Football Manager 2017 – Test

MAC PC

Disponible depuis le 4 novembre, Football Manager 2017 revient sur le devant de la scène avec son opus annuel. Afin que vous puissiez en savoir plus ce nouveau volet, voici notre test de ce FM17 accompagnée d’une vidéo en fin d’article.

Si vous avez joué à l’épisode de 2016, on garde majoritairement les mêmes bases et les évolutions majeures concernent le marché des transferts, le moteur graphique et l’apparition des réseaux sociaux qui permettent d’apporter une immersion encore plus importante. Pour le reste, vous pouvez compter sur une nouvelle interface bien plus agréable, de nouvelles animations et une IA améliorée dans son ensemble. On pourrait s’arrêter là tellement les jeux se ressemblent d’une année à l’autre, mais ça serait dommage de ne pas vous parler un peu plus en détail des différentes améliorations.

Au niveau de l’interface, tout est désormais bien plus clair et on peut désormais presque tout gérer à partir de ce menu. Répondre aux interrogations de vos joueurs, proposer un contrat, donner de nouvelles consignes à votre staff, bref… vous n’aurez plus besoin d’aller dans plusieurs menus pour accéder aux requêtes de votre team. L’apparition des réseaux sociaux est également un point important et les supporters ne manqueront pas de vous faire comprendre qu’ils ne sont pas du tout satisfaits de votre travail si les résultats ne suivent pas. Il en va de même pour le recrutement, il faudra donc faire avec vos fans cette année au risque de devoir aller voir pour vous refaire une réputation.

Si les puristes de Football Manager se moquent plus ou moins d’avoir un nouveau moteur graphique, c’est toujours agréable d’avoir un jeu plus fin visuellement. Alors ne vous attendez pas à avoir des graphismes façon PES ou FIFA, mais l’effort est là et ça fait plaisir. Le résultat est visible dès les premières secondes de matches ce qui permet de mieux lire les phases de jeux d’autant plus qu’on a également droit à de nouvelles animations. L’IA aussi a été revue, pas forcément en profondeur puisqu’on va toujours rager sur nos joueurs dans certaines situations, mais il est agréable de constater que nos gars prennent moins souvent de mauvaises décisions. Malheureusement, les consignes du banc, de fin et d’avant matches restent les mêmes alors que c’est un point qui mériterait de bénéficier de quelques améliorations. En parlant d’interactions, les interviews n’évoluent pas tant que ça non plus et les connaisseurs de la licence retrouveront un grand nombre de questions déjà présentent dans FM 2016, 2015, 2014, etc…

Vous pourrez également toujours prendre part à quelques défis, jouer en ligne, créer votre propre club ou encore composer votre propre dream team à travers différents modes de jeux. Comme l’année dernière, vous pourrez également créer votre propre coach en lui donnant quelques attribuent et en faire un entraineur sans la moindre réputation ou à l’inverse faire en sorte qu’il soit reconnu mondialement afin de faciliter la signature de pointure dans votre club. Démarrez votre carrière en National ou dans un top club de Premier League n’engage que vous et les objectifs seront bien évidemment toujours différents en fonction de l’équipe dans laquelle vous vous engagez.

Enfin, le marché des transferts a quant à lui été revu un peu plus en profondeur que le reste du jeu. Sur FM 2017, le mercato se gère différemment. Par exemple, si vous ciblez un joueur qui a la côte et qui est sollicité par de nombreux clubs, il se peut que le transfert s’étale sur toute la durée de la période. Avant de lui proposer un contrat, son agent interviendra et vous fera part des exigences de son poulain qui peut aspirer à être un joueur clé, qui peut vous demander de renforcer un secteur de l’équipe ou encore d’être rapidement envoyé en apprentissage pour parler la langue du pays. Tout est bien évidemment négociable, mais si l’agent n’est pas satisfait de ce que vous proposez, vous n’aurez même pas l’occasion de discuter avec le joueur. C’est seulement une fois cette étape passée que vous pourrez alors proposer un contrat à celui qui devrait être le nouveau chouchou des supporters. La concurrence se fait donc un peu plus ressentir lors du mercato, ce qui est finalement un bon point d’autant plus que les autres équipes recrutent un peu plus intelligemment. Cela dit, quelques coquilles demeurent et il n’est pas impossible de voir le PSG aligner 30 millions sur un joueur qui ne jouera pas et qui va être bradé la saison suivante.

Pour conclure, il est inutile de vous dire d’acheter ou non Football Manager 2017, surtout si vous êtes fans de la licence, vous avez d’ailleurs surement déjà pré-commander le titre. À l’inverse, si cet opus est le premier sur lequel vous pensez vous investir, n’hésitez pas une seule seconde. Ce jeu est un indispensable pour tous les fans de foot et bien qu’il ne bénéficie que de quelques améliorations ici est là, on fini toujours par craquer pour FM.

Points positifs

  • Phases de jeu plus lisible
  • Le jeu toujours aussi passionnant...
  • Contenu toujours aussi conséquent
  • L'agent du joueur a plus d'importance
  • La nouvelle interface au top

Points négatifs

  • Les mêmes causeries
  • ...mais pas de grandes nouveautés
  • Pas de nouveaux championnats jouables
  • Les conférences de presse pas intéressantes
7

Bon