Microsoft est en forme, le secteur jeux vidéo un peu moins

Xbox One

En début d’année, c’était l’heure des comptes pour les constructeurs. Sony comme Microsoft annonçaient être en pleine forme, avec une riche année. Un coup de comm’ classique, d’autant plus que Microsoft semble se fermer petit à petit aux chiffres. Le constructeur refuse par exemple de donner des chiffres sur les ventes de Xbox One, préférant mettre en avant le nombre de joueurs connectés, ou de jeux écoulés. D’autant plus que lorsque Sony annonce être leader du marché, Microsoft ne semble pas contester ces chiffres. Cependant, si Microsoft est un peu en retrait sur le plan jeux vidéo, les autres domaines sont en forme.

Microsoft a ainsi ouvert le bal des résultats fiscaux, rien de tel pour rassurer les investisseurs. Côté jeux vidéo donc, Microsoft revoit ses chiffres de début d’année, et annonce une baisse de 3 % par rapport à 2015. La raison serait due à la baisse de prix de la One, mais aussi à la fin des stocks de la 360. Cependant, Microsoft peut se rassurer avec la vente dématérialisée, qui fait un bond de 18 %. Chaque éditeur le dit, ce secteur devient de plus en plus florissant. Hélas, l’année 2017 semble assez difficile pour le secteur jeux de Microsoft. Le constructeur ne peut compter que sur quelques jeux (Halo Wars 2 en tête), là où ses concurrents principaux prévoient toute une armée pour cette année. Microsoft tentera sans doute de se rattraper sur le PC, puisque la Xbox One ne compte plus vraiment de jeux exclusifs. Ces derniers sont compatibles avec Windows 10.

D’ailleurs, Microsoft annonce une hausse de 3, 6 % des chiffres. Soit un bénéfice de 5 millions. Un résultat excellent pour le géant, qui rappelle évidemment les même 3 % qu’il a perdu au secteur jeux vidéo. Serait-ce les fruits du regroupement Xbox One /Windows 10 ? On notera par ailleurs que les revenus de Surface perdent 2 %, tandis que le Cloud a rapporté 93 % de plus que précédemment. Microsoft va donc globalement bien, mais l’année 2017 risque d’être dure pour le secteur jeux vidéo. Tous les yeux sont rivés vers la Scorpio.

« Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière. »
August Strindberg

4 Commentaires

  1. forcément avec cette connerie de play everywhere qui, si l’idée de fond est plutot sympa, est avant tout une sacré balle dans le pied car ça retire énormément d’interet à la xbox

    • Je commence à me demander si on verra toujours des Xbox à la génération suivante…

      • franchement vu les « ambitions » de la scorpio, je me demande si microsoft va pas faire une sorte de pc console (avec des parties modulaires et sous licence officielle, bref un pc où microsoft touchera de la thune sur tout) sur lequel leur os sera dispo en exclusivité, vu les compatibilité mac et linux les gens seront forcés de migrer sur ce nouveau produit pour continuer de jouer et de profiter de certains logiciels

        • ça serait clairement l’évolution logique pour Microsoft !
          D’autant que les générations de consoles tendent à disparaitre

Laisser une réponse