E3 2019 – Microsoft a-t-il loupé une occasion en or pour le Projet Scarlett ?

E3_2019_Microsoft_Briefing

Après une conférence d’Electronic Arts en demi-teinte, c’est au tour de Microsoft de se lancer dans la fosse aux lions des conférences de l’E3 2019. C’est toujours au Convention Center que le géant américain aurait du présenter sa nouvelle console nouvelle génération dans l’optique d’être en avance sur son concurrent Sony. Le constructeur a-t-il loupé le coche pour sa prochaine console ?


Il faut noter d’abord que Microsoft a choisi une conférence plus soutenue en terme d’annonce, de mise en scène et de rythme pour proposer un condenser assez étonnant. Beaucoup d’annonces, d’attentes, mais aussi de déception au cours de cet événement qui aurait dû être le tournant du constructeur.

En effet, le studio fait une entrée en matière intéressante. Il délaisse la traditionnelle annonce d’un prochain Halo pour se concentrer sur ses projets plus indépendants. Un premier trailer de gameplay ouvre la conférence. Le prochain titre d’Obsidian : The Outer Worlds s’est donc illustré dans ce qui semble être un mélange entre Borderlands, dans son côté décalé, à d’autres jeux d’explorations spatiales, voir d’un Fallout pour certains. De grands environnements et une direction artistique convaincante qui en disent long sur ce nouveau projet. Une sortie est prévue pour le 25 octobre 2019.

Gros coup fort de cette conférence Microsoft, c’est l’annonce de son gamepass qui prend une tournure très intéressante. En effet, le catalogue du studio, qui totalise pas moins de 35 nouveaux titres proposera un abonnement à 3.99e sur PC et par mois. Un prix attractif pour une catalogue disponible sur Xbox One et sur PC. D’autant que l’intégralité des jeux disponible sur la Xbox One se retrouve à l’intérieur de ce pass qui s’avère plus qu’intéressant. Une offre qui s’annonce pertinente pour les nouveaux joueurs, mais aussi pour les développeurs indépendants qui pourront rendre leur jeu accessible à moindre coût pour les joueurs. Xbox Gamepass est disponible dès maintenant sur Windows 10 ou sur Xbox One. Enfin, en déboursant 14,99e sur cet abonnement vous obtiendrez le statut Gamepass Ultimate qui contiendra : Xbox Game Pass pour console, pour PC, mais aussi l’abonnement au Xbox Live Gold.

Xbox_Gamepass_Microsoft_E3_2019

L’indépendant était au cœur de la prestation du constructeur. En effet, l’annonce de plusieurs dates de sortie : Ori and the Will of the Wisps disponible pour le 11 février 2020 à la direction artistique toujours aussi éblouissante, travaillant sur plusieurs palettes de couleurs tout en gardant un certain challenge dans son level-design. Mojang sortira aussi un nouveau jeu nommé Minecraft Dungeons. Un beat them all qui arrivera au printemps 2020, jouable en local et en multijoueur. L’arrivée d’un jeu Blair Witch marque un grand coup se situant dans la directe lignée du film d’Adam Wingard et du premier long-métrage. Le survival-horror à la première personne s’étoffe d’un nouveau jeu qui viendra sûrement en surprendre plus d’un. Il sortira le 30 octobre et sera disponible sur le Gamepass. Notons aussi le retour de titre comme Psychonauts 2 qui entraînera dans de nouveaux cauchemars ou encore l’intrigant 12 minutes d’Annapurna. Un thriller interactif sur l’histoire d’un homme bloqué dans une boucle temporelle.

Nous vous l’avions dit, le rythme était très soutenu chez Microsoft. Pour cause, c’est dans une véritable course à l’annonce et aux trailers que le développeur s’est vu montré différentes annonces des éditeurs tierces. Difficile de ne pas succomber au trailer de Cyberpunk 2077 qui sortira le 16 avril 2020. Mais qui a eu le luxe de convier John Wick, je veux dire Keanu Reeves dans le prochain jeu de CD PROJEKT Red. Ou d’évoquer l’apparition d’un mode Escape pour Gears 5. D’un trailer d’annoncer pour Dying Light 2 qui se concentrera sur de nouveaux personnages. Ou encore d’une extension pour Forza Horizon 4.

Pour le bat, blesse quand la conférence doit commencer à évoquer sa prochaine console. Le project Scarlett, de son doux nom, reste à nos yeux encore bien mystérieux. Malgré tout, la console possède quelques atouts ambitieux qui risquent de faire pencher la balance. En effet, Scarlett devrait avoir moins de temps de chargement ce qui implique une puissance quatre fois supérieure à la Xbox One X. Une prise en charge du 120 FPS et des 8 K (HDMI 2.1), du real-time raytracing et une nouvelle génération de SSD (utilisable en ram virtuel). Une vidéo promotionnelle intéressante sur la console, mais aucun visuel pour des jeux qui arriveront prochainement.

La conférence se termine également sur l’apparition d’un Halo Infinite sauvage. Visuellement, le jeu n’amène en rien à penser qu’il s’agit d’une nouvelle génération, mais encore plus frustrant, le jeu ne dévoile rien du tout. Mis à part qu’il sera présent au lancement du Project Scarlett.

Que retenir de la conférence de Microsoft ? Du bon et du moins bon. En effet, si le studio s’est amélioré en proposant une conférence plus soutenue en annonces, cela n’empêche pas le constructeur d’avoir peiné à présenter son projet Scarlett. D’autant qu’il reste encore très mystérieux pour les joueurs alors que sa sortie ne sera que dans une année. Cela dit, nous apprécions la direction prise pour permettre l’accessibilité aux jeux indés et d’un abonnement au Gamepass qui pourrait vraiment devenir pertinent sur l’avenir. Conférence en demi-teinte pour un constructeur qui va devoir faire ses preuves dans les prochains mois.

Ce n'est pas un lac, c'est un océan...

Laisser une réponse