TEST – Gundam Versus : Un jeu de combat qui manque de contenu !

Gundam est une licence qui cartonne depuis des années maintenant au Japon et en Asie, depuis la série animée aux jeux vidéo et en passant surtout par les maquettes appelées Gunpla. La franchise connait là-bas un franc succès, mais on ne peut malheureusement pas en dire autant en Europe. Très peu connue, sûrement à cause de la série animée très peu traduite ou encore des rares points de vente Gundam, aujourd’hui nous avons quand même le droit à une sortie d’un jeu de la licence Gundam dans nos contrées intitulé Gundam Versus.

Un gameplay complexe à cerner ?

Gundam Versus est un jeu de combat plutôt particulier en raison de ses arènes 3D, d’un système de points d’équipes ainsi que d’une jauge d’énergie.Pour commencer, le jeu propose un gameplay plutôt différent de ce que l’on a pu connaitre avec d’autre jeux de combat 3D comme avec la série des Naruto Ultimate Ninja Storm par exemple. Les Mobile Suit (les méchas) sont divisés en trois catégories : les corps à corps, les distances et les variés.

Selon le style et le mécha choisis, vous aurez accès à différentes armes spécifiques et compétences pour chaque Mobile Suit.En plus de cela, il est possible de choisir un Striker (un soutient) utilisable jusqu’à trois fois.Il faut donc parfaitement utiliser les attaques à distance et le corps à corps au bon moment pour surprendre l’adversaire, mais pour cela il vous faudra maîtriser à la perfection le système d’énergie car, à chacune de vos actions, la jauge diminue et si celle-ci tombe à 0 votre mécha restera inactif quelques secondes. Heureusement, cette jauge d’énergie se recharge très rapidement, ne vous inquiétez pas.Pour finir avec les particularités de Gundam Versus, parlons maintenant des points d’équipe : lors de chacune de vos morts ou de celle de vos alliés, vous perdrez des points, selon la puissance de votre personnage, allant de 200 à 500. L’équipe qui atteint 0 point perd la partie.

Au niveau du roster, il faut compter 96 Mobile Suit, ce qui est très bien me direz-vous, sachant qui’l ont chacun un style de combat spécifique et des animations qui leurs sont propres. Malheureusement, Gundam Versus nous propose plusieurs méchas au prix de 4,99 euros l’unité. Il y a actuellement quinze DLC au Japon, et il faut donc s’attendre à la même chose ici.

Un multijoueur déjà vide ?

Ce n’est pas une blague, le jeu est déjà vide au niveau du multijoueur à peine deux semaines après sa sortie.Pourquoi me diriez-vous ? Sûrement en raison d’un jeu trop pauvre en contenus et bien trop répétitif.Le jeu propose de collectionner plein de chose (pilotes, titres, emblèmes et surtout les strikers évoqués plus haut) accessibles avec les points gagnés après chaque combat, mais il faudra farmer des heures et des heures pour tout avoir … Ce n’est pas le mode solo qui vous motivera pour la récupération des points car celui-ci est bien trop vide.Au programme du mode solo, il y a un mode combat d’essai composé de plusieurs parcours avec un boss à la fin de chacun, un mode survie avec différentes vagues (15, 30, 50) et l’on a déjà fait le tour. La blague de ce Gundam Versus est sûrement de ne pas avoir de mode multijoueur en écran splitté.Donc, après quelques heures passées en solo, il faudra obligatoirement passer sur le multijoueur online, composé uniquement de combats classiques en1v1 , 2v2 ou bien 3v3.

Techniquement, le jeu tient le 60 fps constant en contrepartie d’offrir des arènes vides, des effets de lumière fades et des animations indignes de la Playstation 4. La bande son est excellente, car elle est directement reprise des animés, ce qui peut rendre nostalgique certains joueurs (inutile de préciser que Gundam Versus est à conseiller uniquement aux fans de la licence Gundam).

Conclusion :

Gundam Versus n’est malheureusement pas le jeu de combat attendu et ne propose que très peu de contenus.Il n’est pas forcément de qualité.Avec seulement deux modes solos et un mode multijoueur instable à cause des serveurs, cet opus Gundam aura beaucoup de difficultés à trouver son public malgré un roster d’environ 100 Mobile Suit et des milliers de contenus secondaires à récupérer.Le gameplay quant à lui est une bonne surprise, : il est dynamique et demande beaucoup de technique, il faudra quand même plusieurs heures de jeu pour dompter son mécha préféré.

Points positifs

  • Le roster
  • Les combats en 3v3
  • 60 fps constants
  • La bande son

Points négatifs

  • Des DLC à 5 euros
  • Peu de modes solos
  • Absence du multijoueur local
  • Graphiquement pauvre
5

Moyen