flatout 4

FlatOut 4 Total Insanity

PC PS4 Xbox One
6

Acceptable

FlatOut 4 Total Insanity tient enfin une date !

flatout 4
Petit à petit, l’oiseau fait son nid. Et ici, l’oiseau se nomme FlaOut. Annoncé via un Kickstarter, le jeu course déjanté de Kylotonn Games a pris son temps pour arriver. Il a fallu trouver un éditeur, qui est donc Big Ben, puis un mois de sortie, sans avoir de réelle date précise de sortie. Mais en ce 1er mars 2017, FlatOut est préparé.

Kylotonn Games nous offre enfin la date de sortie de FlatOut 4 Total Insanity qui sera le 17 mars prochain. Mais pour autant, BigBen ne nous a pas vraiment bombardé d’informations, d’images ou de vidéos sur le jeu. À vrai dire, seuls quelques images de développement et un trailer d’annonce ont été dévoilés. On reste donc assez méfiant par rapport à ce manque de communication à quelques semaines de la sortie du jeu. Il faut dire que le Kickstarter initial du jeu n’avait pas forcément été une franche réussite. Le public de la licence est peut-être parti ailleurs, même si les jeux du genre ne sont pas légion.

FlatOut 4 Total Insanity possède donc un boulevard devant lui, et proposera tout un tas de contenu dans sa besace. Ainsi, si les courses pures sont des grands classiques, on peut également attendre un mode Arène ou les Épreuves à la physique si particulière. Mais on notera surtout l’arrivée d’un mode très Mario Kart, avec des bonus à se jeter à la tête. Un système encore inédit pour cette licence. Tout ceci sera jouable jusqu’à 8 en ligne, dans 27 voitures et sur une vingtaine de pistes. Il y a donc de quoi faire, d’autant qu’un mode multi local sera de la partie. L’éditeur parle d’ailleurs de faire des cascades entre amis, mais on espère que tous les modes seront compatibles avec le multi local. On verra tout cela très prochainement, le 17 mars sur PS4 et Xbox One.

« Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière. »
August Strindberg

Laisser une réponse