Mario + Rabbids Kingdom Battle fuite encore

Mario Rabbids Kingdom Battle
Décidément, Ubisoft a bien du mal à garder ces informations secrètes. Il y a plusieurs semaines, Mario + Rabbids Kingdom Battle s’annonçait timidement via des leaks. Aujourd’hui rebelote, on en apprend un peu plus sur ce jeu réunissant les personnages de Mario et les célèbres Lapins Crétins.

Commençons tout d’abord par la genèse de ce projet. Le jeu était à la base destiné à la Wii U. On se doute que vu le peu de joueurs sur cette console, Ubisoft a préféré attendre un peu. Ubisoft Milan et Paris s’occupent donc de ce projet depuis 2014. Nintendo n’est pas loin derrière le studio puisqu’il vérifie chaque proposition des développeurs. Jusque là, aucun accrochage ne s’est fait entendre entre les deux parties.

Au niveau du jeu en lui même, on l’a déjà dit, il contiendra huit personnages jouables. On rajoute cependant que chaque personnage a son propre arbre de compétences à améliorer. Par exemple, Mario tire automatiquement s’il y a quelque chose dans son champ de vision, même si c’est à l’ennemi. À l’inverse, la compétence active de Peach sera de gonfler les ennemis jusqu’à ce qu’ils explosent. Mario + Rabbids Kingom Battle sera encore une fois l’occasion de sortir des Amiibo. Cependant aucun détail n’a été dévoilé. On ne sait pas si des Lapins Crétins Amiibo arriveront, ou s’il s’agira de simples figurines. Enfin, pour ce qui est de la durée de vie du jeu, il faut s’attendre à une vingtaine d’heures.

D’après ces mêmes sources, le jeu s’annoncera bien à l’E3 2017. Ce Mario x Rabbids sortira d’ailleurs assez rapidement. Il faudra attendre entre fin aout et début septembre pour y jouer. On peut d’ailleurs s’attendre à un petit passage à la GamesCom. Pour la petite anecdote, sachez que le jeu devait être annoncé en janvier dernier, mais Ubisoft a décidé de prendre un peu de temps.

« Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière. »
August Strindberg

Laisser une réponse