Final Fantasy XV

Final Fantasy XV

PS4 Xbox One
8

Super

Final Fantasy XV – Hajime Tabata parle de la Switch, de la Scorpio et de rentabilité

Final Fantasy XV

Final Fantasy XV possède une actualité très forte depuis sa sortie. Entre les différents DLC annoncés, les patchs divers et variés et les events in-game, Square Enix multiplie les annonces autour de son J-RPG. Cependant, certaines choses restaient encore à éclaircir, car après avoir parlé d’une version PC, Hajime Tabata s’est confié à Dualshockers sur les possibles sorties du jeu sur Nintendo Switch et sur la Scorpio.

Square Enix s’est d’emblée positionné comme un des éditeurs tiers soutenant grandement Nintendo et sa Switch. En annonçant pas moins de six jeux, dont Dragon Quest Heroes I et II, ainsi que Dragon Quest XI et I am Setsuna, on ne peut pas dire que l’éditeur japonais boude la dernière née de Big N. Reste qu’en ce qui concerne Final Fantasy XV, cela semble tout de suite plus compliqué. En effet, Hajime Tabata a confié à nos confrères de DualShockers que pour le moment rien n’était prévu pour une éventuelle sur Switch, allant jusqu’à dire qu’il ne sait absolument pas ce que Final Fantasy XV donnerait sur ce support, sachant que ses équipes n’ont jamais testé la chose. Triste nouvelle pour une saga historiquement liée à Nintendo et qui pourtant n’a plus vu paraitre de jeu canonique de la licence sur une de ses consoles depuis Final Fantasy VI.

Concernant la Scorpio maintenant, les choses sont tout autres. Hajime Tabata affirme qu’une sortie du jeu sur la prochaine machine de Microsoft est bien prévue et on se demande juste comment il aurait pu en être autrement vu que les jeux Xbox One sont compatibles avec la Scorpio. Mais ce qui nous intéresse plus, c’est qu’il indique aussi qu’il compte utiliser la puissance de la console pour pousser au maximum les capacités du moteur graphique de Final Fantasy XV, ce qui pourrait donner de très jolies choses. Bien entendu, à l’heure actuelle il ne peut en dire plus, mais on devrait vite entendre parler de cette version une fois la Scorpio présentée comme il se doit par Microsoft.

Enfin, on apprend aussi que Final Fantasy XV, et ce malgré un développement chaotique, fut rentable dès son jour de lancement. Nous ne possédons pas de chiffres exacts, mais avec 5 millions d’exemplaires expédiés pour le day-one et 1 million en réassort depuis janvier, on n’est nullement étonné. Reste qu’on ne sait pas s’il s’agit là uniquement d’un fait se focalisant seulement sur la rentabilité du jeu ou si cela englobe aussi le film – Kingslaive – et autre campagne marketing ou produits dérivés. Néanmoins, cela est une bonne nouvelle pour Square Enix qui ne peut se frotter les mains du succès d’un Final Fantasy XV que beaucoup redoutait et qui a finalement trouvé son public.

Laisser une réponse