old man logan critique une