Keystone

Keystone

PC

Keystone, le nouveau FPS des créateurs de The Darkness 2

Keystone
Vous ne connaissez peut-être pas Digital Extremes, et pourtant, ces développeurs ont travaillé sur bon nombre de jeux. Si vous êtes fans de FPS, vous avez sans doute touché à leur travail, qu’il s’agisse de la cocréation des Unreal, du portage de Bioshock ou de la création de The Darkness. Digital Extremes reste dans le FPS en annonçant Keystone.

Pour autant, ce dernier sera bien différent de ses jeux précédents. Il s’agira certes d’un jeu multijoueur, mais il sera tout de même éloigné d’Unreal. Annonçant déjà la chose qui fait toujours peur : il s’agira d’un free-to-play. Attention cependant, Digital Extremes semble opter pour un modèle qui a fait ses preuves. En effet, les développeurs annoncent un « FPS compétitif avec un aspect action et construction stratégique de decks ». On pense notamment à Dirty Bomb, qui avait le même système marchant très bien. En somme, en passant des niveaux, le joueur gagnait des cartes de personnages permettant d’en avoir de nouveau ou de les augmenter. On imagine d’ailleurs que le côté cosmétique sera très important. Cependant, les decks de Keystone semblent ici avoir un impact sur le terrain, notamment par les équipements.

On suivra donc ce projet de très près. D’autant plus que Keystone propose un design très particulier et très original. Le jeu s’inspire en effet des films de science-fiction des années 60-70. Autant dire que les pistolets laser, les aliens et femmes en robe de l’espace seront de rigueur. Si tout ceci vous intéresse, sachez qu’il est d’or et déjà possible de s’inscrire à une bêta fermée, de ce vendredi 26 mai au dimanche 29. Concernant une possible date de sortie, les développeurs n’ont encore rien annoncé. De même pour une possible sortie sur consoles, que ce soit sur PlayStation 4 comme sur Xbox One. On imagine que ces derniers seront plus bavards après la première phase de bêta.

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse