Microsoft se lance aussi dans la VR

Ce n’était qu’une question de temps. Microsoft, qui est plus PC que jamais, ne pouvait pas délaisser la réalité virtuelle. Le constructeur ayant déjà un pied dans la réalité augmentée avec HoloLens, il se lance désormais dans la VR. Pour le coup, Microsoft a bien des atouts comparés à ses concurrents.

C’est à l’occasion du IFA à Berlin que Microsoft a annoncé son arrivée tardive dans la VR. Le constructeur a sans doute préféré attendre pour proposer un casque évitant les problèmes de ses adversaires. En premier lieu, sachez que Microsoft s’appuie sur ses partenaires PC, comme Lenovo, HP, Dell, Acer… Il y aura en réalité toute une gamme de Windows Mixed Reality, estampillé de différentes marques. D’ailleurs, Microsoft annonce qu’il proposera deux gammes de PC compatible. Une autour de 500 $, permettant de faire tourner les jeux en 60 FPS, tandis que les Ultra PC feront tourner les jeux en 90 FPS.

Microsoft veut donc une expérience personnalisée et ainsi, Windows Mixed Reality sera le casque le plus abordable. En effet, le casque Acer coûte environ 300 $. Bien sûr, le Mixed Reality propose des accessoires, notamment des manettes pour mimer au mieux les actions. Ces dernières coûtent environ 99 $. En revanche, pas besoin de caméra ou d’accessoires de localisation (à l’inverse du HTC Vive et de l’Oculus Rift). Les Mixed Reality embarquent directement des capteurs externes, les même utilisés par HoloLens.

Côté jeux, les casques devraient être compatibles avec le contenu Steam d’après Microsoft, en plus du Xbox Store. On parle d’ailleurs déjà d’une expérience Halo en VR. L’arrivée de ces casques devrait se faire dès le 17 octobre, mais on espère davantage de détails d’ici là.

« Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière. »
August Strindberg

Laisser une réponse