Games With Gold – Décembre 2016

Games With Gold avril 2017

Dans un peu plus d’une semaine, on entamera le mois de décembre. Qui dit changement de mois dit Games With Gold et jeux PS + gratuit. C’est depuis bien longtemps une vieille rengaine et c’est toujours Microsoft qui ouvre le bal avec ses quatre jeux gratuits sur Xbox One dont deux sont rétrocompatibles Xbox 360.

Commençons justement avec les jeux de cette console. Entre le 1er et le 15 décembre, c’est Outland qui deviendra gratuit, un jeu d’action/plate-forme assez bien accueilli par les critiques, notamment sa direction artistique. C’est le vieux Burnout Paradise qui prendra le relais entre le 16 et le 31 décembre. Ce Burnout est un épisode charnière puisqu’il innove totalement la série en la rendant moins arcade (les voitures sont plus lourdes), et change le gameplay en ne proposant pas de menu : il faut parcourir une ville pour choisir ses étapes. Un très bon jeu qui n’a finalement pas si vieilli que ça.

Du côté de la Xbox One, en plus des deux précédents jeux rétrocompatibles, on pourra compter sur Sleeping Dogs du 1er au 31 décembre. Le jeu édité par Activision puis par Square Enix nous mettait dans la peau d’un flic infiltré Hong-Kongais. Le jeu gardait l’esprit de True Crime, avec notamment le côté arts martiaux/gunfight/courses-poursuites si chers à la licence. Enfin, entre le 16 décembre et le 15 janvier, il sera possible de télécharger gratuitement Outlast. Il s’agit d’un survival-horror en vue subjective, où il faut bien utiliser sa caméra infrarouge pour avancer en sécurité (ou presque). Parfait puisque le deuxième opus devrait sortir dans le courant du premier trimestre 2017.

Cette cuvée décembre est plutôt pas mal, même si beaucoup de joueurs ont dû déjà faire ces titres, notamment Burnout Paradise qui date de 2007.

À noter qu’il est toujours possible de télécharger Super Dungeon Bros et Murdered : Soul Suspect sur Xbox One, tandis que sur Xbox 360 on peut toujours compter sur Far Cry 3 : Blood Dragon.

Photo du profil de Crocomiles
"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse