TEST – Gal Gun 2 : Un jeu à ne pas mettre entre toutes les mains…

Nintendo Switch PS4

Chez JeuxCapt nous ne reculons devant rien pour vous satisfaire ! Après avoir joué à d’innombrables jeux de voiture, RPG, de baston et même de survival horror…Aujourd’hui, nous nous lançons sur un rail shooter coquin nommé Gal Gun 2 sorti le 13 avril sur PlayStation 4 et Nintendo Switch. Alors, future daube en vue ? Ou un titre plaisant à jouer ? La réponse ci-dessous.

C’est parti mon kiki

Je dois l’avouer quand on m’a dit : « Bomboy, il va falloir tester le jeu Gal Gun 2… », je me suis demandé si cela était une plaisanterie ou non ? Mais comme le dit l’adage, on ne juge pas un jeu sur sa plastique ! Alors, étant totalement novice sur cette saga, j’appuie fébrilement sur le bouton Start avec de nombreux a priori sur le jeu d’Inti Creates.

L’aventure se lance et la première réflexion que je me fais c’est : « Est-ce un rail shooter ou un visual novel ? ». Pourquoi je me pose cette question ? Car au début de l’histoire, nous nous retrouvons dans la salle de classe d’un lycée avec une amie et que le tout est proposé avec une image fixe en guise de décor… De plus, nous ne tirons aucun coup de feu ni nous déplaçons mais nous enchainons les dialogues en anglais (ou en japonais).

Peu après cette discussion, nous apercevons l’apparition mystérieuse d’une application sur notre téléphone Pony ! A ce moment, nous cliquons dessus et un ange féminin apparait devant nous. Cette dernière explique que je suis le protecteur du lycée et qu’il va falloir chasser les démons qui rodent aux alentours à l’aide d’un pistolet et d’un casque de réalité virtuelle.

A partir de là, notre ange gardien annonce que nous avons 20 jours pour réussir notre mission ! Puis s’ensuit un tutoriel où l’on nous apprend les touches principales pour jouer : la croix sert à tirer sur les demoiselles possédées et chasser les démons, tandis que le triangle et le carré permettront de zoomer ou de dézoomer pour atteindre les cibles les plus éloignées.

En route, mauvaise troupe

Fini le tutoriel, il est maintenant temps de passer aux choses sérieuses ! Me voici équipé de mon pistolet à vide qui, en plus du tir, peut également aspirer les démons possédant les jeunes femmes. Vous démarrez chaque mission avec votre arme chargée à fond, le compteur indique 100% et il faudra bien le surveiller car si le pistolet à vide chute à zéro, il faudra attendre que le compteur remonte tout doucement et vous subirez les attaques des filles possédées, devenues de véritables nymphomanes en furie… Alors, pour remédier aux claques, aux bousculades ou aux gros mots qui vous sont jetés en pleine figure, il faudra tirer sur tout ce qui bouge. Si vous ne faites que tirer, le compteur de l’arme ne devrait pas trop descendre, mais si vous aspirez les mini démons présents sur les filles (visibles grâce à des petits personnages) alors vous consommerez en grande partie la charge de votre arme. Au final, il faudra réussir à alterner avec parcimonie entre les tirs et la succion de démons.

Si au début, le jeu est plutôt sympathique et propose un gameplay assez lent, par la suite les lycéennes possédées arriveront par vagues et il faudra zoomer, dézoomer, tirer et aspirer les démons. La cadence du gameplay et la difficulté évolueront quelque peu au fil des jours et il ne sera pas toujours facile de garder votre pistolet à vide avec une charge correcte.

D’ailleurs, si notre arme nous permet de débarrasser les lycéennes de leur emprise démoniaque en l’aspirant, il va falloir faire très attention car le souffle d’aspiration récupère tout ce qui se trouve à proximité, cela va des petits démons aux vêtements posés sur le sol ! Mais la plupart du temps, l’aspiration récupérera dans son sillage les insultes en japonais que vous lancent les démons, il faudra bien évidemment éviter d’aspirer celles-ci et tirer sur les insultes pour les faire disparaître ! Si malheureusement vous aspirez les gros mots alors votre charge du pistolet tombera très très bas.

A la fin de chaque mission, on vous indiquera  votre score, le nombre de démons aspirés et ceux qui ont réussi à s’enfuir ! Il arrive par moments de déverrouiller des items comme des décorations pour votre chambre ou encore diverses friandises qui vous serviront lors de vos rendez-vous… (Mais nous reparlerons de cela plus tard).

Pour en revenir à la chambre, celle-ci fait office de hub central où il est possible de questionner votre ange gardien, mais également de parler ou encore de mater la voisine ! D’ailleurs, votre voisine vous aidera régulièrement à faire évoluer votre arme à vide qui possèdera une cadence de tir plus rapide ainsi qu’une charge d’aspiration plus grande. La chambre permet également de découvrir quelques colis refermant des surprises permettant de décorer cette dernière avec des statuettes, des cartons ou encore des posters ! Une fois que vous n’avez plus rien à faire dans votre chambre d’étudiant, il vous suffit de vous coucher pour démarrer un nouveau jour.

