Observer

Observer

PC Xbox One
6

Acceptable

Observer, le nouveau jeu des créateurs de Layers of Fear

Il y a peine un an, Blooper entrait dans le monde des développeurs en sortant un très bon titre. Pourtant, il est assez difficile de se faire une place sur le marché du survival-horror. Layers of Fear a tout de même réussi, et les joueurs Xbox One peuvent d’ailleurs le tester gratuitement, comme on vous l’annonçait il y a quelques jours.

Mais Layers of Fear, c’est du passé maintenant. Place au futur. Au sens propre comme au sens figuré puisque si leur premier jeu se passait dans une ambiance presque victorienne, Observer se situera dans le futur. Les amateurs de cyberpunk seront d’ailleurs ravis, puisqu’Observer s’inspire fortement des récits de K. Dick. Ainsi, dans une Pologne futuriste, une corporation a évidemment pris la place du gouvernement et aveugle la population à coups de drogues virtuelles. Dans ce futur pas vraiment reluisant, le joueur incarne un agent de police neural. Celui-ci a pour but de plonger dans le cerveau des personnes que la corporation trouve suspectes. Cependant, à force de plonger dans des esprits, il faudra faire attention à son propre mental. Observer cherchera donc clairement à brouiller le réel, l’esprit des personnes et de celui de la personne que l’on incarne. Sachant que tout ceci n’est peut-être qu’une gigantesque hallucination produite par la corporation. Bref, on imagine qu’il y aura un plot-twist un peu saignant.

Concernant le gameplay, il s’agira d’un classique jeu d’aventure horrifique, comme l’était Layers of Fear. Cependant, Blooper semble avoir travaillé le style visuel du jeu pour aller de pair avec son sujet. On retrouve tout d’abord une certaine noirceur qui contamine les décors. Mais Observer pourrait bien jouer également avec les effets d’écrans (interférences, paroi vitrée) mais aussi avec aussi l’esprit fragmenté des personnes envahies. Observer promet donc de se lancer sur les traces de son grand frère, et pourrait même le dépasser. On verra cela cette année, sur Xbox One et PC.

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse