Hellboy 3 ne verra pas le jour

hellboy
Cela fait déjà dix ans que la duologie Hellboy a débarqué au cinéma. Le combo de la « gueule » de Ron Perlman et du génie de Guillermo Del Toro ont su séduire plus d’un fan. À tel point que ces derniers ont toujours voulu un troisième épisode, histoire d’au moins finir en beauté. Cependant, il faut se faire une raison, cela ne se fera pas.

Il faut dire que c’était plutôt mal parti. Loin d’être le businessman sans vergogne qu’est Stan Lee, Mike Mignola, le créateur d’Hellboy ne voulait pas ce troisième opus. C’est la même chose pour le studio Legendary Pictures, qui détient les droits de la licence. L’histoire commence en 2010, lorsque Del Toro est en travail sur Le Hobbit. Il annonce avoir le projet d’un Hellboy 3, qu’il tentera après Le Hobbit. Cela semble se faire en 2012 lorsqu’il annonce officiellement que le projet commence. Hélas, en 2013 surgit Mike Mignola qui déclare que le film ne se fera pas. Il avortera même l’idée d’un du scénario de Del Toro sous forme de comics. Les fans gardèrent tout de même l’espoir, tout comme Del Toro. Cependant, ce dernier s’est rendu à l’évidence : après plus de six ans de négociations, Hellboy 3 ne sera pas. C’est d’ailleurs ce qu’il a annoncé hier :

 

À propos d’Hellboy 3, désolé de vous apprendre ça : j’ai parlé avec toutes les parties. Je dois en conclure qu’il est certain que la suite ne se fera pas. Et c’était la dernière tentative

Pourtant, il y a peu, Ron Perlman avait réussi à rassembler plus de 100 000 signatures de fans, prouvant qu’il y avait un réel enjeu financier derrière ce projet. On imagine que le problème est le blocage des droits par Mike Mignola, qui est d’ailleurs tout à fait dans ses droits, rappelons-le. Toutefois, on a du mal à quitter l’espoir d’un possible troisième film, même si c’est un reboot…

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse