TEST – Monster Energy Supercross – Un opus qui finit en queue de poisson?

Nintendo Switch PC PS4 Xbox One

La célèbre marque Monster Energy s’est alliée au studio italien Milestone pour concocter Monster Energy Supercross ! Kezako ? Il s’agit d’un jeu de motocross reprenant la saison 2017 officielle du Monster Energy Supercross avec des pilotes connus comme Chad Reed, Ken Roczen ou l’indétrônable Ryan Dungey. Le jeu est-il à la hauteur de l’événement ? La réponse ci-dessous !

Let’s Go

Monster Energy Supercross est finalement arrivé en ce mois de février et la licence détenue par Milestone n’a oublié aucun support en sortant sur PlayStation 4, Xbox One,  Nintendo Switch et PC. La firme n’en est pas à son coup d’essai dans le monde des jeux de moto car nous leur devons également la série MXGP qui a su s’améliorer d’année en année !

Nous partons confiants dans le test du jeu, surtout que celui-ci bénéficie d’une licence officielle qui permet aux fans de moto de se sentir proches de leurs idoles, voire de les imiter, manette en mains !

Sur le papier, le titre parait alléchant et il est maintenant temps de franchir la barrière qui nous sépare de l’écran titre pour découvrir le jeu plus profondément ! C’est ainsi que nous appuyons  fébrilement sur le bouton Start ! Nous commençons la partie sur Monster Energy Supercross qui propose dès le début de créer un personnage et de sélectionner une moto parmi de nombreuses marques connues (Suzuki, Honda,Husqvarna,KTM etc.) !

Au choix, vous pouvez créer un personnage et une moto aux couleurs de votre choix ou alors utiliser les couleurs des sponsors ! Il est maintenant temps d’entrer dans la peau du pilote et de sélectionner le mode de jeu parmi les 5 disponibles : course unique, contre la montre, championnat, carrière ou  encore créations de piste.

De notre côté, nous optons pour le mode carrière qui propose de suivre une saison dans la catégorie 250 Est ou 250 Ouest ! Une fois sélectionnés, vous apercevez votre moto et votre personnage ou vous pouvez effectuer les derniers réglages des paramètres : l’IA, de très faible à réaliste, le nombre de tours, la gestion du poids du personnage ou encore la sélection du passage de vitesses automatique ou manuel. De ce côté, Monster Energy Supercross fait du bon travail et permet au joueur novice comme au néophyte de régler la difficulté qu’il souhaite dès le départ !

Carrière et compagnie

Après avoir effectué votre première course, vous recevez des crédits et de l’expérience. Les crédits permettent d’obtenir de nouvelles pièces pour votre moto afin d’en améliorer la maniabilité, la puissance ou encore le freinage mais également le côté esthétique !

Il est assez aisé de changer les pièces de votre moto ou même de choisir un sponsor dans cette même page. Ici, il n’y a pas de menu ,ni de sous-menu  pour gérer l’ensemble votre bécane, le tout se veut simple et accessible à tous sur une seule et même page !

Si les crédits ont une place importante pour les joueurs qui souhaitent bien équiper leur moto ou changer de modèle au gré de leur envie, l’expérience du pilote, lui, reste anodine. Car dans Monster Energy Supercross, l’expérience ne sert qu’à déverrouiller des trophées, des  succès ou montrer aux autres joueurs en ligne que vous avez squatté le jeu ! Avouons-le, nous aurions préféré que cette expérience serve à débloquer des pistes, des tenues ou des motos dans le jeu, mais cela n’est pas le cas ici… dommage !

Après avoir modifié la mécanique et l’esthétique de votre moto, il est temps de repartir pour le mode carrière pour regagner des crédits et de l’expérience.

Si au début, nous apprécions le mode carrière, il devient rapidement ennuyeux et linéaire ! Tout d’abord, les crédits qui tombent en fin de course deviennent vite trop nombreux. Finalement, après quelques heures de jeu, vous aurez de l’argent quasi illimité et vous ne saurez plus comment le dépenser ! Ensuite, les courses en mode carrière s’enchaînent assez vite (en dehors des temps de chargement) sans aucune cinématique, ni même une cut scene qui pourrait mettre un peu de vie dans le jeu.

Les seules informations que vous verrez entre les courses sont la gestion de la moto, du pilote ainsi que les objectifs à atteindre dictés par les sponsors. A côté de cela, il est possible de lire de faux messages de fans et de la télévision à travers des bulles issus des réseaux sociaux ! Rien d’incroyable mais un strict minimum qui pourra ravir les joueurs peu regardants !

Au final, la progression dans le mode carrière est linéaire, peu intrigante et bien trop simple à gérer en 250. Après avoir fini les courses en 250, vous pouvez participer à celles en 450, et là, le jeu devient plus dur avec une moto plus lourde et plus rapide. Mais au final, il n’y a rien d’insurmontable non plus !

Le mode carrière en 450 reste le mode le plus complet du jeu et propose une difficulté nettement plus élevée mais également 17 courses auxquelles participer ! Arriverez-vous à en sortir vainqueur ? De notre côté, cela nous a pris à peine quelques heures mais les courses s’avèrent tout de même bien plus palpitantes que celles de la saison en 250.

