planet of the apes last frontier

La planète des singes : Last Frontier

PC PS4 Xbox One

La Planète des Singes : The Last Frontier, un jeu on ne peut plus narratif

Contre toute attente, un jeu La Planète des Singes, basés sur la récente trilogie, fera son apparition prochainement. Avec le nombre d’adaptations nulles dont on a eu le droit dans notre vie de joueur, on s’attendrait donc à un jeu de faible ambition. Et pourtant, The Last Frontier semble être un projet intéressant, poussant encore plus loin le narratif.

Non, La Planète des Singes : The Last Frontier ne sera pas un TPS, un beat’em all ou autre jeu d’action. Fondé par Andy Serkis lui-même (l’acteur polymorphe de Gollum, Capitaine Haddock ou évidemment César), The Imaginarium Studios commence donc avec un projet uniquement orienté vers la narration et des choix. On pense donc aux jeux Telltale ou encore à Until Dawn. Sauf que The Imaginarium tentera d’épurer encore plus le gameplay. En somme, le joueur n’aura que la possibilité de réaliser des choix. Pas de contrôle sur la caméra, sur le personnage et encore moins de tiroirs à fouiller. En revanche, le rythme se veut haletant, riche en conséquence. Ainsi, les développeurs annoncent un choix toutes les 20 secondes environ. Ces derniers auront des conséquences, mais elles ne seront pas explicitées. Il ne faut donc pas s’attendre à une petite indication à la Telltale. Qui dit conséquences dit également plusieurs fins disponibles. The Imaginarium joue à fond la carte de la rejouabilité, puisqu’il n’y aura que deux à trois de « gameplay ». Toutefois, la démarche n’est pas si novatrice, puisque le récent Late Shift explore déjà la carte de la narration maximale.

Précisons que le jeu est en performance-capture (Andy Serkis oblige), et qu’il se déroulera un an après la fin de La Planète des Singes : Suprématie. Last Frontier sortira en automne prochain sur PlayStation 4, Xbox One et PC.

« Je suis le destructeur, le démolisseur, l’incendiaire du monde, et quand le monde sera réduit en cendres, je me promènerai, affamé, parmi les décombres, joyeux de pouvoir dire : c’est moi qui ai fait cela, moi ; c’est moi qui ai écrit la dernière page de l’histoire du monde, vraiment la dernière. »
August Strindberg

1 Commentaire

  1. mouais, je pensais pas qu’un jeu pouvait avoir moins de gameplay qu’un telltale,

Laisser une réponse