Jak and Daxter continuent leur lancée sur PS2 Classics, et avec un petit bonus

Le temps de la PlayStation 2 vous manque ? Les bons vieux visages de Sly Raccoon, Jak and Daxter ou Ratchet & Clank vous laissent rêveur ? Il se pourrait que le rayon PS2 Classics de la PlayStation 4 vous intéresse. En effet, Sony avait déclaré que Jak and Daxter seraient de retour, et ils arrivent bientôt.

Il faut tout de même rappeler que le tout premier épisode Jak and Daxter est sorti sur le store PlayStation pour la dernière console de Sony. Cependant, il restait fort à faire puisque le deuxième et troisième opus canonique, ainsi que l’épisode spécial Jak X devaient également sortir sur le store. On aurait pu craindre que tous ces épisodes sortent à des dates très espacées (le premier est sorti en aout). Cependant, ce ne sera pas le cas ! En effet, Jak and Daxter II, III et X sortiront le 6 décembre dans la gamme PS2 Classics. Attention cependant, car le Jak and Daxter : The Precursor Legacy n’est pas dans cette catégorie. Évidemment, tous ces épisodes bénéficieront de la modernité que l’on connait, à savoir des trophées, la possibilité de capturer des images et des vidéos ainsi qu’un lissage 1080p.On espère que si le public est au rendez-vous, Sony s’intéressera à une possible suite ou relance de la licence. D’autant plus que le succès de Crash NSane Trilogy prouve bien que les fans de la première heure des personnages de Naughty Dog sont toujours là.

On vous parlait d’une petite surprise, et bien sachez que les fans de la PlayStation 2 pourront s’offrir un thème reproduisant les sens et les effets lumineux du thème de la deuxième console de Sony ! Celui sortira le 6 décembre, mais hélas, il faudra s’acquitter de 2, 99€… La nostalgie a un prix !

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse