Mr Punch Critique : Une étrange histoire de marionnettes

Vous voulez de l’étrange ? Aujourd’hui on va vous parler de Mr Punch. Ce comics est édité chez Urban Comics et raconte une histoire célèbre de marionnettes en Angleterre. Disponible depuis le 24 mars dans la collection Urban Graphics, ce récit de Neil Gaiman est destiné à un public adulte qui souhaite faire face à une histoire atypique. Il est vendu 14€ et offre au lecteur 96 pages.

Mr Punch CritiqueSynopsis :

Un petit garçon est envoyé chez ses grands-parents au moment de la naissance de sa sœur. L’adulte qu’il est devenu raconte les souvenirs de cette période dont les sentiments et impressions, même les plus étranges, ont été figés par le prise déformant de l’enfance. Son séjour est rythmé par un spectacle de marionnettes dont le héros, Mr Punch, est un méchant nabot rouge, violent et à la voix couinante.

Critique :

mr punch scan frLa couverture est intrigante, très intrigante et lorsqu’on retourne le comics pour en savoir plus, on se dit qu’on va tomber dans un véritable récit d’horreur. Jugez par vous-même. « Il jeta le bébé par la fenêtre. Puis, il battit sa femme à mort. Il tua ensuite le policier venu l’arrêter. Sur la potence, il parvint à faire pendre le bourreau à sa place. Il assassina un fantôme, et piégea le Diable en personne. Toujours il échappa à la mort. Et Mr Punch vit encore, errant par monts et par vaux, amusant et délectant les plus anciens comme les plus jeunes. » Avouez que ça fait froid dans le dos de lire ça ? Finalement, on n’a pas du tout un récit flippant. Certes, le tout parait assez glauque, mais en réalité, il s’agit d’une histoire de marionnette. Le grand public peut alors totalement se tromper en s’offrant Mr Punch.

Le tout n’est pas évident à comprendre de prime abord. On cherche souvent à essayer de cerner ce que l’auteur souhaite véritablement à nous raconter. Finalement, ce qu’il faut vraiment se dire, c’est que vous allez suivre l’histoire d’un jeune enfant qui va aller en vacances chez ses grands-parents qu’il semble connaitre très peu. Neil Gaiman va alors nous faire vivre un séjour pour le mois atypique de ce garçon qui va découvrir un spectacle de marionnettes qui n’est pas vraiment destiné à un jeune public, mais également faire face à la violence ou encore la solitude. Des sentiments qu’on voit d’une manière très différente lorsqu’on est enfants. Le tout est donc difficile à bien comprendre, et il faudra probablement lire l’histoire à plusieurs reprises pour parfaitement saisir les détails de l’histoire. Mr Punch n’est donc pas destiné à Monsieur, Madame tout le monde.

mr punch scanAu niveau des dessins, le tout est assez sombre. Dave McKean opte d’ailleurs pour plusieurs styles. Si les traits des personnages sont assez simplistes dans l’ensemble, il arrive bien à faire ressortir les émotions du moment. Il propose également par moment de véritables photos afin d’illustrer comme il se doit quelques éléments bien précis. Pour faire simple, les dessins ne plairont pas à tout le monde, c’est un fait, mais ils accompagnent parfaitement l’histoire et colle assez bien avec l’univers sombre du scénariste.

Critique précédente : Lockdown tome 3

Laisser une réponse