Monster X Monster Critique tome 1 : Un glandeur va devenir chasseur de monstres

monster x monster critique
Lorsqu’on parle d’univers fantastique avec des créatures féroces que les humains doivent chasser, on a souvent des histoires assez sérieuses. Dans Monster X Monster, on nous propose une approche très différente de ce qu’on a l’habitude d’avoir. On va suivre l’histoire d’un glandeur de première à travers cette série qui se termine en 3 tomes. Vendu 7,65€, c’est Ki-oon qui édite ce manga en France.

Monster X Monster Critique

Synopsis :

L’époque où l’humanité tremblait face aux monstres est révolue. Aujourd’hui, ce sont les monstres qui sont les proies des humains ! Les Bringers, spécialistes de la chasse aux créatures fantastiques, sont de véritables stars respectées de tous. Enfin, sauf du héros de notre histoire, le pire glandeur de l’humanité ! À 29 ans, il vit encore chez ses parents et passe ses journées à se curer le nez en pestant contre l’attention portée aux Bringers.

Il mène un combat quotidien contre sa mère, qui menace de le tuer s’il ne va pas chercher du travail… et, en bon parasite, il s’arrange pour rentrer bredouille à chaque fois !  Contre toute attente, la mère finit par avoir raison de la résistance du fils. Ce dernier se retrouve ainsi embarqué bien malgré lui dans un voyage initiatique pour devenir… Bringer ! Mais comment s’en sortir quand le moindre contact avec le plus minuscule des monstres suffit à vous faire tourner de l’œil ? 

Critique :

monster x monster scanDans cette œuvre écrite et dessinée par Nikiichi Tobita, on va suivre un type. Un pur glandeur, une grosse feignasse, le pire qu’on connaisse dans un manga. Il ne veut absolument rien faire de sa vie en dehors de glander dans sa piaule, jouer à des jeux vidéo de drague et se moquer des Bringers. Notre héros à un énorme mépris pour ces gens-là et ne comprends pas pourquoi ils sont adulés. Afin de vous faire une idée, les Bringers sont les stars de notre époque. Ils sont aimés, occupe la Une des journaux et c’est grâce à eux que les monstres sont chassés.

Pour y arriver, il faut forcément suivre un entrainement et s’investir pleinement dans cette tâche… tout le contraire de notre héros. Chaque jour, il est censé aller chercher un job sous la menace de sa mère qui ne le supporte plus… à 29 ans avoir un glandeur pareil à la maison, c’est quand même compliqué. En plus d’être extrêmement fainéant, il est aussi très maladroit et ne met aucune volonté dans ce qu’il doit faire. Forcément, avec ce type de personnage, on a droit à des moments très drôles.

Ce premier tome est une bonne mise en bouche et laisse présager de bonnes choses pour la suite. On n’entre encore cependant pas dans le vif du sujet puisqu’au vu du synopsis, on sait déjà que par la force des choses, notre héros va devenir Bringer. Ce premier tome met donc l’accent sur la personnalité de notre héros du jour et de l’univers dans lequel on se trouve. On attend donc de pouvoir lire le tome 2 pour voir comment l’histoire va décoller. Il faudra cependant attendre jusqu’au 24 mai pour découvrir la suite. La série quant à elle se terminera le 17 aout avec la sortie du tome de Monster X Monster.

monster x monster scan

On termine tout de même cette critique pour vous parler des dessins de Nikiichi Tobita. L’auteur a apporté un soin particulier aux traits des visages des différents protagonistes. Plus particulièrement, et ce n’est pas une blague puisqu’il le dit lui même, il a pris beaucoup de temps sur un point. Le héros se cure souvent le nez, et il explique que pour parvenir à dessiner cela parfaitement, il s’est souvent lui-même mis devant un miroir à se décrotter les narines. En dehors de cette anecdote, les dessins de Monster X Monster sont plaisants et agréables avec un soin particulier pour les visages.

Acheter tome 1 de Monster X Monster

Précédente critique : The Last Contract

Laisser une réponse