TEST – Nine Parchments – Un RPG magique de qualité?

Nintendo Switch PC PS4 Xbox One

Nine Parchments est le dernier jeu des finlandais de Frozenbyte sorti en décembre 2017 sur Nintendo Switch. La société, très réputée dans le milieu grâce à des hits comme Trine, me faisait espérer le meilleur… peut-être même trop.

Démarrage

Avant de débuter et de parler du gameplay, je vais détailler quelque peu le titre de Frozenbyte qui ne plaira pas forcement à tout le monde car il s’agit d’un RPG en vue isométrique proposant un gameplay basé sur cinq éléments magiques (feu, glace, électricité, vie et mort) dont vous ne maîtriserez pas tous les éléments au départ…

Au début de l’aventure, vous êtes un simple apprenti sorcier qui essaie de passer son diplôme dans l’école de magie jusqu’à ce que les parchemins soient jetés au vent. Vous, en tant qu’un des huit personnages (bien que seulement deux soient disponibles pour commencer), êtes dénommé pour trouver les parchemins et sauver la magie.

C’est ainsi que démarre l’aventure avec un scenario assez banal ainsi qu’une simple cinématique d’ouverture qui servira de mise en bouche ! Par la suite, nous aurons le droit à une voix off ne parlant qu’en anglais mais heureusement avec la présence de sous-titres en français expliquant le déroulement de l’aventure… Enfin, le déroulement pas vraiment, disons que cette voix expliquera régulièrement ce qui se passe à l’écran.

Vous voilà lancé dans le grand bain à la recherche de parchemins avec seulement quelques pouvoirs à votre disposition ! Vous explorez les lieux et on vous informe qu’en plus des parchemins à trouver, il faudra également retrouver cinq plumes bleues par niveau, plutôt bien cachées ! Il ne sera pas rare de trouver une plume dans des buissons, en haut d’une falaise ou encore à l’opposé de la vue actuelle car, rappelez-vous, Nine Parchments est un jeu qui se joue avec une vue isométrique qui ne permet pas de voir l’ensemble des lieux que vous explorez.

D’ailleurs, la vue de Nine Parchments peut être problématique par moments et nous en reparlerons dans le paragraphe suivant.

Prise en main

Avant de parler de la vue du jeu, nous allons mettre en avant la prise en main assez délicate de Nine Parchments qui demandera un temps d’adaptation ! Avec une vue du dessus, le titre de Frozenbyte n’est pas forcement déroutant pour se déplacer avec une manette en main… En revanche, le lancement de sorts demandera un minimum d’adaptation, voire de Game Over, à certains avant de  réussir à les manier convenablement ! En effet, les trois sortilèges de départ ne sont pas forcément faciles à lancer sur les ennemis… Il faudra utiliser les gâchettes L ou R pour passer d’un sort à l’autre via un cercle de compétences ! Si, au départ, se tromper de sort n’est pas vraiment un drame, et que le joueur arrive tout de même à s’en sortir face aux ennemis, cela évoluera assez rapidement et chaque erreur pourra s’avérer fatale pour un joueur solo! En multijoueur local ou en ligne, les amis pourront dans ce cas venir vous aider… Mais en solo cela peut vite devenir frustrant.

Pourquoi les sorts ne sont pas faciles à lancer ? Tout simplement car le système du cercle de compétences n’est pas forcément le mieux adapté au gameplay de Nine Parchments qui vous fera croiser divers ennemis ! Certains sorts doivent être lancés pendant un certain temps sur l’ennemi, comme le premier pouvoir de glace qui doit être maintenu assez longtemps sur un ennemi pour le congeler, une fois l’ennemi refroidi à vous de l’achever avec un nouveau sort ou en appuyant sur la touche ZR qui permettra à notre sorcier de le frapper au corps à corps. Si sur le papier cela peut paraître simple, avec une manette en main c’est une autre histoire, il n’est pas forcement évident de lancer un sort quand d’autres ennemis vous lancent des boules de feu ou alors qu’ils vous foncent dessus pour exploser, vous retirant ainsi de nombreux points de vie… Et si dans le pire des cas vous mourez ? Votre sorcier pourra revenir une deuxième fois à la vie et continuer son niveau en toute quiétude en combattant les ennemis pour atteindre le point final de ce stage. Malheureusement, que se passe-t-il si vous venez à mourir une deuxième fois ? Vous verrez un message Game Over à l’écran ! Pas de panique, ce message n’est pas définitif et il sera possible d’appuyer sur le bouton A pour recommencer le niveau ! (enfin, cela est vrai pour les difficultés facile, normal, difficile car le mode extrême ne vous permettra de mourir qu’une seule fois avant d’être confronté à un Game Over définitif).

