TEST – NiOh : Premier coup de cœur de l’année 2017

PS4

Si on est tous conscient des nombreuses années d’attentes que les fans de Final Fantasy XV ou encore The Last Guardian, ces deux jeux ne sont pas les seuls qui ont connu un développement compliqué. Concernant NiOh, cela fait déjà 12 ans que le titre est en développement et on imagine qu’il y a eu de très nombreux changements depuis le début. Disponible depuis le 8 février 2017, NiOh va vous plonger dans les années 1600. Dans le jeu, on va incarner William dans un Japon ou l’air des Samurais domine. Nous allons alors partir à la recherche d’un objet qui nous a été dérobé. On va ainsi tenter de le retrouver et braver de nombreux dangers. Bien évidemment, il y aura d’autres éléments à prendre en compte en évoluant dans le jeu.

Test NiOhÀ poil dans une cellule

Vous l’aurez compris, NiOh joue dans la cour des grands. Si esthétiquement, le jeu n’est pas plus le plus beau du monde, nous avons été totalement captivés par cette nouvelle licence.  Texture assez pauvre et grossière par moment, il faut bien reconnaitre qu’on n’a pas souvent prêté attention à tout ça tant le jeu est agréable à jouer. Cela dit, le titre bénéficie d’un avantage indéniable. Si vous avez PS4 standard ou Pro, vous allez pouvoir choisir entre plusieurs options. Vous allez en effet avoir accès à plusieurs options d’affichages, mais aussi de nombre d’images par seconde. Un détail très important au vu de l’exigence de NiOh.

Afin de planter le décor, le jeu est un habile mélange entre la saga Ninja Gaiden et les excellents Dark Souls. Si ce dernier est une licence difficile d’origine, Ninja Gaiden peut également vite le devenir dans les niveaux de difficulté les plus élevés. Avec toute l’expérience acquise par les développeurs au fil des années, on est désormais face à une oeuvre très aboutie en terme de gameplay. Afin de corser l’aventure, dès le début du jeu, vous commencerez sans la moindre arme ni armure enfermée dans une cellule. De là, il faudra apprendre à maitriser le jeu, votre personnage et connaitre les ennemis.

Test NiOh

Qui souhaite la paix prépare la guerre

Il est indispensable de connaitre les mouvements de vos adversaires si vous souhaitez vivre longtemps dans NiOh. Le moindre faux pas peut-être fatal et pour survivre, vous aurez à disposition le choix des armes et de votre style. Double Katana, hache ou encore marteau de guerre, le choix est vaste, mais chaque arme aura ses avantages et ses inconvénients. Par exemple, la hache fait de lourds dégâts, mais il vous faudra plus de temps pour attaquer les ennemis. À l’inverse, le double katana fera moins de dégâts, mais vous serez beaucoup plus rapide.

Les choses ne s’arrêtent pas puisqu’il faudra jouer constamment avec la manière dont vous tenez votre arme. Haute, basse ou standard. Avec une position haute, vous aurez plus de force, mais serez plus exposé, avec une garde basse, c’est la vitesse prime alors que la standard est logiquement équilibré. À vous de trouver la meilleure position en fonction de chaque ennemi que vous allez croiser, sinon ça serait trop facile. Notez également qu’en fonction de votre position, les combos sont différents.

Afin de sortir victorieux de vos combats, il faudra également gérer votre garde, les esquives, votre poids et surtout votre KI. Ce dernier est un élément hyper important dans NiOh. Oubliez les jeux d’action ou vous pouvez taper tout ce qui bouge sans vous soucier de l’endurance de votre personnage. Ici, chaque action consomme du KI. Frapper, esquiver et même prendre une attaque dans sa garde fait baisser votre jauge qui remonte d’elle même quand vous êtes au repos. Il faudra donc faire avec pour ne pas vous retrouver à bout de souffle et vous faire éliminer sans rien pouvoir faire.

Dans NiOh, si vous mourez, vous êtes responsable. Inutile de vous en prendre au jeu. Mauvais déplacement, mauvaise gestion du KI ou simple erreur d’inattention. Les combats de boss quant à eux sont également exigeants. Difficile à terrasser, vous allez également mourir de nombreuses fois avant de parvenir à les éliminer. Il faudra comme pour les simples ennemis apprendre à les connaitre pour mieux les terrasser.

Die and Retry

Afin d’optimiser vos chances de réussites, vous pourrez bien évidemment faire évoluer votre personnage. Le système d’expérience est assez bien pensé et traitre également. Pour évoluer, il faudra cumuler de l’Armita, une ressource qui provient des âmes humaines. Afin de gagner en niveau, il faudra alors trouver un sanctuaire afin de prier et dépenser l’expérience acquise. Sauf que si c’était aussi simple que ça, ça serait trop facile. Si vous mourez avec un certain nombre d’expérience que vous n’aurez pas dépensée, vous la perdrez. Cela dit, vous pourrez tout de même la récupérer si vous parvenez à aller jusqu’à l’endroit de votre défaite. Un système vicieux, mais qui pousse encore un peu plus le challenge. Une fois au sanctuaire, vous pourrez alors dépenser comme bon vous semble votre Armita dans différentes catégories. Force, endurance, coeur ou encore magie. À vous de choisir de faire un personnage équilibré ou alors surpuissant par exemple.

La magie est donc présente dans NiOh et vous en aurez bien besoin pour vous défaire de certains adversaires. Pour y parvenir, vous aurez avec vous un esprit protecteur. Il faudra remplir une jauge afin de l’appeler ce qui vous rendra plus fort pendant un certain temps. En avançant dans le jeu, vous débloquerez différents Esprits Protecteurs aux capacités différentes. À vous de choisir celui qui vous intéresse le plus.

Pour vous aider, vous pourrez également trouver des petits esprits dans les niveaux baptisés Kodama. Ces derniers débloquent un bonus pour William. Vous pourrez alors choisir entre un boost d’expérience à récupérer ou encore trouver plus d’élixir pour vous soigner. Bien évidemment, d’autres choix s’offriront à vous.

Toujours dans l’optique d’améliorer votre Samurai, vous pourrez trouver de nombreuses armes et objets durant vos missions. Planquer dans des coffres ou en élimant vos ennemis, le loot est très important dans NiOh. Tout n’est pas bon à garder, mais le surplus pourra soit être vendu soit être échangé contre de l’Armita. De plus, vous pourrez également passer à la forge pour faire fusionner deux armes ensemble afin d’en faire une plus puissante.

Comme si le jeu n’était pas suffisamment compliqué, les développeurs ont fait en sorte de ne pas mettre d’écran de pause. Si vous avez besoin de vous absenter quelques instants, il faudra donc trouver un coin sécurisé afin de ne pas revenir et voir l’écran game over. Si vous rencontrez des difficultés sur un passage, vous pourrez cependant inviter un ami dans votre partie afin qu’il vous aide l’espace d’un instant.

Vous l’aurez compris, le système d’évolution de NiOh est vraiment bien pensé. Vous aurez vraiment un large choix pour que votre personnage ressemble le plus à ce que vous souhaitez avoir.

What else ?

Dans le jeu, on a également apprécié son level design. On a parfois le choix de prendre une direction et pas une autre pour aller plus vite. Cela dit, prendre son temps est souvent la meilleure option. Il vous faudra parfois contourner une grande zone juste pour acquérir suffisamment d’expérience pour faire face à ce qui vous attend ou simplement ouvrir une porte qui était bloquée. Le level design est donc travaillé et bien pensé. Il en va de même pour l’ambiance assez lourde que propose NiOh. On reste dans l’ambiance avec une atmosphère assez pesante qui nous pousse à rester à l’affut.

Une fois que vous aurez terminé une mission, vous pourrez la rejouer. Forcément, elle vous paraîtra moins compliquée, mais cela vous permettra de réaliser différents défis. Vous aurez également accès à quelques quêtes annexes, un didacticiel bien pensé pour bien apprendre les mouvements du jeu ou encore à une bibliothèque. Celle-ci vous permettra de mieux comprendre l’histoire, découvrir plus en détail le bestiaire et l’univers de NiOh.

C’est à peu près tout pour ce test de NiOh. On pourrait vous parler de la durée de vie, mais selon elle est très variable. On peut tabler sur une trentaine d’heures si vous avez l’habitude de jouer à des jeux difficiles, on pense à Dark Souls ou encore Bloodborne par exemple. Pour un joueur normal, vous pouvez sans problème en ajouter 10 voir 20 de plus en fonction de votre aisance à évoluer.

Conclusion

NiOh est notre premier gros coup de coeur de 2017. Ce jeu est une petite bombe qu’on attendait plus. Si l’aspect visuel du jeu est carrément daté, en terme de gameplay, le titre est au top. Fluide, exigeant, très technique, c’est le die and retry à ne surtout pas manquer. Si vous êtes en quête de challenge, NiOh est tout simplement un indispensable à faire absolument.

Test NiOh
Jeu testé à partir d'une version PlayStation 4 envoyée par l'éditeur

Points positifs

  • Gameplay au poil
  • Le challenge proposé
  • Des combats passionnants
  • Les boss offrent un gros challenge
  • Ambiance et level design
  • Le système d'expérience bien pensé
  • Durée de vie
  • Le mode 60FPS tient bien la route

Points négatifs

  • Visuelement daté
  • Beaucoup beaucoup de loot
  • Navigation dans l'interface pas optimisée
  • Bestiaire assez pauvre
8.5

Super