Quant à l’école, c’est ici que vous choisirez les missions que vous souhaitez faire et celles-ci se divisent en trois catégories :

Arc : Ce sont les types de missions les plus récurrentes dans le jeu. En cela, nous passons à travers des scénarios « sur rails » pour atteindre un objectif. Au fil du temps, le nombre de demoiselles possédées sera plus grand et la cadence sera de plus en plus élevée ! Il faudra survivre coûte que coûte en enchainant  les tirs et les combos pour les délivrer  de leur emprise démoniaque.

Bouclier : Ce type de missions vise à protéger les filles contre les démons, qui seront les seuls ennemis à attaquer. Ici, vous ne tirez pas sur les lycéennes mais uniquement sur les petits personnages démoniaques qui tournent autour d’elles ! Le but sera de finir les niveaux avec l’ensemble des demoiselles sauves sans que leur barre de vie ne tombe à zéro !

Cadeau : Ce type de missions est le plus différencié de tous. On aurait pu l’appeler le chat et la souris  car le but ici sera d’éviter à tout prix d’être repéré par les lycéennes possédées et de trouver un certain nombre de cadeaux cachés dans les décors ! Il faudra ouvrir les armoires avec discrétion, se déplacer et tirer sur les objets sans se faire repérer ! Dans le cas contraire, les filles viendront vous attaquer et vous manquerez de temps pour finir les niveaux cadeaux qui sont tous chronométrés…

Gal Gun 2 : Sexy, pervers et immoral ?

On a fait le tour en termes de contenu concernant le gameplay principal du jeu qui comprend le mode histoire où nous alternerons les trois modes annotés ci-dessus. Mais le sulfureux Gal Gun 2 ne s’arrête pas là car il est possible de donner des rendez-vous à d’innombrables demoiselles au parc, à la piscine, à la salle de sport ou encore chez vous… Si dans un premier temps cela nous semble anodin, nous avons vite remarqué qu’il était possible de discuter avec les personnages ou encore de leur offrir des cadeaux comme des mikados, des chips,des grosses sucettes etc.

Mais Gal Gun 2 a une étiquette érotique à gérer et l’assume totalement avec l’option « Fantasize » que l’on peut traduire en fantasme, ce mode propose de la soumission où vos copines se retrouveront sur le sol et vous devrez les débarrasser des démons en tirant sur des zones précises (fessier, poitrine et pieds en général). Vous savez bien magner la gâchette ? Alors, ces jeunes femmes prendront du plaisir à chaque fois que vous évacuerez les démons en elles et se déshabilleront petit à petit jusqu’à finir en sous-vêtements…

C’est peut-être à cause de ça, en sus de l’histoire du jeu, qu’un malaise est créé chez certaines personnes ! Car Gal Gun 2 assume l’hypersexualisation et la soumission de lycéennes, mais ont-elles 18 ans ou moins ? C’est là que le bât blesse et c’est sans doute pour cette raison que l’Allemagne a refusé de vendre le titre sur son territoire en version physique (mais disponible en version dématérialisée sur l’eShop et sur le PSN). Car si la soumission peut être admise entre adultes consentants, cela devient malsain sur de jeunes lycéennes mineures… Alors, certes cela reste du virtuel mais il fallait néanmoins le notifier !

Je pense avoir fait le tour du titre et il est maintenant temps de rendre le verdict sur ce jeu résolument atypique.

Conclusion 

Si au premier abord, on pense « c’est quoi ce jeu de pervers ? », on se rend vite compte que Gal Gun 2 propose un contenu plus complexe que des demoiselles sexy ou dévêtues… Certes, son gameplay ne plaira pas à tous les joueurs car notre société occidentale s’offusque de ce style de jeu alors qu’au Japon cela se vend en plein milieu des rues à côté des hentai et des visual novel. Le problème de Gal Gun 2 serait qu’il propose un rail shooter érotique ? A cette question, la réponse de nombreux joueurs serait positive ; pourtant ces mêmes joueurs encenseraient sans doute le jeu si vous remplaciez les demoiselles par des créatures hideuses ou des zombies ! De mon côté, je trouve Gal Gun 2 correct, il propose un gameplay très arcade et drôle à la fois et ses trois modes de jeu permettent également de varier les plaisir. De plus, les joueurs les plus exigeants mettront une dizaine d’heures pour terminer l’aventure et découvrir les différentes fins, bien que le gameplay peut sembler répétitif voire redondant par moments. Pour finir, Gal Gun 2 n’est pas à mettre entre toutes les mains, mais si vous n’êtes pas potentiellement dérangés? Vous pouvez vous laissez tenter par ce titre qui apporte un vent de fraicheur venu d’Asie  et une atmosphère totalement barrée.

Points positifs

  • Les dialogues des Cut scenes sont plutôt bien écrits
  • L’atmosphère totalement loufoque et sexy
  • Un gameplay facile à prendre en main
  • La possibilité de modifier les tenues des demoiselles en détresse
  • Les différentes fins
  • La personnalisation de votre chambre
  • Trois modes de jeu différent

Points négatifs

  • Le scénario n'est pas très profond …
  • Les ennemis peu variés
  • Le jeu est uniquement jouable en anglais et en japonais
  • Un gameplay assez répétitif
  • De nombreux temps de chargement
  • Un prix de vente assez élevé malgré tout
  • Dommage que l'on ne puisse pas jouer avec un pistolet sur notre écran
6

Acceptable