Comme, je vous l’expliquais ci-dessus, les sortilèges ne sont pas forcément évidents à lancer au début de l’aventure et cela ne s’arrange pas par la suite car les ennemis deviendront de plus en plus coriaces et résisteront à certains sorts ! En effet, il ne sera pas rare de croiser des ennemis de glace insensibles au froid, ou des ennemis de feu insensibles à la chaleur, etc. Il faudra donc réussir à passer d’un sortilège à un autre en un laps de temps assez serré, le tout sous les salves des attaques ennemies. Autant dire qu’en mode solo, il vous faudra apprendre certains stages par cœur pour réussir à les passer sans encombre… Et encore, vous ferez par moments face à certains ennemis que vous n’avez pas vus à cause de la vue isométrique ! Dans Nine Parchments, les ennemis apparaissent petit à petit sur l’écran en sortant d’un cercle noir de magie et la vue isométrique nous fait passer par moments à côté de certains ennemis sans le vouloir, alors que nous les croisons à d’autres moments en évitant les attaques adverses… Autant dire qu’il nous arrive d’être surpris par une boule de feu ou un ennemi qui nous attaque dans le dos alors que nous ne nous y attendions pas. Si malgré tout, vous arrivez à avancer dans l’aventure en solo, vous ferez rapidement la connaissance du premier boss à tuer ou il sera possible de récupérer le premier parchemin magique.

Abattre le premier boss s’avère assez facile une fois que vous avez assimilé le mécanisme de combat de ce dernier… En revanche, les prochains boss ne sont pas forcément aussi faciles à éradiquer ni cléments avec vous et vous devrez certainement faire face à quelques Game Over avant de réussir à les abattre. Tout comme les ennemis basiques, les boss évoluent au fil de l’aventure et sont immunisés contre certains sortilèges et il faudra une nouvelle fois passer rapidement d’un sort à l’autre pour espérer les combattre et, croyez-moi, cela n’est pas toujours évident ! Un exemple concret : vous vous retrouvez en plein milieu d’une place avec des portes qui tournent autour de vous et d’où jaillissent des béliers-taureaux résistants à divers sortilèges élémentaires, il faudra réussir à éviter les créatures et leur lancer un sort auquel ils ne sont pas immunisés… Croyez-moi, cela est loin d’être évident quand nous passons d’un bélier-taureau de feu à un électrique et qu’il faut appuyer plusieurs fois sur les gâchettes L ou R pour trouver le bon sort…

Comme vous avez pu le comprendre, l’aventure solo peut être redondante mais qu’en est-il en multijoueur ?

C’est mieux à plusieurs

Si l’aventure solo peut se montrer frustrante, Nine Parchments réussit sa mission en proposant un RPG coopératif de qualité ! En lisant les paragraphes ci-dessus, vous avez vite compris que le gros souci de Nine Parchments réside dans ses ennemis diversifiés résistants à divers sortilèges et qu’il est impossible en solo de réussir les stages du premier coup… Mais cela change totalement quand plusieurs joueurs prennent la manette et le titre devient plaisant à deux et excellent à quatre joueurs. En effet, entouré de vos amis, vous pouvez vous mettre d’accord sur le rôle de chacun en termes de sortilège pour abattre rapidement les ennemis à l’écran. Ou alors, vous pouvez très bien jouer de façon désordonnée et cela créera un joli foutoir à l’écran avec quelques rires de vos amis quand un coéquipier mourra. Ou encore, j’aurais pu mettre en avant la vue isométrique du jeu, si vos amis avancent et que vous trainez, votre personnage disparaîtra sur la gauche de l’écran et un compteur apparaîtra, il vous faudra alors revenir au plus vite à côté de vos alliés avant que le compteur n’atteigne 0 sous peine de perdre une vie… Vous l’avez compris, le mode multijoueur local reste le gros point fort de Nine Parchments. Mais que faire sans un ami sous la main ? Il est toujours possible de jouer au mode multijoueur en ligne.

D’ailleurs, le mode multijoueur en ligne a été patché en décembre car, au lancement du jeu, vous perdiez votre sauvegarde solo si par malheur vous aviez lancé une partie en ligne… C’est d’ailleurs ce qu’il m’est arrivé et c’est l’une des raisons pour lesquelles le test du jeu arrive tardivement sur JeuxCapt ! Aujourd’hui, le titre de Frozenbyte est corrigé et vous pouvez lancer une partie multijoueur en ligne sans craindre de perdre votre avancement solo.

