GfK annonce les trois meilleures ventes physiques de 2017

geforce

Il y a quelques jours, nous vous annoncions les meilleures ventes de Steam en 2017. Si cela n’est pas clair, cela concernait évidemment les ventes dématérialisées. Quid donc des ventes physiques ? L’Institut d’études de marché GfK vient justement de rendre son verdict sur le podium physique de 2017 !

Mais avant, quelques détails en préambule de ce classement sont importants à donner. En effet, GfK n’a pas donné de chiffres publics, mais se base tout de même sur les données de l’Espagne, la Belgique, le Royaume-Uni, l’Italie, les Pays-Bas, l’Autriche, la Norvège, le Danemark, la Suède, la Pologne, le Portugal, la Suisse, l’Allemagne, la Finlande, et enfin… la France. Steam donnait pour vainqueur PUGBDota 2CS : Global StrikeGTA VThe Witcher 3Rocket League, Rainbow Six Siege, H1Z1WarframeGhost Recon Wildlands et Divinity : Original Sin 2. En physique, le classement est tout autre, ou presque. En effet, à la troisième place on retrouve l’inarrêtable Grand Theft Auto V. Quatre ans après sa première sortie, le bac à sable de Rockstar reste l’une des valeurs sûres de cette année. Pourtant, les blockbusters étaient légion cette année. Un seul est parvenu à dominer le taulier (qui a d’ailleurs franchi les 85 millions d’unités vendues). Sans surprise, c’est Call of Duty : WWII qui occupe la deuxième place du classement physique. Activision a fait un come-back saisissant, alors que ses ventes de Cod dégringolaient depuis quelques opus déjà. Là aussi, le premier jeu physique vendu n’étonnera personne puisqu’il s’agit d’un jeu annuel. FIFA 18 est le grand gagnant d’après GfK, des ventes physiques.

On ne retrouve donc aucun Star Wars Battlefront II, Assassin’s Creed Origins, Destiny 2 ou même Zelda dans ce classement. Il faut cependant rappeler que ce dernier est n’est pas le classement global.

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse