monde ouvert pour autant ? Pas si sûr, car le jeu semble bien scénarisé.

On le saura très vite, puisqu’encore une fois, Bethesda propose déjà une rapide date de sortie pour son jeu. Il faudra attendre le 27 octobre sur PlayStation 4, Xbox One et PC. Soit une semaine après la sortie de The Evil Within 2.

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse