TEST – Marvel Heroes Omega : Le Diablo des superhéros

Alors que Marvel se calme du côté des sorties ciné, il continue d’envoyer ses petits soldats du côté des petits écrans. Que ce soit en série (Legion, The Defenders…) ou en jeu vidéo. En attendant LEGO Marvel Super Heroes 2, on peut d’ors et déjà jouer les super-héros via Marvel Heroes Omega. D’autant plus que le jeu est un free-to-play.

MarvelHeroes-OmegaTestDoomed

Marvel Heroes OmegaL’incroyable Victor Von Fatalis a encore frappé ! Ce dernier a récupéré le cube cosmique et a tué le Gardien. Au passage, Madame Hydra a libéré plusieurs super vilains du coin. Après avoir réactivé toutes les cellules via un tutoriel rapide, ce sera à vous de mettre fin à la menace Doom. Pour cela, libre au joueur de prendre l’un des 38 personnages Marvel disponibles. De Rocket à Iron-Man en passant par Squirrel Girl, le casting mêle personnages classiques et personnages plus confidentiels. Le joueur peut tous les essayer si bon lui semble, et choisir celui qu’il préfère vraiment.

Attention cependant, un seul personnage pourra vraiment être choisi. Du moins… selon la volonté ou la monnaie du joueur…

Pay-to-have

Marvel Heroes OmegaOn l’a dit, Marvel Heroes Omega est un free-to-play, et son système part d’une très bonne intention. Le jeu propose de choisir un des personnages pour l’emmener jusqu’au niveau maximum. Les autres personnages sont des versions d’évaluations qui se bloquent au niveau 10. Soit l’équivalent de deux chapitres. Si le joueur veut débloquer d’autres personnages, il devra alors passer à la caisse. Gazillion a été malin et propose soit de payer avec de l’argent réel, soit d’être patient et de payer en échardes d’étérnité. Ces dernières se loot parfois sur les ennemis, et sont assez longues à obtenir. D’autant plus que certains personnages demandent plus de 1 200 échardes, tandis que certains en demandent seulement 200 (ce qui demandera tout de même quelques heures de jeux). On appréciera tout de même de pouvoir débloquer les 38 personnages en théorie.

Cependant, si l’intention est louable, dans les faits c’est un peu plus frustrant. En effet, il faut refaire l’aventure pour chaque personnage que l’on choisit (qu’il soit bloqué ou débloqué). Cela devient vite assez ennuyant de refaire les deux mêmes niveaux pour pouvoir tester convenablement son personnage, et savoir si l’on craque ou non. On aurait aimé que des mises à niveau soient disponibles gratuitement lorsque l’on débloque un personnage.

Au-delà de cela, il ne s’agit pas d’un pay-to-win car si le jeu propose du PvP, il est surtout accès sur la coopération. Notons qu’il est possible de payer pour quelques boosts et costumes (plutôt sympathiques d’ailleurs).

 

Marvel Ultimate Diablo

Marvel Heroes OmegaVous vous souvenez de Marvel Ultimate Alliance, développé par Raven Software en 2006 ? Marvel Heroes Omega reprend plus ou moins la même formule, tout en basculant bien plus du côté du hack’n slash. En somme, le joueur se trouve dans un HUB où divers marchands l’attendent, mais surtout des téléporteurs pour atteindre de nouvelles missions. Chaque chapitre de l’aventure est en fait une nouvelle map que les fans de Marvel reconnaîtront : Hell’s Kitchen, Asgard… Il faut parcourir ces divers paysages, taper beaucoup de méchants et interagir avec quelques objets de temps à autre. Rien de très fou, car ce qu’on attend d’un hack’n slash, c’est le loot et le sentiment de puissance grandissant.

De ce côté, Marvel Heroes Omega propose de commencer avec trois pouvoirs : une esquive (pouvant faire des dégâts), une attaque au corps-à-corps et une attaque spéciale coûtant de l’énergie. Plus ou moins tout les deux niveaux, le personnage du joueur obtient une compétence que l’on assigne à une touche de la manette. Au total, huit compétences peuvent être assignées. Il faudra faire un choix puisque le niveau maximum à atteindre est 60 ! Les pouvoirs quant à eux sont plutôt fidèles aux personnages, même s’il faut être connaisseur.

