Golden Kamui – Critique : Tome 1 à 4 : Un immanquable chez Ki-oon

Golden Kamui Couverture
Autant dire les choses franchement. On est très rarement déçu chez Ki-oon. Cette fois, on s’attaque à du très lourd avec la critique des quatre premiers tomes de Golden Kamui. Pas de panique, si vous n’avez pas encore lu le manga, on ne vous dévoilera pas l’histoire. A travers cet article, on vous dévoilera le synopsis et nos impressions. Pour information, cet ouvrage a été élu manga de l’année 2016 au Japon.

Golden Kamui Critique

Synopsis :

Dans Golden Kamui, on va suivre l’histoire de Saichi Sugimoto. Ce dernier est une véritable légende de la guerre russo-japonaise. Il est d’ailleurs baptisé “Sugimoto l’Immortel”, car il a survécu aux pires batailles menées. Malheureusement pour lui, lorsque la guerre se termine, il se retrouve rapidement seul et sans argent… C’est à partir de ce moment là qu’il va apprendre l’existence d’un fabuleux trésor de 75 kilos d’or accumulé par le peuple Aïnous. Le jeune homme fait preuve de malchance car le magot a été volé puis caché par un homme désormais enfermé dans la pire prison d’Hokkaido. Les seuls indices menant au butin sont de mystérieux tatouages inscrits sur la peau de criminels évadés.

Sans se poser de question, Sugimoto va alors partir à la recherche de ce fameux trésor. Il va ainsi être confronté aux forces de la nature et va rapidement faire connaissance de la jeune Ashirpa. Ils vont ainsi s’allier pour retrouver le trésor et braver ensemble les dangers qui s’annoncent…

Golden Kamui scan

Critique :

Golden Kamui scanGolden Kamui est un manga à lire absolument pour de nombreuses raisons. La première vient de son histoire et de sa trame scénaristique. La chasse au trésor, on connait, c’est du vu et du revu. Sauf qu’ici, énormément d’éléments viennent s’ajouter. Du suspense, des rebondissements, un peu d’humour et beaucoup de cultures. L’auteur de Golden Kamui, Satoru Noda a visiblement beaucoup travaillé sur tous ses éléments. Alors qu’initialement, ce manga devait être axé sur la chasse, on a là un ouvrage riche et de grande qualité.

L’histoire évolue assez lentement, c’est peut-être un reproche que les lecteurs peuvent faire s’ils s’attendent à un manga orienté sur l’action. C’est d’ailleurs ce que je me suis dit après la lecture du deuxième tome qui ne faisait pas beaucoup avancer le scénario principal. Après avoir lu les suivants, je suis finalement revenu sur ce point pour une bonne raison. Alors oui, ça ne fait pas avancer l’histoire de savoir comment chasser un cerf, mais ça permet de sortir un peu de cette histoire de trésor, de faire plus connaissance avec les personnages et surtout de passer par des moments vraiment marrants. De plus, il y a quand même pas mal d’action même si j’ai encore un peu de mal avec le rythme du manga.

golden kamui AshirpaLa chasse est donc un élément hyper important de Golden Kamui. Il n’y a pas un tome d’ailleurs ou nos héros ne vont pas chercher à capturer une bête pour se nourrir. Cet élément de l’histoire n’est pas juste présent pour faire joli, bien au contraire. Satoru Noda a vraiment fait en sorte d’apprendre les coutumes des Aïnous afin de les retranscrire dans son manga. Tout est détaillé, de la confection du piège, jusqu’à la manière de la manger sans oublier la partie liée à l’esprit de l’animal. On ne tue pas pour tuer, on le fait uniquement pour une raison valable.

Forcément, entre Sugimoto l’Immortel et Ashirpa, il y a un fossé énorme et les deux ne se comprennent pas toujours. Avec ce type de personnage, on a donc droit à quelques passages hilarants. Finalement, nos deux comparses deviennent rapidement attachants. Toujours concernant les Aïnous, vous en apprendrez beaucoup sur eux. L’auteur a fait de nombreuses recherches afin de s’imprégner au mieux de leur culture pour être le plus fidèle possible dans son manga. Il a fait en sorte d’en rencontrer et il liste les ouvrages qu’il a étudiés à la fin de chaque tome.

La deuxième raison de se jeter sur Golden Kamui vient de la qualité de ses dessins. Autant vous dire qu’ils sont hyper soignés et de toute beauté. Les traits sont fins, détaillés et chaque page est un régal pour les yeux. On parvient parfaitement à ressentir les émotions des personnages, qu’ils soient inquiets, heureux ou énervés. On est là face à un des plus beaux manga qu’on a eu l’occasion de lire pour être franc.

Pour l’heure, il y a déjà 9 tomes de disponibles au Japon et la série est en cours. En France, le tome 5 de Golden Kamui est prévu pour le 13 avril 2017 au prix de 7.90€.

Acheter Golden Kamui

Laisser une réponse