Que dire du mode en ligne ? Celui-ci est stable et tient en compte de l’avancement de votre personnage pour ne pas avoir un décalage entre votre niveau et le stage lancé par le chef de groupe : vous imaginez bien qu’un niveau 1 dans un stage de fin galèrerait et qu’il verrait assez rapidement un Game Over à l’écran, les développeurs l’ont eux aussi bien compris !

D’ailleurs, nous parlons depuis le début du test de la maniabilité, du gameplay, mais nous n’avons pas encore mis en avant l’évolution de notre personnage ni de son équipement ! Ça tombe bien, nous en parlerons dans le paragraphe suivant !

Équipement, évolution du personnage et épreuves cachées

Dans Nine Parchements, vous démarrez l’aventure totalement nu (enfin façon de parler) … Votre personnage est bien évidemment habillé mais ne dispose pas de chapeau, ni même de bâton de magie et a des compétences très limitées !

Les compétences sont les premières caractéristiques modifiables dans le jeu en finissant un niveau. A chaque fin de niveau, vous gagnerez des points à attribuer à votre personnage pour les compétences de votre choix. Les compétences ne sont pas toutes disponibles en début d’aventure et il faudra réaliser certaines actions dans le jeu pour les déverrouiller… Un système assez particulier qui ne plaira pas forcement à tous les joueurs mais qui a le mérite de demander une certaine rigueur pour accéder à l’ensemble des compétences déverrouillables !

Ces compétences déverrouillables permettront la plupart du temps d’augmenter la puissance des sortilèges ou la résistance de votre héros. A côté de cela, il y a également des chapeaux à trouver. La plupart du temps, ils apparaitront après avoir battu quelques ennemis dans un niveau. Les chapeaux de sorcier ne sont qu’esthétiques la plupart du temps et seront à mettre au gré de vos envies ou vous serviront à réaliser certaines épreuves cachées.

Le bâton de sorcier a quant à lui une grande importance car il fait varier le gameplay du jeu ! A plusieurs, il est par exemple conseiller d’avoir un ami disposant d’un bâton redonnant de la vie aux autres joueurs. A côté de cela, de nombreux autres bâtons magiques existent : ils permettent de se téléporter plus vite ou d’être plus résistant à la glace, au feu, à l’électricité etc… Il est donc vivement conseiller de choisir un bâton en adéquation avec le niveau en cours. Sur une montagne enneigée, vous allez surement croiser de nombreux ennemis de glace et donc bénéficier d’un bâton permettant de résister à la glace ne sera pas du luxe.

A côté de cela, il y a également des zones cachées dans Nine Parchments qui ne s’ouvriront que si vous disposez des éléments nécessaires (chapeau et bâton). Un exemple concret : vous vous baladez dans un niveau rempli de brume et arrivez devant une porte demandant le bâton de sorcier Marvek, vous l’équipez puis la porte s’ouvre et vous devrez faire face à un casse-tête mécanique nécessitant d’allumer des torches pour vous frayer un chemin et glaner la récompense de fin.

La plupart du temps, les zones sont cachées dans les recoins des cartes et nous vous conseillons de bien fouiller l’environnement du jeu pour ne pas passer à côté ! Je pense avoir fait le tour sur le nouveau titre de Frozenbyte ! Alors que vaut Nine Parchments ? Le verdict ci-dessous.

Conclusion 

Nine Parchments n’est pas vraiment un jeu à mettre en toutes les mains ! Le titre de Frozenbyte est un charmant petit dungeon crawler qui possède des visuels sympathiques et un gameplay intuitif, mais souffre d’un manque de profondeur surtout en solo… où on passera la plupart de son temps à mourir et à recommencer les niveaux jusqu’à connaitre par cœur les ennemis pour ne pas voir de Game Over à l’écran ! Au final, le joueur seul passera la plupart de son temps à se rendre du point A au point B en fouillant ici et là à la recherche de plumes puis effectuera quelques combats contre des boss pas toujours faciles à vaincre ! Néanmoins, le titre prend tout son ampleur en multijoueur local ou en multijoueur en ligne où chaque sorcier pourra attaquer des ennemis prédéfinis où l’entraide et la camaraderie seront au rendez-vous ! Avant de franchir le pas, nous vous conseillons d’essayer le titre. Par ailleurs, avoir des amis à proximité sera un gros plus pour jouer à Nine Parchments.

Points positifs

  • Les boss
  • Les équipements divers et variés
  • Les plumes à trouver
  • Les donjons
  • Une aventure sympathique à plusieurs
  • Des ennemis très diversifiés
  • Les épreuves cachées

Points négatifs

  • Frustrant en mode solo
  • Une vue isométrique qui ne plaira pas à tous
  • Une voix off trop discrète
  • Quelques boss difficiles à combattre
  • Un scénario assez banal
  • Une OST trop discrète
6

Acceptable