Nintendo Switch – Les pirates à l’assaut avec une puce prévu pour le mois de Juin

Nintendo Switch – Les pirates à l’assaut avec une puce prévu pour le mois de Juin

Le piratage est un véritable fléau dans le milieu vidéo ludique ! Si certains joueurs pensent que tout ceci est récent…Dans les faits, le phénomène a toujours existé et n’a cessé d’évoluer (disquette, cd boot, puce etc..). Aujourd’hui, c’est la Nintendo Switch qui semble visé par les pirates  et dont une puce arriverait sur le marché le 15 juin prochain…

Si la Xbox One et la PlayStation 4 résistent encore et toujours aux pirates grâce à d’innombrables mises à jour et une architecture complexe ! La Nintendo Switch de son côté avait opté pour une architecture assez simple avec une puce Nvidia Tegra X1 connu des hackers pour être facilement accessible via un glitch…Si depuis plusieurs mois, la scène indépendante ne cesse de proposer des choses non officiels sur la console de Nintendo comme la possibilité d’installer linux ou encore de jouer à des petits jeux indépendant.

Aujourd’hui, les bidouilleurs en herbe annoncent la toute première puce pour la Nintendo Switch qui devrait permettre de faire tourner d’innombrables Homebrews sans avoir à bidouiller la console. Mais là où le bât blesse, c’est que la firme Fail0verFlow annonce dans le même temps que leur puce nommé Switch X Pro tournera sur n’importe quelle version de la Switch que celle-ci soit à jour ou pas…

Mais ce n’est pas tout, les pirates annoncent pour les novices un kit rendant le hack encore plus simple d’accès. Avec ce hack, il sera donc possible d’installer Android, Linux, des Homebrews ou un Custom Firmware et les roms pirates sur sa console.

Attention tout de même, le système contrôle la fréquence et le voltage des puces CPU et GPU et peut donc surchauffer la console et la rendre inutilisable.

Vu les capacités de la Switch en mode TV et nomade, l’émulation de jeux rétro sera un jeu d’enfant et supportera sans problèmes les consoles de l’Atari à la Gamecube. Grâce à son port MicroSD ,les roms seront téléchargeables facilement à l’aide d’un PC puis placé à la racine de la MicroSD…

Nintendo arrivera-t-il à contrer la menace avec une mise à jour ? Ou alors, les pirates ont trouvés une faille ne pouvant être patché ? Des questions qui restent sans réponse pour le moment ! Néanmoins, nous espérons pour Nintendo qu’une solution existe avant que les pirates n’arrivent à faire tourner les jeux commerciaux de la Nintendo Switch de façons illégales !

Nous vous rappelons qu’il est bien évidemment déconseillé de modifier votre console et que celle-ci ne serait plus couverte par la garantie constructeur le cas échéant ! De même qu’il est interdit de télécharger des jeux sous copyright et que ceci peut-être répréhensible au niveau de la loi !

Cette actualité est juste ici à titre informatif en espérant que Nintendo réagisse assez vite, car la Nintendo Switch n’a clairement pas besoin de cela…

*Homebrew : Programme indépendant crée par des développeurs et s’installant comme un jeu sans l’accord officiel de la société détentrice !

2 Commentaires

  1. Dans l’ensemble personne y gagne…Si Nintendo verra sa branche hardware gagner de l’argent en vendant plus de Nintendo Switch! La branche Software en partira car de nombreux pseudo joueur n’achèteront plus les jeux et utiliseront des versions téléchargées sur le net…Verdict, l’argent engagé par Nintendo pour développé un jeu (musicien ost, motion capture, codeur , graphiste etc…) ne sera pas forcement un retour sur investissement.! Finalement, les développeurs tiers prendront peur et ne prendront plus de risque sur la Switch en ne sortant que des petit jeux ( party game, jeux de dance etc…)! A la fin ce sont les joueurs qui se plaindront du manque de softs correcte sur la console et de l’afflux de petits jeux…Alors qu’ils auront eux même créer cette situation. La boucle et bouclé…

  2. « la nintendo switch n’a clairement pas besoin de cela. »

    Cela semble évident pour certains et pourtant…
    Si on y réfléchit bien. le homebraw pour la wii ? les puces R4 de la DS? Cela ne les à pas empêcher de très bien s’en sortir… On pourrait même se demander si ce n’est pas justement volontaire.. après tout une console crackable devient intéressente pour pas mal de monde…

    Et puis on parle de Nintendo. La plupart des gens qui achètent Nintendo sont assez favorable au format materiel donc les gros jeux seront vendus quand même. Le crack servirait surtout a libérer un peu la console (navigateur internet, quelques jeux à tester, l’émulation…) c’est un plus pour la console en ce sens là, car cela ne fait pas perdre grand chose a Nintendo. au niveau des actionnaires c’est un gros plus pour eux car ils vendront d’avantage de console.

    Nintendo 64 : difficilement crackable : peu de vente
    Gamecube : difficilement crackable : peu de vente
    Wii : crackable facilement : Beaucoup de vente
    DS/3DS : crackable facilement : Beaucoup de vente
    Wii U : difficilement crackable : Peu de vente

    Je n’ai pas cherché le lien cause a effet (est-ce que le crack fait vendre, ou bien la vente motive a cracker) Mais je pense pas qu’un homebraw sur la switch puisse être si néfaste 🙂

Laisser une réponse