FIFA 17 – Test

La licence qui domine largement le monde du football en terme de vente fait son retour comme chaque année. Si vous aviez tendance à voir le jeu comme une simple mise à jour à chaque épisode, cette année Electronic Arts propose de véritables nouveautés.

Vous retrouverez comme d’habitude de très nombreuses licences en passant de la Premier League, la Bundesliga et tout un tas de championnats. Bien que je connaisse peu de personne capable de jouer celui de République d’Irlande, il est toujours intéressant de voir que le choix est vraiment vaste. Le seul reproche qu’on pourrait faire à ce nouveau FIFA vient des sélections nationales. Malheureusement, on remarque des absences qui se font remarquer comme l’Islande qui a réussi un super parcours durant l’Euro 2016 alors que le football est toujours aussi mal représenté. On retrouvera alors un contenu connu des joueurs de FIFA avec un mode carrière, saison, des jeux techniques et bien évidemment le mode Ultimate Team toujours aussi passionnant. Il propose d’ailleurs quelques nouveautés et en dehors des matches classiques, le mode propose également des défis afin de gagner des packs de cartes.

La grosse nouveauté en terme de mode de jeu c’est le mode Aventure. Dans celui-ci, on incarne un jeune footballeur talentueux, Alex Hunter. On va ainsi le suivre durant sa carrière et le voir gravir les échelons petits à petits… En fait non, il va gravir les échelons assez vite même si quelques rebondissements restent intéressants. Malheureusement, le mode Aventure est scripté, et quoi que vous fassiez, tout le monde passera par les mêmes étapes. Cela dit, les exigences des coachs sont différentes d’un club à l’autre et les attentes au niveau des matches le sont également. Bien que le mode Aventure ne soit pas transcendant, il reste passionnant et on prend un vrai plaisir à enchainer les matches. Dans l’Aventure, sachez également que vous avez la possibilité de contrôler toute l’équipe ou uniquement Hunter, ce qu’on vous recommande pour une meilleure immersion.

L’autre grosse nouveauté de ce FIFA 17 concerne le moteur graphique. Désormais, le jeu tourne sous le Frosbite Engine 3 alors sur le papier, on sait tous que le moteur a les capacités d’offrir des graphismes très beaux. Dans les faits, on reste un peu déçu. Alors certes le jeu est joli et on remarque bien l’évolution entre FIFA 16 et FIFA 17, mais on ne vous cache pas qu’on s’attendait à mieux. Quoiqu’il en soit, les stades sont beaux, la pelouse parfaitement modélisée et les joueurs assez soignés à condition d’être connus. Les super stars de la Premier League sont quant à elles encore plus abouties à l’instar de Éden Hazard qu’on a largement vu dans les trailers.

Concernant le gameplay, FIFA 17 n’est pas parfaite, mais fait clairement le taff. Après avoir proposé plusieurs épisodes qu’on jugeait trop rapides au niveau du rythme, cet opus est parfait à ce niveau-là, du moins en solo. Dans le mode Ultimate Team, on a clairement l’impression que le jeu est un peu plus boosté alors qu’en Club Pro la vitesse des joueurs est surréaliste. On peut également reprocher le fait que les passes soient un peu molles. Vous allez donc devoir encore plus les assurer et faire en sorte d’attaquer votre balle si vous ne souhaitez pas vous mettre en danger défensivement. Ce point-là est d’ailleurs un petit problème, car l’équilibre entre l’attaque et la défense n’est pas totalement optimisé. Pour faire simple, l’IA propose de très bons déplacements et les possibilités en attaque sont beaucoup plus conséquentes que dans FIFA 16. Alors que l’attaque a été bonifiée, la défense n’a pas progressé quant à elle ce qui crée logiquement un déséquilibre. Les gardiens quant à eux sont tout à fait corrects et sont capables de nous offrir des parades spectaculaires. On a un jeu de qualité dans son ensemble, les duels de la tête et épaules contre épaule sont intéressants et bien retranscrits, les frappes suffisamment bien dosées pour être crédible et pas abusé et les collisions gagnent en réalisme. On remarque également que toutes les phases arrêtées ont évolué. On frappe les penaltys de manière différente et on peut désormais marquer un temps d’arrêt durant notre course. Le système peut paraitre déroutant au début et il y a vraiment un coup à prendre avant de bien les maitriser. Pour les coups francs et les corners, on remarque désormais un pointeur jaune sur le terrain, ce qui ne fait pas vraiment simulation, et qui rend ces phases de jeux vraiment dangereux. Enfin, on peut désormais se déplacer sur les touches le long de la ligne.

La bande-son de ce FIFA 17 reste dans la ligné dans anciens opus. Très éclectique, elle est une nouvelle fois de bonne facture. Au niveau des commentaires, Pierre Menes rejoint Hervé Matoux. On pouvait se faire une joie de retrouver Pierrot et ses punchlines, malheureusement, il se fait très discret durant un match et intervient trop peu. Du coup, on a parfois l’impression d’avoir un seul commentateur.

Vous l’aurez compris ce FIFA 17 est de bonne facture et bien meilleur que les années précédentes bien que certaines choses doivent être corrigé comme indiqué tout au long de la vidéo.

Points positifs

  • Le mode Aventure...
  • Le mode Ultimate Team encore plus riche
  • Rythme du jeu en solo
  • L'IA sur les phases offensives...
  • Contenu toujours aussi conséquent

Points négatifs

  • ... même si parfois prévisible
  • Vitesse des joueurs en club pro
  • Les coup-francs avec le marqueur jaune au sol
  • ... et une défense qui n'évolue pas
8

Super