D’ailleurs, que vous choisissiez le mode carrière en 250 ou en 450, il est toujours possible d’utiliser le rembobinage en appuyant sur une gâchette! Cela vous permettra de reprendre juste avant une chute ou un bug de texture. Maintenant, à vous de voir si vous souhaitez utiliser cette option ou si vous préférez jouer comme un vrai pilote. Dans tous les cas, cela existe dans Monster Energy Supercross.

Les autres modes

Dans le paragraphe précédent, nous mettions l’accent sur la personnalisation de la moto, du pilote ainsi que du mode carrière mais Monster Energy Supercross propose également d’autres contenus. Si vous n’avez pas beaucoup de temps devant vous, vous pouvez choisir une course unique en 250 ou en 450 qui ne vous demandera que quelques minutes avant de terminer les tours de piste avec les paramètres de base.

Vous souhaitez vous mesurez à d’autres joueurs? Alors, il est possible de jouer en ligne jusqu’à 12 participants sur des circuits officiels comme sur des circuits personnalisés. Vous avez entendu  » circuits personnalisés »  ? Oui ce sont mes mots car Monster Energy Supercross interpelle également les créationnistes en herbe qui pourront utiliser un éditeur de circuits pour réaliser une piste à leur goût ! Une fois la piste terminée, ils pourront la partager avec les autres joueurs pour les affronter en ligne !

Dès que votre piste est téléchargée sur les serveurs de Monster Energy Supercross, les utilisateurs pourront la “liker” afin de la mettre en avant dans le jeu.

Le jeu en ligne ne vous intéresse pas? Alors, pourquoi ne pas essayer de battre des chronomètres dans le mode contre la montre qui vous demandera une certaine dextérité…Le challenge est de taille et devrait vous occuper un certain moment!

Vous ne souhaitez pas faire de course unique ,ni de carrière, ni même créer une piste? Alors? il vous reste toujours la possibilité de vous amuser sur le mode championnat. Dans tous les cas, Monster Energy Supercross à un mode adapté à vos besoins que vous soyez un joueur solitaire ou non.

Les défauts du jeu

Nous avons parlé du mode solo, du mode multijoueur, de la licence officielle de moto mais nous n’avons pas encore abordé les sujets qui fâchent comme les défauts du jeu. Aucun jeu n’est parfait et Monster Energy Supercross n’échappe pas à la règle. Le jeu de Milestone a un gros souci de freeze (du moins sur la version Xbox One) : il arrive qu’en début de course, ou dans des zones fortement peuplées de pilotes et de motos, de ressentir du lag voire des freezes de quelques secondes à l’écran. Rien de bien méchant, mais cela a le don de gâcher le début de la course ou de perturber un moment de duel avec un autre pilote !

Mais, il n’y a pas que cela. Monster Energy Supercross se veut très arcade pour un plaisir immédiat sans prise de tête. Si on peut respecter le choix des développeurs, il aurait été plus judicieux d’avoir plus de paramètres à gérer dans le jeu. Au final, vous n’avez que très peu de choix à faire et la jouabilité est assez rigide.

Je pourrais également parler des graphismes de Monster Energy Supercross : le titre de Milestone reste assez beau dans l’ensemble mais le tout manque de vie ! Certes, les pistes sont belles, les effets de lumière de qualité mais les gradins sont désespérément vides… c’est dommage !

Pour finir, il faut noter que les temps de chargement s’avèrent longs entre les courses et le joueur doit patienter à chaque fois une à deux minutes. Nous espérons sincèrement que cela sera corrigé via une mise à jour, mais pour le moment, il est assez rageant de patienter aussi longtemps, manette en mains, qu’une course commence !

Je pense avoir fait le tour sur Monster Energy Supercross et l’heure du verdict a sonné ! Alors, top ou flop ? La réponse ci-dessous.

Conclusion 

Monster Energy Supercross est un jeu qui plaira sans aucun doute au néophyte du genre mais qui divisera les autres joueurs à la recherche de réalisme ! En effet, le titre de Milestone se veut très arcade dans la conduite et trop permissif dans son ensemble ! Le jeu n’est pas mauvais en soit car il propose un mode carrière correct, des graphismes chatoyants, la possibilité de jouer en ligne et même de créer ses propres pistes ! A côté de toutes ces qualités, Monster Energy Supercross a également quelques défauts comme le bruit des motos qui manque de réalisme ou encore des freezes lors des parties en solo et en multijoueur. Chez JeuxCapt, nous vous conseillons d’essayer le jeu avant d’y succomber et ainsi de vous faire votre propre avis sur cette licence qui divisera autant les joueurs qu’elle les rassemblera !

Points positifs

  • Les graphismes beau mais…
  • Les pistes et les pilotes officiels
  • La création de pistes
  • La possibilité de paramétrer chaque course
  • Une maniabilité arcade

Points négatifs

  • …qui manquent de vie avec des gradins vides de spectateurs
  • Le son des motos
  • Des freezes
  • Une carrière linéaire
  • Temps de chargement assez longs
  • Une maniabilité arcade
6

Acceptable