Eletronic Arts réfléchit au streaming et au futur sans consoles

EA-electronic-arts-e3-jeuxcapt
Avec un peu de recul, une page serait-elle en train de se tourner ? Sony et Microsoft lancent un abonnement pour jouer à un catalogue de jeux en streaming. Même le PC Shadow tente de proposer un ordinateur ultra-puissant par streaming. Le monde vidéoludique serait-il en train de passer de matériel à immatériel ?

Signifiant ainsi que la possession perdrait contre l’accès. C’est ce qu’a déclaré Chris Evenden, vice-président des relations avec les investisseurs d’Electronic Arts. Ce dernier explique que le studio observe méticuleusement le changement qui est en train d’être opéré. Pour le moment, il n’est pas encore question de foncer tête baissée dans le tout en streaming. En revanche, il explique qu’une démo de Battlefield 1 uniquement en streaming avait été lancée en interne. Si les résultats furent satisfaisants, le monsieur sait très bien qu’un problème fait encore tache : la connexion Internet. Ainsi, Evenden lance que d’ici quelques années, cette barrière tombera et l’on pourra jouer sans consoles. Il suffira seulement d’une télé connectée et d’un abonnement. Pour Evenden, il s’agit clairement de la prochaine étape du jeu vidéo.

Ce média se transformera-t-il en Spotify ou Netflix ? Il faut tout d’abord relativiser, car les ventes de CD et de DVD/Blu-Ray sont encore énormes, ce qui devrait donc être le cas du jeu vidéo. De plus, l’achat d’une télé connectée coute très cher, parfois plus qu’une console et une télé « classique ». Le PlayStation Now fût d’ailleurs initialement lancé sur téléviseurs Bravia, ce qui fût un échec. Difficile donc de voir un futur entièrement streaming.

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

1 Commentaire

  1. à la limite passer au full demat je peux relativement le concevoir à défaut de l’accepter surtout vu les tarifs exercés sur les store des consoles. par contre je chie litteralement sur le jeu en streaming, j’ai une connexion ultra pourrie donc je tiens à pouvoir jouer sans devoir dépendre de ma connexion bipolaire

Laisser une réponse