pokémon

Pokemon GO

Smartphone

Game Freak parle du futur de Pokémon

pokémon
Cela fait déjà plus de 20 ans que Pokémon existe. Une licence qui aura surtout vécu à travers les jeux portables plutôt que ceux sur consoles. Alors évidemment, on est bien curieux de voir le prochain jeu Pokémon qui arrivera sur Nintendo Switch. Le jeu n’a pas été annoncé, mais on sait bien que Game Freak travaille dessus, l’inverse serait absurde.

Justement, Bloomberg a pu approcher le CEO de Game Freak : Tsunekazu Ishihara. Ce dernier livre d’ailleurs une étonnante anecdote sur la Nintendo Switch. Il a tout simplement confié à Nintendo que la console ne marcherait pas, car les smartphones dominent le marché. Si Ishihara avoue qu’il a eu tort, il déclare tout de même qu’il ne faut pas surestimer la console. Quoi qu’il en soit, le CEO voit d’un très bon œil l’association Switch/Pokémon. Les joueurs vont enfin pouvoir jouer à un épisode canonique sur une télé ! Tout en gardant l’aspect portable inhérent à la console. D’ailleurs, l’aspect online pourrait être plus important que précédemment. Il ne faut cependant pas s’attendre à du MMO, Game Freak veut proposer quelque de simple. D’autant plus qu’une connexion importante obligerait les joueurs à jouer en Wi-Fi.

Par ailleurs Tsunekazu Ishihara est très intéressé par les nouvelles technologies. Il se pourrait que le jeu sorte avec des accessoires, et le CEO évoque même plus tard dans l’interview la réalité augmentée, et même de features haptiques. C’est-à-dire un retour de force imitant la sensation du toucher.

Enfin, Ishihara évoque également Pokémon GO. D’après lui, Niantic n’aurait réalisé que 10 % de ce qu’ils veulent faire (ce qui a tout de même pris beaucoup de temps…). Il évoque ainsi le PVP et les échanges, qui arriveront prochainement. Il ajoute d’ailleurs que les échanges pourraient permettre une refonte de l’apparition des Pokémon. Ainsi, les types correspondraient à l’endroit où l’on se trouve (Pokémon Feu dans un endroit chaud, etc.).

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse