Oddworld Soulstorm se montre enfin avec plusieurs infos !

La création d’Oddworld Inhabitants en 1994 avait pour but de créer un univers totalement différent du notre du point de vue visuel, tout en critiquant notre monde. Le monde du travail, l’écologie et évidemment le capitaliste sont en tête d’affiche de leurs jeux. Le prochain Oddworld Soulstorm ne dérogera pas à la règle comme l’indique son teaser.

Les jeux Oddworld baignent depuis toujours dans un savant mélange entre humour (noir) et histoire sombre. Dans le premier opus, on y suivait Abe, qui découvrit que son entreprise avait pour but d’utiliser sa race, les Mudokons, en guise de repas préparé. Un destin peu commode qui flirtait tout de même avec un humour un peu crétin à base de pet. Oddworld Soulstorm se veut encore plus sombre (plus d’humour donc ?) et cela se voit dès le teaser. Celui-ci mêle toujours le thème de l’esclavagisme, l’épuisement mais aussi à la folie. Pour souligner ce point, le teaser est évidemment en noir et blanc. D’ailleurs, les développeurs veulent retravailler le rendu graphique, pour gagner en empathie avec les personnages. Côté scénario, il s’agit d’une réadaptation du deuxième opus, mais pas un remake. On commencera directement la partie juste après les évènements de la fin de New ‘n’ Tasty.

Côté gameplay, plusieurs nouveautés font leur apparitions. On note par exemple l’arrivée d’un inventaire, ainsi qu’un nouveau système de sauvetage de Muddokons. Il y en aura 301 à trouver, mais tous les Mudokons sauvés ne le seront pas éternellement, ils pourront être recapturés par l’ennemi. On attend plus de détails de la part des développeurs, pour ce jeu qui devrait arriver en 2018, sur des supports encore inconnus.

"Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière." August Strindberg

Laisser une réponse