Hack’n slash oblige, le joueur ramassera souvent des bottes, masques et autres tronçonneuses, dans le but d’être mieux équipé. Malheureusement, l’inventaire est très vite plein, surtout si vous jouez avec plusieurs personnages. En effet, l’inventaire est le même pour tous ! Il n’y a pas d’inventaire spécifique à tel ou tel personnage. Rageant, surtout lorsque l’on joue en coop locale. De plus, les ressources nécessaires à la confection d’objets utilisent aussi des places de l’inventaire. Encore une fois, un inventaire spécifique aurait été moins frustrant.

Vengeurs, rassemblement !

Marvel Heroes OmegaMarvel Heroes Omega peut se traverser seul, comme accompagné. Le joueur peut alors inviter d’autres joueurs pour tenter des raids spécifiques et certains modes plus complexes. Le jeu propose en effet plusieurs modes PvP et PvE. On note également la possibilité de jouer en local à deux joueurs. Une idée intéressante, mais vite freinée par le fait qu’un seul joueur aura un personnage débloqué. Heureusement, Daredevil est déblocable gratuitement, ce qui est une bonne chose pour pouvoir faire l’aventure à deux.

Si Marvel Heroes Omega propose surtout un scénario, il propose également le mode « patrouille », ressemblant à un bac à sable façon mmorpg. On croise alors une tripotée de héros affrontant des super-méchants spawnant un peu partout sur la map. L’occasion de récolter bon nombre d’équipement, et de participer à des combats intenses, mais très bordéliques. D’autres modes, plus anecdotiques, demandent d’éliminer des vagues d’ennemis de plus en plus puissants dans le temps imparti. Un autre mode reprend les maps traversées tout en proposant d’autres scénarios à l’intérieur. On trouve ainsi d’autres supers vilains à battre. Encore une fois, ces modes sont surtout l’occasion de gagner de l’équipement et de l’XP.

Laid comme la Chose

Marvel Heroes OmegaLe jeu de Gazillion, se veut ultra-accessible par son discours free-to-play. D’autant plus que le jeu est en early-access depuis 2013 sur PC. Deux détails qui expliquent pourquoi le jeu est aussi daté, et ce, pour tout. Que ce soit les décors, les effets, la modélisation des personnages ou encore les rares cinématiques et cut-scenes ont une génération de (consoles) de retard. On pourrait presque dire que Marvel Ultimate Alliance 2 est aussi beau que Marvel Omega Heroes ! Rajoutons à cela que lorsque plusieurs héros sont rassemblés pour détruire du méchant, le jeu subit de beaux petits ralentissements.

Ce ne sont pas non plus les voix qui sauveront le jeu. Ces dernières ne collent absolument pas aux personnages dans la plupart des cas. D’ailleurs, aucun personnage ne dispose de sa voix française dans les différents films Marvel. Pire encore, certaines lignes de dialogues sont en anglais, puis en français.

Conclusion

Marvel Heroes Omega propose une belle note d’intention pour un free-to-play. Le système est intéressant, le casting est parfait (entre personnages classiques et pour les connaisseurs), tandis que le jeu s’avère être un hack’n slash sympathique. Cependant, Marvel Heroes Omega commet un peu trop d’erreurs. Quand bien même, nous passerions sur la technique datée (qui s’explique facilement), le jeu est assez mal foutu en ce qui concerne les personnages à débloquer, et l’inventaire.

Points positifs

  • Un casting riche et varié
  • Les différents pouvoirs à choisir
  • Hack'n slash sympathique
  • Pas mal de choses à faire
  • La coop locale
  • Système de free-to-play intéressant

Points négatifs

  • Daté graphiquement
  • Voix peu convaincantes
  • Scénario peu mis en valeur
  • Un seul inventaire pour tous les personnages
  • Déblocage de personnage(s) frustrant
6

Acceptable

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse