E3 2019 – Watch Dogs Legion : Ubisoft, la seule satisfaction

Watch Dogs Legion
On se souvient de l’E3 2012 comme si c’était hier. Ubisoft avait scotché de nombreux joueurs et médias en dévoilant Watch Dogs. Puis finalement, ça n’était pas si fou que ça. Sept ans plus tard, après un second opus, voici Watch Dogs Legion qui s’est montré durant l’E3 2019. Un jeu qui va changer quelques habitudes que nous avions avec la série.
watch dogs legion

Un cadre actuel

Plantons le décors de ce Watch Dogs Legion. Ubisoft avait proposé avec le premier épisode un cadre un peu plus sombre que celui du second. Dans ce dernier, on incarnait un jeune black un peu street dans la ville de San Francisco. Dans ce nouvel opus, on a déjà une bonne nouvelle. On quitte enfin les États-Unis pour voir autre chose. Cette fois, direction l’Europe dans un pays voisin. On va donc se retrouver à Londres en Angleterre dans un climat très tendu.

La ville est sous le joug d’un régime totalitaire qui souhaite tout contrôler. Forcément, il y a de plus en plus d’inégalité sociale. On retrouve alors des drones de surveillance un peu partout, des milices armées et le banditisme prend de plus en plus d’ampleur. Les londoniens les plus faibles sont alors les premiers touché et ils n’ont pas intérêt à se rebeller au risque de passer un sale quart d’heure.

Votre mission, si vous l’acceptez, sera finalement de redonner de l’espoir à une population qui souffre. Comment ? La réponse est simple. Il vous faudra constituer votre propre armée pour luter contre l’oppression. Vous pouvez utiliser tous les moyens mis à votre disposition pour y arriver. Ce message s’autodétruira dans 5 secondes…

watch dogs legion

Je suis Dedsec

Blague à part, on n’est pas dans Mission Impossible, mais réussir une mission aussi lourde peut sembler compliqué seul. Pas de panique, car ça ne sera pas du tout le cas. Ubisoft a eu une idée de génie, mais vraiment pour le coup. Chaque personnage présent Watchs Dogs Legion peut être incarné. Oui, vous avez bien lu. Aucune langue de bois sur le sujet, vous pouvez jouer avec tout le monde. Un vieillard de 80 ans, une femme, une racaille, un biker, le drogué du coin, le vendeur de chaussures de la boutique. Bref, on ne va pas vous faire un dessin.

Vous pourrez donc constituer votre propre équipe. Au total, vous pourrez recruter 20 personnages. Logiquement, il va falloir faire en sorte de bien choisir. Chacun aura ses avantages et inconvénients. Pour en savoir plus sur chacun d’eux, il faudra les suivre, les espionner afin de les convaincre de rejoindre votre cause.

Si la personne que vous souhaitez convaincre à un passif dans l’informatique, il aura un boost de compétences dans la hacking par exemple. Des affinités pour le sport ? Il sera plus efficace aux combats au corps à corps. Si vous recrutez une personne âgé, il faudra également prendre en compte son passif. Cela dit, un autre critère entre en jeu. Au vu de son age avancé, il sera beaucoup plus restreint en terme d’action. Délicat de s’enfuir en cas de poursuite. De plus, sa jauge de vie sera beaucoup plus petite. Notez que si une de vos recrues meurt, ça sera définitif. Enfin, si vous en avez déjà 20 et que vous voulez en avoir une nouvelle, vous pourrez congédier une déjà acquise.

watch dogs legion

Un choix risqué ?

Qu’on se le dise, Ubisoft sait ou il va avec Watch Dogs Legion. Cela dit, à notre niveau, il subsiste encore de grosses zones d’ombres. Outre l’absence quasi totale de communication sur le multijoueur, c’est la trame scénaristique qui nous intrigue. Notez qu’on pourra jouer jusqu’à quatre joueurs en coopération.

On est d’accord sur le fait de pouvoir incarner n’importe qui. Honnêtement, l’idée est génial. Le joueur va vraiment pouvoir choisir une équipe de personnages qui lui correspond vraiment. Mais justement, avec autant de choix, qu’en sera t’il du charisme de chacun d’entre eux ? On imagine qu’il y aura des milliers de personnage dans Watch Dogs Legion. C’est tout simplement impossible d’avoir un background travaillé pour chacun d’entre eux. On ne demande qu’à être convaincu sur ce point. On espère également que les mécaniques de recrutements ne seront pas trop redondantes.

Ubisoft a annoncé que les cinématiques seront différentes en fonction de nos personnages. L’histoire devrait donc avoir une ligne directive principale avec quelques petits embranchements. On reste curieux de voir comment le tout va s’emboiter.

Fidèle à lui même

A côté de ça, le gameplay a l’air hyper classique et fidèle à ce qu’on connait de Watch Dogs. La grosse nouveauté, pour l’heure du moins, c’est de pouvoir recruter et incarner qui on souhaite. Au delà de ça, on retrouve les mécaniques de jeux auxquels nous a habitué l’éditeur. Il y a cependant quelques nuances appréciables.

Par exemple, si vous avez une approche non létal, votre ennemi ne sortira pas les armes. Il tentera alors de vous appréhender. Dans le cas contraire, si vous tuez, il essaiera d’en faire autant. C’est dans ce deuxième cas que vous pourrez dire au revoir à votre personnage. A vous de faire un choix. Ça serait dommage de perdre une de vos recrues que vous avez monté à un haut niveau. Ubisoft recommande alors l’approche stratégique. Optez pour l’infiltration ou les combats au corps à corps peut-être la meilleure option.

Choisissez bien votre équipe et l’évolution de chacun de vos personnages semble être primordial. En gagnant de l’expérience, vous débloquerez de nouvelles compétences et ainsi vous vous ouvrirez de nouvelles approches.

watch dogs legion

Le mot de la fin

Pour l’heure, Watch Dogs Legion semble plutôt intéressant. Mais à notre niveau, il y a encore trop interrogations sur les qualités du jeu. On espère avoir un titre plus varié et plus riche que ceux à quoi nous a habitué Ubisoft depuis quelques années. Far Cry et Watch Dogs sont deux licences qui tournent un peu rond. Avec ce nouveau système qui permet d’incarner qui on souhaite, cela pourrait ouvrir énormément de portes. On espère alors que le scénario sera à la hauteur. Avec un choix de personnage illimité, il est difficile de vraiment s’attacher à l’histoire de chacun. On pense également au charisme. Comment les différents protagonistes vont évoluer ? On espère que ça ne sera pas de simples coquilles avec lesquelles on accomplira différentes missions.

Ce Watch Dogs Legion nous donne vraiment envie d’en voir plus, beaucoup plus. Ubisoft devrait continuer à communiquer autour de son jeu dans les jours qui suivent. La sortie du jeu est prévue pour le 6 mars 2020 sur PS4, Xbox One, PC et Stadia.

Lire aussi : E3 2019 – PC Gaming Show, la seule conférence qui met en avant du jeu et de la créativité

Laisser une réponse