Erica, ou quand Heavy Rain rencontre PlayLink

Si Fahrenreit avait déjà reçu de bonnes critiques, c’est surtout Heavy Rain qui propulsera Quantic Dream sur le devant de la scène. Le genre du jeu, entre aventure et histoire plus ou moins interactive selon les joueurs, aura fait grand bruit, même si cela existait déjà bien avant. Quoi qu’il en soit, le jeu a fait des émules, et on retrouve des traces chez Erica.

En ce moment, le genre du jeu narratif à base uniquement de choix est en vogue. Late Shift, The Planet of the Apes : Last Frontier ou encore Hidden Agenda le prouvent. D’ailleurs, le dernier titre fait partie de la gamme PlayLink, qui veut justement libérer les joueurs des manettes, pour briser la dernière frontière entre ces derniers et le jeu. Erica entre pleinement dans ce concept grâce à sa facilité d’accès. En somme, il semble que le jeu nous propose uniquement des choix à faire, à travers une histoire très mise en scène. Ainsi, Erica ressemble au concept initial d’Hidden Agenda, qui lorgne depuis vers le party-game narratif. L’ambiance sombre, inquiétante et mélancolique du trailer nous rappelle Heavy Rain, tandis que ses angles de caméras et jeux de lumière (ou plutôt d’obscurité) nous rappellent les néo-films noirs. D’autant plus que l’histoire du personnage principal semble tourner autour d’un meurtre lié à son passé…

Tout ceci est encore bien mystérieux, et pour le moment, aucune information n’a filtré. Sachant que le titre fait partie de la gamme PlayLink, il sera sans doute exclusif à la PlayStation 4. Quant à la date de sortie, le titre n’en a pour l’instant pas. Il faut dire que les jeux de la gamme vont bientôt arriver en masse en ce mois de novembre.

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse