TEST – Kingdom Hearts 2.8 HD Final Chapter Prologue : La collection de trop ?

Après avoir sortie deux compilations pour l’intégralité de la saga Kingdom Hearts, Square Enix ne comptait pas s’arrêter là. Pour débuter cette année 2017, les développeurs souhaitent introduire les joueurs à Kingdom Hearts III en proposant une nouvelle collection HD. L’avantage de cette compilation est de pouvoir s’essayer à Kingdom Hearts : Dream Drop Distance – sortie sur Nintendo 3DS – Kingdom Hearts 0,2 : A Fragmentary Passage, suite du très bon Birth By Sleep et de découvrir de nouvelles cinématiques avec Kingdom Hearts X Unchained Black Cover. Ceci dit, cette nouvelle collection surprend-elle et était-elle utile ?

La Maîtrise du Symbole avant tout ?

Kingdom Hearts 2.8 HD Final Chapter Prologue Test ImageKingdom Hearts 2,8 HD Final Chapter Prologue aura l’occasion de vous faire découvrir les prémisses des intrigues de Kingdom Hearts III. Kingdom Hearts : Dream Drop Distance vous permettra de contrôler Sora et Riku qui doivent passer leur maîtrise du symbole afin de devenir Maître de la Keyblade. Pour cela, ils doivent aller dans le royaume des rêves afin d’affronter la part des ténèbres qui sommeille en eux. Cet opus est majeur dans le sens où le scénario vous permet de découvrir les différentes clés qui permettront de lancer Kingdom Hearts III. Ce qui aurait pu être considéré comme un spin-off ne l’est pas et permet aux joueurs de vraiment comprendre les premières intrigues pour le troisième opus. Malheureusement, le titre pose un rythme très lent, presque problématique pour le joueur. Sans jamais réussir à retrouver la dynamique obtenu sur 3DS, Kingdom Hearts : Dream Drop Distance peine à maintenir le joueur captif. D’ailleurs, nous notons un début d’opus assez fastidieux, là où sa conclusion est forte et riche en émotion. Toutefois, il faudra supporter de nombreuses heures de jeux laborieux et emplis de petits défauts qui entachent l’expérience.

Nous avons également Kingdom Hearts 0,2 : Birth By Sleep — A Fragmentary Passage qui vous permet de reprendre le contrôle d’Aqua, après les évènements de Kingdom Hearts Birth By Sleep. Désormais dans le monde des Ténèbres, Aqua tente de survivre au milieu des Sans-Cœurs. Dans une course contre la montre, elle devra surmonter ses propres peines, qui la tourmentent, pour réussir à sortir des ténèbres. Cet opus, qui fait office de contenu téléchargeable que de véritable soft, permet de comprendre les premières mécaniques de gameplay prévu pour Kindom Hearts III. Le titre est aussi une piqûre de rappel concernant les personnages du prologue, déjà disponible dans Kingdom Hearts 2,5 HD Remix. Avec ce DLC Square Enix réussit à introduire de nouveaux personnages et de nouvelles menaces qui pèsent sur les porteurs de la Keyblade. Référencé pour relier les opus entre eux, Kingdom Hearts 0,2 : Birth By Sleep – A Fragmentary Passage est une mine d’intrigues et de sous intrigues pour emmener le joueur à découvrir un lieu central de la saga. Si l’aventure se veut plus dynamique et plaisante à jouer, elle se révèle beaucoup trop courte au final. Un point décevant sachant qu’il s’agit du second contenu jouable de cette collection… Une déception qui ne manquera pas de marquer le joueur.

Dans un troisième point, nous pouvons aborder les cinématiques de Kingdom Hearts X Unchained Black Cover. Ces dernières prennent place en même temps que le jeu mobile. Nous comprenons l’existence des différentes factions que pourra intégrer le joueur et la rivalité qui va les séparer. Si cette partie est dotée de cinématique très bien réalisée surtout sur PlayStation 4, le scénario se révèle un poil classique. Une lutte des pouvoirs qui oppose les différents Oracles après le départ du maître des maîtres. En soi, le titre aurait pu être surprenant, mais certains événements étant évoqué dans d’autres opus de la licence, il s’agît surtout d’un plaisir coupable pour les fans hardcore de la licence. Kingdom Hearts X Unchained Back Cover aurait pu aller plus loin et offrir des moments de grâce intéressants. Ceci dit, les cinématiques sont visuellement très réussies ce qui permet d’offrir 1h30 intense, mais intéressant.

Un mix entre ancienne et nouvelle génération ?

Kingdom Hearts 2.8 HD Final Chapter Prologue Test ImageCette dernière collection possède quelques qualités intéressantes, notamment sur le plan technique et visuel. Si Kingdom Hearts Dream Drop distance est l’opus qui a bénéficié d’un large travail pour ne pas être à la ramasse, c’est Kingdom Hearts 0,2 : Birth By Sleep – A Fragmentary Passage qui se révèle être le jeu le plus riche en termes de direction artistique.

Kingdom Hearts : Dream Drop Distance souffre avant tout de ce qu’avaient fait les précédents opus. Par exemple, Sora et Riku qui voyagent de monde en monde afin d’accomplir leur destinée et devenir de vrai maître de la Keyblade. Ainsi, on retrouvera certains univers déjà connus des fans. L’épisode se renouvelle très peu sur le plan de la direction artistique. Cette dernière se permet de reprendre les différents univers phares de la saga et de montrer de nouvelles zones de jeux. L’idée est intéressante, mais devient vite lassante, car cela manque de variété par rapport au précédent opus. Bien entendu, tout est lié au scénario et au fait que cela soit associé aux souvenirs de Sora et Riku.  En soi, Kingdom Hearts Dream Drop Distance était une déception en terme de nouveauté pour l’époque. La déception est toujours là bien que sur le plan technique tous les traits sont affinés, le portage de la console portable à la console de salon est lisse, sans pixelisation et nous avons même le droit à l’utilisation de 60 FPS. Le jeu est fluide, joli, mais possède les mêmes défauts que le titre original. Rien de bien surprenant à se mettre sous la dent.

Parlons à présent de Kingdom Hearts 0,2 : Birth By Sleep – A Fragmentary Passage. Contrairement à son homologue, le titre s’avère être le plus intéressant sur le plan visuel. En effet, le joueur parcourt le monde des ténèbres. Ce dernier se construit selon les derniers souvenirs d’Aqua. Le titre vous permet donc de voyager en terre inconnue et pour cela, la direction artistique se veut très sombre, avec des effets de lumières à tomber par terre. Visuellement, le jeu est magnifique. Le moteur prévu pour Kingdom Hearts III présente ses premières merveilles et nous convainc dès les premières minutes du jeu. D’ailleurs, nous pouvons même évoquer que les traits sont plus affinés et beaucoup moins enfantins qu’auparavant. Le titre s’affranchit de la saga pour proposer quelques de choses de nouveaux. Ledit moteur, par exemple, permet de voir plus d’ennemis sur l’écran, mais de rendre les attaques plus impressionnantes. Tout n’est qu’un contraste entre des tons très sombres et des explosions de couleurs qui ne détruisent pas la rétine. Si le titre se révèle bien décevant en terme de durée de vie, chaque parcours d’Aqua aura l’occasion de découvrir de nouveaux environnements aux palettes de couleurs différentes. Grâce à cela, le joueur en prend plein les yeux et peut profiter du paysage et de sa longue distance d’affichage. En terme de mise en scène, l’aventure est dynamique et ne délaisse pas l’émotion. En effet, les dernières heures de Kingdom Hearts 0,2 : Birth By Sleep – A Fragmentary Passage sont du même acabit que Birth By Sleep, notamment grâce au personnage d’Aqua. Ce dernier évolue tant sur le plan physique que psychologique, ce qui permet d’en découvrir toujours plus au cours de l’aventure. Il y a un lien très profond entre l’évolution d’Aqua et la direction artistique. Cette dernière évolue selon le parcours de l’héroïne, ce qui n’est pas inintéressant à voir à l’écran.

 

Une prise en main efficace ?

Kingdom Hearts 2.8 HD Final Chapter Prologue Test ImageOn touche l’un des points sensibles de cette nouvelle collection, notamment en ce qui concerne Kingdom Hearts : Dream Drop Distance. Si le jeu était adapté à la plateforme portable qu’est la Nintendo 3DS, son arrivée sur console de salon fait un peu mal. En effet, le titre peine à convaincre avec son gameplay. Ce dernier était déjà daté sur Nintendo 3DS et ce n’est pas sur PS4 que cela va être amélioré. Bien entendu, l’utilisation de la caméra est bien mieux gérée avec les déplacements de nos deux protagonistes, mais c’est surtout dans certaines mécaniques que le titre n’est plus du tout efficace. Rappelons que cet opus vous permettait d’avoir des familiers. Ces derniers vous aident au cours de l’aventure en combattant avec vous. Ils doivent être créés via un système de craft et vous permettent d’acquérir de nouvelles compétences. Bien entendu, il faut se lier d’amitié avec eux et c’est là qu’entrait l’écran tactile de la 3DS. Cette dernière partait du principe que vous pouviez vous occuper de l’animal partout où vous alliez. Renforçant l’aspect mobile de la console. Sur PlayStation 4, l’intérêt de se lier à ses animaux est bien moins fort. D’une part, car il n’y a plus l’aspect mobile, mais aussi le manque de proximité qui se crée entre le gameplay et le joueur. Outre cela, nous notons quelques soucis de caméras et de ralentissements dus aux capacités du titre. Si la prise en main, en soi, est loin d’être décevante, elle n’est surtout pas adaptée pour la PS4. Malgré les efforts de Square Enix, le titre perd tout son dynamisme lié à la console de Nintendo et ralentit considérablement l’aventure.

De manière plus contrasté, Kingdom Hearts 0,2 : Birth By Sleep – A Fragmentary Passage se révèle plus impressionnant et déjà beaucoup plus dynamique. En effet, le joueur découvre les premières phases de gameplay qui seront au cœur de Kingdom Hearts III. Peu de nouveauté par rapport à Kingdom Hearts : Birth By Sleep, puisqu’il faudra toujours attaquer pour créer une jauge de concentration et permettre l’utilisation d’une attaque surpuissante. Le combo final variera selon la magie utilisée ou l’attaque effectuée par le joueur. Kingdom Hearts 0,2 : Birth By Sleep – A Fragmentary Passage se veut beaucoup moins frustrant que l’autre opus jouable de la compilation. De plus, l’aventure vous demande d’accomplir de nombreuses tâches qui permettent de mettre en avant la personnalisation d’Aqua. En soi, cela n’apporte rien de plus au gameplay, mais cela renforce l’aspect hardcore gamer de certains des fans. Tout en sachant que certains défis ne pourront être débloqués qu’en New Game + tout en ajoutant un peu de dextérité. La prise en main est efficace et intuitive, le joueur peut donc attaquer les sans-cœurs en usant de moult attaques pour augmenter ses combos.

Le titre pourra se révéler frustrant avec une caméra qui peut partir en cacahuète ou encore quelques problèmes liés au double saut ou aux capacités d’Aqua. Certains déplacements se révèlent imprécis au niveau des sauts. Il se peut que le joueur tombe facilement pour rien au final. Nous notons aussi que l’on peut se perdre facilement dans l’univers, notamment lors des phases de combats. En effet, certains combats pourront se révéler brouillons à cause du nombre d’ennemis et de l’utilisation de vos différentes magies. Autre élément fâcheux, c’est que le titre possède une direction artistique convaincante, mais très vite limitée en terme de déplacement. Avec les performances de la PlayStation 4, nous pouvions nous attendre à des environnements peut-être plus grands, même si ces derniers se révèlent déjà grandiloquents.

Une bande-son toujours aussi riche ?

L’une des particularités de la saga Kingdom Hearts est d’avoir des thèmes marquants qui allie accompagnement de l’action, mais aussi séquence émouvante. Sans compter les nombreux openings et les nombreuses musiques d’ambiance qui accompagnent chaque monde. Dans cette compilation, l’OST est toujours de qualité, reprenant certains thèmes déjà marquants. Mention spéciale à l’intro de Kingdom Hearts Dream Drop Distance. Au contraire, l’opening de Kingdom Hearts : Birth By Sleep – A Fragmentary Passage aura le don de décevoir, laissant place à un remix inintéressant et décevant. Ceci dit, la BO de cet opus s’avère de qualité tout de même et permet d’accentuer la solitude d’Aqua.

Une vidéo de gameplay d'un des boss de Kingdom Hearts 2.8 HD Final Chapter Prologue

Conclusion :

Kingdom Hearts 2,8 HD Remix est une collection bien en deçà des deux premières. Pauvre en contenu, des soucis de gameplay et bien d’autres éléments nuisent à cette dernière. Loin d’être mauvaise, on retiendra surtout Kingdom Hearts 0,2 : Birth By Sleep – A Fragmentary Passage qui apporte un vrai vent de fraîcheur. Le reste se contente des 60 FPS et d’un lissage simple pour surprendre le joueur. Nous étions en mesure d’en attendre plus, surtout avec l’arrivée prochaine de Kingdom Hearts III. En attendant, la compilation plaira sûrement aux fans de la saga, par son approche focalisée sur le fan service, mais laissera les autres sur les carreaux. Intéressante, tout de même, mais avant tout décevante.

Points positifs

  • Kingdom Hearts 0,2 : Birth By Sleep – A Fragmentary Passage
  • Une compilation techniquement réussie
  • La direction artistique toujours aussi riche
  • La bande-son des trois opus
  • Une aventure prenante

Points négatifs

  • La lenteur de Kingdom Hearts Dream Drop Distance
  • Un gameplay pas toujours adapté à la PS4
  • Une caméra un peu trop baladeuse
  • Le prix
7

Bon

Ce n’est pas un lac, c’est un océan…

Laisser une réponse